LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
Bégadan




De nombreuses découvertes archéologiques (par exemple des haches de silex, de grès et de diorite retrouvées à Lassus) attestent une occupation du territoire dès le néolithique.

Deux chapiteaux corinthiens, remployés dans le chevet de l’église, des tessons de céramique romaine trouvés à Laujac ou bien quelques briques à rebord retrouvés à Canissac, témoignent d’une occupation durant l’Antiquité.

Peu de vestiges du Moyen Âge sont conservés à l’exception du chevet roman de l’église, restauré au 19e siècle. Plusieurs maisons nobles sont attestées à Bégadan, notamment celle de Laujac dépendant du fief du Mur jusqu’en 1580 et celle de la Bernède, connue par un titre de 1362. Il ne reste aucune trace du bâti.

D’après l’abbé Baurein, Bégadan dépendait de la juridiction de Lesparre et était placée sous la haute justice du duc de Gramont, seigneur de Lesparre. Le président du parlement de Bordeaux, Jean-Charles Daugeard ou encore la famille Daux avaient également de nombreuses possessions dans le secteur.

La fin du 17e siècle est marquée par les travaux d’assèchement des marais ainsi que leur partage entre les seigneurs de Lesparre et de Castillon.

A la fin du 18e siècle, l’abbé Baurein cite le bois de Laffitte, situé au sud-ouest du bourg, comme " le bois le plus considérable dans cette paroisse ". Il dépendait de la maison noble de Laujac.

Source Dossiers inventaire Aquitaine




Begadan
* <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-75891660-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> *