LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc


le chai du port à Saint-Christoly Médoc

Usine de soufre, dite usine Skawinski, aujourd'hui cuvier des Vignobles Lacombe




Régisseurs de domaines viticoles de père en fils, les Skawinski ont pris part activement à la réflexion menée contre les maladies de la vigne (oïdium, phylloxéra, mildiou) qui préoccupaient les acteurs du monde viticole dans la seconde moitié du XIXème siècle.

Pour lutter contre le mildiou, la "bouillie bordelaise" (1 à 2 kg de sulfate de cuivre et un tiers de kg de chaux dans 100 litres d’eau) est mise au point en 1882 par Alexis Millardet et Ulysse Gayon, respectivement professeurs de botanique et de chimie à la Faculté des Sciences de Bordeaux.

Les Skawinski se distinguèrent, quant à eux, avec une poudre permettant de lutter à la fois contre le mildiou et l’oïdium. Pierre Skawinski mena les premiers essais sur les vignes de Giscours en 1882 avec un mélange de 50 kg de soufre, 40 kg de sulfate de cuivre et 40 kg de poudre de charbon. Ses fils contribuèrent par la suite à la diffusion de cette recette, relayée dans la presse spécialisée, puis déclinée afin de remédier à d’autres maladies cryptogamiques, notamment l’anthracnose. Les Skawinski proposèrent aussi leur propre bouillie bordelaise, appelée la poudre "Étoile", dont les bénéfices furent vantés au travers de publicités récurrentes dans les journaux.

Les poudres Skawinski furent ainsi fabriquées sur les bords de l’estuaire jusque dans les années 1950.


Sources : Patrimoine et Inventaire d'Aquitaine

La Gironde

Gironde Tourisme

Signalé par
Gilles Boileau


St Christoly Medoc