z__details‎ > ‎

z_pauillac_pichon_lalan

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
https://www.google.fr/maps/place/Ch%C3%A2teau+Pichon+Longueville+Comtesse+de+Lalande/@45.1757655,-0.7494709,17z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0x4801cf8542e2e739:0xe5e4c95a221b8b0e?hl=fr

le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande

 

 

 

Autrefois, le Médoc était décrit comme une région sauvage et solitaire, terre ingrate et hostile, envahie par les marais.

 

Le XVIIème siècle redessinera le paysage quand des hommes entreprenants créeront les grandes propriétés vinicoles du Médoc moderne. "Quarante parcelles bien graveleuses" à Saint Lambert près de Pauillac. Les archives rendent compte de la création du domaine par Pierre de Mazure de Rauzan, un grand nom de l'histoire des vins de Bordeaux. Son nom, le vignoble le trouvera un peu plus tard lorsque Thérèse, la fille du fondateur, le recevra en dot, en épousant Jacques de Pichon Longueville, premier Président du Parlement de Bordeaux. Ainsi commençait l'histoire de l'un des plus grands vignobles bordelais qui, durant plus de 250 ans, conservera son intégrité sous l'égide d'une même famille.

 

Le Baron Joseph de Pichon Longueville décide de partager le domaine entre ses cinq enfants. Dans un esprit d'équité, il applique une règle arithmétique très simple. Ses deux fils reçoivent les deux cinquièmes du vignoble et les installations vinicoles et ses trois filles, les trois autres cinquièmes. Mais, en l'absence de descendance, finalement seuls deux enfants héritent du domaine : Raoul reprend la partie destinée aux fils, Virginie la partie destinée aux filles. 
Après une période intermédiaire de quelques années pendant laquelle l'ensemble du domaine est administré par le baron Raoul de Pichon Longueville, la rupture est consommée. Désormais, la terre de Pichon Longueville connaîtra deux destins différents.

 

Anticipant le partage, Virginie, épouse du comte Henri de Lalande, prend alors la direction du domaine, lui donnant son indépendance et le nom de Comtesse de Lalande. Dès 1840, désireuse de rester au coeur du Médoc sur les terres des Pichon Longueville, elle commande à l'architecte bordelais Duphot une résidence inspirée de l'Hôtel de Lalande à Bordeaux où son mari avait passé son enfance. Sa passion de la vigne ainsi que la qualité de sa gestion font d'elle une personnalité marquante dans le Médoc du siècle dernier, laissant au domaine une empreinte qui est restée attachée à son nom. En 1855, lors du classement effectué sous Napoléon III, le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande accède au rang de Second Cru Classé.




Pauillac
* <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-75891660-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> *


Comments