LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc


MANUTEA

la fille de l’alizé et de la vague

une contribution de René Magnon

https://www.google.fr/maps/place/All%C3%A9e+du+Matelot,+33680+Lacanau/@45.0012128,-1.1970433,17z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0x4801ffe667bb4f13:0x5235750e10fd27ac?hl=fr

Cette statue a été érigée par la ville de Lacanau, au centre de la station balnéaire

Lacanau-Océan, le 31 mai 2000, pour l’entrée dans le troisième millénaire, sous la municipalité de M. Michel Peyrondet.

Oeuvre du sculpteur régional, Dominique Pios, Manutea signifie l’oiseau blanc en polynésien.

Elle a été réalisée dans un bois originaire du Cameroun, le Kevazingo.

Les quatre éléments, l’eau, la terre, le feu et l’air associés à l’image de la femme sont les axes de création de cet artiste.

Manutea symbolise l’air qui est suggéré par le dos de la sculpture rappelant une forme d’hélice, élément aérien parfait, terminant deux ailes imaginaires repliées le long du corps. Comme on peut aisément le remarquer et tout comme la célèbre Vénus de Milo, Manutea n’a pas de bras.

Cette statue, haute de 5 mètres, pèse près d’une tonne. La fixation se compose d’une double platine métallique scellée dans le bois au moyen de résine époxy.

À sa création, comme toute nouvelle œuvre, elle ne fit pas l’unanimité ; certains allèrent jusqu’à demander son déplacement, au pire sa destruction. Mais il n’en fut rien et la fille de l’alizé et de la vague, dressée là au coeur historique de la cité, place de l’Europe, porte toujours au loin son regard vers le Sud.

René Magnon

photos : René Magnon (1) et Guy Peyrot (2)

Lacanau