le gemmage



cartes postales anciennes de Norilia

A partir de la mi-mars, en se servant d'une hachette spéciale « le hapchot », légèrement courbée et très tranchante, le résinier pratique sur l'emplacement préparé et au dessus du crampon, une entaille horizontale, très peu profonde, mesurant environ 3 cm de haut et 9 cm de large. Cette entaille, appelée « care », doit pénétrer jusqu'à l'aubier. Sa profondeur ne doit pas dépasser 1 cm. Le but de cette entaille est de couper les canaux résinifères, situés dans l'aubier, afin de faire écouler la résine vers le pot .Cette opération est un < « piquage ». De mars à octobre, cette entaille sera rafraîchie et montée par 36 piques successives (environ), qui mèneront cette première care à 55 – 60 cm de hauteur en fin de campagne. La même care sera poursuivie généralement pendant 4 années de piquage et atteindra en fin de cycle quelque 3 mètres de haut. Chaque année, le crampon et le pot tenu par une pointe en dessous, seront remontés le long du tronc

Extraits du livre: "Le Gemmage du pin maritime dans les Landes"

de Claude Taillentou Ingénieur des Travaux des Eaux et Forêts retraité,

parus sur www.litetmixe.com