z__details‎ > ‎

z_lacanau_stvin

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
l’église Saint Vincent de Lacanau-Ville

°

https://www.google.fr/maps/place/Eglise+Saint-Vincent+de+Lacanau/@44.9776672,-1.0751233,17z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0xd54ad41b5b59b83:0xe7d0b39343862721?hl=fr


 

 


« L'église de Lacanau ville a été amenée, pierre par pierre, de la cour du château de Counillault (counil : lapin en gascon) car le marais avançant, l'église était dans l'eau tous les hivers.
Il a été demandé au Baron de Caupos de donner un terrain plus à l'est du village, et il a donné l'emplacement actuel, qui s'appelait le Poujeau de l'Ascencion.

C'est donc pierre par pierre que l'église a été reconstruite, et terminée en 1775.

Il y avait le cimetière autour, et je me souviens avoir vu des ossements à l'époque ou ils ont arraché les platanes autour de l'église. La pierre était chère, et l'église est en partie en pierre d'alios, sauf les parties entourant les vitraux, ou les piliers bien sûr.

lire la suite

Commentaires de Bernard Duporge

*

Au moyen âge, Lacanau doit son importance à son emplacement sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sur la voie littorale, depuis la basilique Notre Dame de la Fin des Terres à Soulac, après avoir traversé les paroisses de Grayan, Hourtin et Carcans, les pèlerins rejoignaient l’église Saint Vincent.

L’édifice actuel date de 1765 et a été construit en partie avec les matériaux d’une chapelle plus ancienne, située à Talaris, menacée au XVIIIème siècle par les eaux de l’étang. La chapelle d’origine Sanctus Vicentius de Canali était située près d’un chenal donnant sur l’océan.

La façade de l’édifice est surmontée d’un clocher-mur percé de deux baies abritant les cloches. L’église comporte deux porches, un à l’ouest et un au sud sous lequel se trouvait une pietà du XVIème siècle en pierre polychrome. Elle est aujourd’hui conservée à l’intérieur de l’église, ainsi que quatre statues en bois doré. Elles représentent saint Jacques, la Sainte Vierge et l’Enfant Jésus, l’évêque saint Valère et saint Vincent. La fausse voûte qui couvrait la nef a été démolie en 1977-1978 et a permis de mettre en valeur la charpente d’origine.

Source : plaquette éditée par Scènes d’été en Gironde,


 

z_lacanau_stvince   Lacanau
* <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-75891660-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> *


 

Comments