la chasse à la tonne


Au début du XXe siècle, des chasseurs ont utilisé l’étanchéité des tonneaux (ou tonne) pour guetter les canards à l’affût au bord de l’eau.

De nos jours la "tonne" est construite en bois, métal, béton ou autre. L'installation est aménagée en une ou plusieurs pièces dont une chambre de tir, comportant des "guichets", petites ouvertures permettant la vue sur le plan d’eau. Bien dissimulée, elle doit s'intégrer dans le paysage.

Si vous voulez chasser à la tonne, sachez que l'on ne peut pas faire n'importe quoi, n'importe où. La création de tonnes est réglementée.


A l'intérieur d’une tonne, on retrouve généralement une ou deux couchettes pour le repos, une petite table et de quoi s'asseoir, mais tout reste très spartiate.

Il n'y a, la plupart du temps pas de chauffage digne de ce nom. Bref, il faut être très motivé pour aller à la tonne, seule la passion du chasseur et l'espoir d'apercevoir quelques oiseaux le pousse à affronter les rudes nuits de l'hiver.

Avant de pouvoir tuer des canards à la tonne, il vous faut d'abord les faire poser parmi vos appelants, car celui qui se respecte ne tire pas les canards au vol. Non pas que la difficulté soit trop grande, mais tout simplement parce que cela fait partie des principes de base de la chasse à la tonne. Vous vous feriez, d'ailleurs, critiquer par vos voisins si, au pied de votre tonne vous vous aventuriez à canarder à tout va, les oiseaux passant au-dessus de vous.

Le but est d'attirer les sauvagines et de les convaincre de bien vouloir faire une halte devant vos créneaux. Les chasseurs installent sur le plan d'eau des "formes", imitations généralement en plastique de canards ainsi qu'un attelage d'appelants vivants (colverts) qui, par leurs chants, inciteront les oiseaux sauvages à venir se poser sur le plan d'eau.

Sources : http://perso.orange.fr/o.boutiron/

http://www.haute-gironde.com/index.php?id_rubrique=128

et http://www.cc-estuaire.fr

https://www.belle-croix.fr/
http://www.facebook.com/groups/patrimoinedumedoc/