z__details‎ > ‎

z_arsac_hist

LE guide touristique du Médoc – Patrimoine du Médoc -
Arsac



Arsac était une seigneurie dépendante de la châtellenie de Blanquefort (jusqu'en 1601), dont les traces les plus anciennes remontent au début du 12e siècle. En 1124, le seigneur fait don de terres aux religieux de l'abbaye de Sainte-Croix de Bordeaux qui y construisent quelques temps après la chapelle de Birac. Cette dernière est érigée proche d'une ancienne route rectiligne, nommée "levade", dite d'époque gallo-romaine, et qui permettait de relier Bordeaux à la pointe du Médoc.

Arsac semble se développer au cours des 12e et 13e siècles autour de l'église et de son porche, seul témoin de cette époque.

Après la guerre de Cent Ans, la seigneurie est aux mains des familles d'Arsac et de Montaigne. Ces derniers par le biais de Thomas (frère de Michel), font l'acquisition de nombreuses terres sur la commune, limitrophe de la maison noble. D'autres membres de la noblesse et grands tenanciers se sont installés sur la commune, notamment à Linas ou encore à Angludet.

Plusieurs documents nous renseignent pour le 18e siècle. La commune qui compte environ 500 âmes semble en proie à une désolation certaine s'il on en croit les dires de Pierre Côme, curé d'Arsac, dans son compte-rendu de paroisse en 1772

Source Dossiers inventaire Aquitaine


 Arsac
* <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-75891660-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> *



Comments