https://www.google.fr/maps/place/Sainte-H%C3%A9l%C3%A8ne/@44.9653588,-0.8839102,20z/data=!4m2!3m1!1s0xd54b57dbd72ff2f:0x40665174816d770?hl=fr

LE guide touristique du Médoc - Patrimoine du Médoc - monuments et curiosités


la maison Naturel à Sainte-Hélène

L’histoire de la maison Naturel

d’après Photos d'Amateurs pour Amateurs de Photos


" C'est à Sainte Hélène, petite commune de Gironde que j'ai photographié il y à quelques années cette bien étrange maison qui abritait en son temps la charcuterie du village. Voici alors les explications que j'ai pu recueillir sur les origines de cette histoire qui débute dans les années 30.

A. Naturel, est un charcutier qui achète un terrain pour y construire à la fois sa boutique et la maison qui abritera sa famille. Le terrain est beaucoup trop petit, mais le vendeur affirme avec conviction que les voisins immédiats ont la ferme intention de vendre une partie de leurs jardins ce qui permettra d'obtenir la surface manquante. Dans ces conditions, la vente du terrain est donc conclue.

Malheureusement, la promesse n'est tenue par personne et les mètres carrés supplémentaires ne viennent pas. Querelles de voisinage, procès à répétition, aucune solution ne sera trouvée, et notre charcutier devra se contenter de sa minuscule parcelle de terre. C'est ainsi qu'il construira tout de même sa maison et son magasin. Nécessité oblige, la bâtisse sera sans jardin et les mètres carrés faisant défaut au sol, seront récupérés sur la hauteur. La charcuterie occupera le rez-de-chaussée et la famille les étages.

Pour la façade, une loggia avec des vitraux, et de part et d'autre deux scènes de chasse carrelées. Le tout est surmonté par cette fameuse inscription "QUAND MÊME ET MÉPRIS". Un ornement qui montrait bien aux visiteurs la force de volonté du propriétaire des lieux ainsi que l'estime qu'il portait à ses voisins.

La revanche de Monsieur Naturel ! Longtemps encore après sa mort, sa curieuse maison sera le lieu le plus visité et le plus photographié de Sainte Hélène ..."



Villa <Quand-même et mépris>

Dans les années 1930, le charcutier A. Naturel cherchait un terrain pour y bâtir sa maison avec commerce et logis. Il trouve un terrain, bien trop exigu pour son projet, mais le vendeur le persuade qu'il pourra acheter la parcelle voisine sans difficulté. L'affaire est conclue mais malheureusement la vente du terrain mitoyen n’aboutira pas.

Furieux d'avoir été floué, A. Naturel décida de construire « quand-même » sa maison, nécessairement bien plus étroite que prévu. Puis, avec brio et humour, il affiche son « mépris » à ceux qui lui ont entravé son projet. Il consacre le rez-de-chaussée au commerce et installe le logis familial à l’étage.

La façade de style Art déco est décorée à l’étage de deux mosaïques représentant d’un côté une scène de chasse au cerf et de l’autre au sanglier. Elles encadrent un bow-window en métal bleu vif avec vitraux qui s’avance sur la rue en arborant fièrement le monogramme « A. N. » de ce facétieux charcutier. Un bandeau en mosaïque affiche « Charcuterie A; Naturel ».

Source : John Aubeneau-Senrent


Ste Helene