z__details‎ > ‎

z_st_yzans_egl

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
l'église Saint Brice de Saint-Yzans de Médoc

 

église gothique avec mobiliers classés.

 

 

D’après le grand érudit Louis Audiat, auteur de "saint Eutrope premier évêque de Saintes dans l’histoire, la légende et l’archéologie (Paris, Picard, 1886), Saint Dizant ou Dizentius fut évêque de Saintes vers 832.

 

D’après Emilien Piganeau, autre grand érudit bordelais cette fois, le nom de la paroisse de Saint Yzans s’écrit bien encore "Sanctus Discentius" dans un manuscrit de l’an 1420 mais, à partir de 1540, un copiste imagine de l’orthographier "Sanctus Desiderius", ce qui a eu pour effet de faire croire à Baurein, et aux lecteurs de ce dernier, que "Saint Yzans" vient de "Saint Didier", ce qui, étymologiquement, ne tient pas debout.

 

L’origine véritable du nom de Saint Yzans est un exemple parmi tant d’autres de l’influence de la Saintonge sur le Nord Médoc.

 

(extrait du "Répertoire archéologique des noms de lieu du Médoc péninsulaire" ouvrage de Charles Galy-Aché)

 

 

En 1878, la municipalité et la population de Saint Yzans se trouvaient devant un grand problème : l’église romane existante s’avérait trop petite et en très mauvais état. Le grand mur et le clocher étaient sur le point de s’écrouler. Les vitraux étaient brisés, les portes fermaient mal. Il fallait la détruire.

 

Une nouvelle église fut construite de 1880 à 1883 et bénite le 11 mars 1883.

 

 


z_st_yzans_eglise     St Yzans de Medoc
* <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-75891660-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> *

Comments