z__details‎ > ‎

z_hourtin_egli

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
l’église Sainte Hélène d’Hourtin


        



L’église Sainte Hélène (XIXème siècle) est composée d’un vaisseau central à 5 travées 
et de deux collatéraux. A l’intérieur, le décor polychrome remonte à la fin du XIXème siècle).

 

Les frises conservées, restaurées dans les années 1990, scandent la colonnade du choeur dans des tons modernes. Le ciel étoilé de l’abside a disparu, ainsi que le drapé rouge et or sous les vitraux, endommagé par les infiltrations d’eau.

 

Les clés des voûtes d’ogives de la nef portent diverses inscriptions dont certaines en latin.

 

 

 

 

 

 

L’édifice est en partie détruit lors du bombardement du 28 août 1944. Les vitraux ont été restaurés entre 1959 et 1960. Ceux du choeur sont dédiés à Sainte Hélène, à Saint Louis, patron du seigneur de Lesparre, et aux quatre évangélistes.

 

Les vitraux des collatéraux évoquent la vie de Marie et la vie de Joseph.

 

 

 

  

 

Vierge à l’Enfant (XVII ème siècle – pierre blanche H 1,50 m environ)
Cette statue a été découverte dans les dépendances de l’école publique en 1955, enfouie sous un tas de charbon, dans une resserre. En mauvais état, avec les jambes coupées à hauteur du tibia et la tête cassée, elle a été restaurée. La statue monolithe porte encore des traces de polychromie.

 

Source : "Le Patrimoine des Communes de la Gironde" tome 2 aux éditions Flohic

Remerciements : Guy Samsoen pour sa documentation.


 

 

Qui était Sainte Hélène ?

La vie de Sainte Hélène ressemble à un prodigieux roman.

Née très vraisemblablement dans un milieu modeste, elle a accédé au faîte des honneurs,
en tant qu'impératrice, mère de Constantin 1er.

Elle a parcouru le vaste monde, de l'Asie Mineure, où elle est née, jusqu'en Gaule, à la suite de son époux, un officier romain, puis de l'Occident à l'Orient, et de nouveau de l'Orient à l'Occident, à la suite de son fils, et elle s'est rendue enfin, seule, en Terre de Palestine.

Elle doit surtout sa célébrité à " l'invention ", c'est-à-dire au sens étymologique,
à la Découverte de la Vraie Croix, sur laquelle a été crucifié Jésus-Christ.
Son pèlerinage seul est un exploit quand on sait qu'elle l'entreprit à l'âge de 80 ans environ.

Le rôle qu'elle a joué avec son fils Constantin 1er pour la reconnaissance officielle
de l'Eglise chrétienne est capital.

source : http://eglisesaintleu.free.fr/Historique/helene.htm

 

 

L’impératrice Hélène mourut pieusement vers 329, à Nicomédie et sa dépouille,
d'abord déposée à Constantinople, fut déposée à Rome dans un mausolée magnifique
que Constantin fit construire sur la via Lavicana.
Le sarcophage de Sainte Hélène est aujourd'hui au musée du Vatican

source : http://missel.free.fr/Sanctoral/08/18.html

 

d’autres infos sur : jerusalem-pedibus.net   eglise-armenienne.com

 



z_hourtin_egl
    Hourtin



Comments