z__details‎ > ‎

z_lacanau_gauffre

 

 

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
Lacanau

 

Banlieue parisienne pour l'été.

Ancien village jadis au coeur de la forêt, Lacanau s'est doté d'un appendice océanique
au début du XXème siècle, appelé, non sans une certaine logique, Lacanau-Océan.

 

Initialement occupé par des villas de type arcachonnais, Lacanau-Océan a vu se construire,
à partir des années 1970, des immeubles moches, des restaurants,
des boutiques de vêtements, des bars discothèques et des parkings sur son front de mer.

Du coup, dès les premiers beaux jours, et encore plus l'été, la ville se trouve envahie
d'une population en manque de foule, d'embouteillages et d'odeurs de frites,
mélangés à l'air marin qui tente de s'y faire une petite place.

C'est donc le dernier endroit de la côte girondine pour y passer des vacances tranquilles.
Surtout autour du 15 août, quand se tient le Lacanau Pro,
épreuve comptant pour le championnat du monde de surf.

Mais la nature commence à en avoir un peu marre.

D'abord, depuis quelques années, l'Océan prend un malin plaisir
à ne plus envoyer de belles vagues aux surfeurs autour du 15 août.

Ensuite, il grignote chaque année un peu plus de plage,
à tel point que les autorités envisagent sérieusement
de déplacer tout le front de mer vers l'intérieur,
en recréant une dune pour protéger les constructions.

C'est bien fait. Fallait pas commencer.


Erosion

 

Phénomène naturel qui rapproche chaque année un peu plus Clermont-Ferrand de l'Océan.

C'est sur certains endroits du littoral girondin que l'érosion se montre la plus spectaculaire,
comme à la pointe du Cap-Ferret, sur les plages de Lacanau, Montalivet ou de l'Amélie, à Soulac.

À marée haute, la plage y a pratiquement disparu
et même une enquête de gendarmerie serrée n'a pas permis de la retrouver.

Tout cela a sans doute un rapport avec une quelconque colère divine,
Dieu en ayant assez de voir s'agglutiner des blaireaux en bodyboard sur leurs serviettes,
alors qu'au départ, les plages n'étaient pas faites pour ça.

C'était juste une représentation allégorique et idyllique du paradis originel,
pour que des jeunes gens nus viennent se rouler dans le sable
et se faire lécher par les vagues avant de se lécher eux-mêmes.

Dans ce cas, Dieu a la vengeance variée.
En Egypte, il a envoyé les sauterelles et les grenouilles.
A Lacanau, il a repris la plage.



extrait du Petit Dictionnaire Absurde et Impertinent de Bordeaux et de la Gironde



Lacanau
* <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-75891660-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> *


Comments