z__details‎ > ‎

z_lacanau_stvince

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
l’église Saint Vincent de Lacanau-Ville

0

http://youtu.be/E_q0sYvEOjQ




 

        



Dans l’église de Lacanau, construite vers 1750, une belle statue représente un pèlerin de Saint Jacques.
Il lui manque le bourdon, mais il est reconnaissable grâce aux coquilles et à la calebasse.
Francis Zapata (les chemins de Saint Jacques en Gironde)

 

  

 

Vers 1917, un plafond en lambris a été posé, et décoré en ciel bleu et étoile, par l'artiste A.Terral. Cette décoration a été enlevée et l'église a retrouvé sa parure première dans les années 1980, le Père Lago, étant curé de la paroisse. Les vitraux ont été réalisés grâce à des dons, dont les noms de familles sont encore inscrits dessous. »


 

Qui était Saint Vincent


Il s’agit de Vincent, diacre espagnol, martyrisé, dans les premiers siècles de la chrétienté, en compagnie de son évêque Valère. Leurs corps on été jetés à la mer.

A l'époque, il y avait trois grands fleuves en Médoc : un au nord, le fleuve Anchise, et deux plus bas, sans nom.
Le plus bas était à la hauteur de Lacanau, d'où le nom de l'endroit, en patois Lou Canoù, Lacanau.
La côte était à environ trente kilomètres du rivage actuel. A l'embouchure de ce fleuve, il y avait un port, avec une barre dangereuse.
Un jour, des hommes, dont certains étaient espagnols, ont trouvé un corps qu'ils ont identifié comme étant celui du diacre Vincent. Ce port qui s'appelait alors port Maurice, est devenu port Saint Vincent.
Mon père, marin, connaissait ce dicton, qui prévenait les marins sur la Côte Atlantique : Marin, méfie toi de la baleine, du phare de Cordouan, et du port de St Vincent.
L'histoire est belle, mais ne dit pas par quel miracle ce saint est devenu également le patron des vendangeurs ! A moins que l'eau ne se soit transformée en vin !

Commentaires de Bernard Duporge




z_lacanau_stvin     Lacanau



Comments