LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc


une cabane à Pauillac

fabricedepauillac


De nos jours appelé chenal de la verrerie ou la verrie très actif jusque dans les années 1960 avec le chantier de construction navale de m roger et georges bernau et aussi d’un grand chantier de mécanique de la maison schars très ancienne entreprise de la fin du XIX siècle en lieu et place de la sympathique et agréable maison du tourisme et du vin mtv ce chenal était autrefois la limite de séparation de Pauillac et de Saint-Mambert devenu Saint-Lambert et ce dernier était appelé l’estey gombeau. [commentaire de Hector Mossant]



La Roselière s'étend sur plusieurs kilomètres de la façade estuarienne. Elle abrite de nombreuses espèces animales et végétales dont certaines protégées comme la nivéole d'été. En zone urbaine, la roselière est fauchée une fois par an. La période du fauchage est choisie pour déranger au minimum le biotope mais la ville a souhaité aller encore plus loin en créant deux zones de réserve qui elles ne sont jamais dérangées. Tout cet espace est protégé par la réglementation Natura 2000.

C'est quoi une roselière.

Une roselière est une mégaphorbiaie en zone humide en bordure de lacs, d'étangs, de marais ou de bras morts de rivière où poussent des plantes de la famille des roseaux, principalement des roseaux communs, des massettes, des baldingères faux-roseaux, et des scirpes. Une roselière monospécifique sera appelée phragmitaie si elle est composée exclusivement de roseaux communs et typhaie si elle n'est formée que de massettes. En régression, de même que les zones humides depuis plusieurs siècles, elle abrite néanmoins de nombreuses espèces, et a une valeur écopaysagère qui la fait en général considérer comme habitat d'intérêt patrimonial.


Texte de
John Aubeneau-Senrent

Pauillac