Folx-Les-Caves Les grottes

L'attribut du nom de notre commune, "-les-Caves", en fait la renommée et le charme. Pourtant nous ne savons presque rien sur ces Caves, que l'on appelle "Grottes".  Elles apparaissent vers 1650 dans des toponymes "Pont des Caves", "Bois des Caves". Tarlier et Wauters[1] citent les dates de 1515 et 1616, mais sans références. Vers 1748, la carte de Villaret mentionne une "cense des Caves".


Aujourd'hui, il y deux "Caves" distinctes: les caves "Bodart" dont l'entrée se trouve à la "Colonbière", près de la Petite Gette sur le territoire de Jauche, et les caves "Racourt", qui sont les seules que l'on puisse visiter à partir de la rue Auguste Baccus à Folx-les-Caves. Ces dernières ont longtemps été des champignonnières exploitées par la famille Racourt. Un plan tiré de l'article de Eric Groessens, cité plus loin, montre la position de ces deux "Caves". Les caves "Racourt" ont une longueur de 110 m sur une largeur de 160 m, celles dites "Bodart" font 90 m sur 130 m.


L'entrée des Caves Bodart est de plain pied, ce qui est compatible avec l'usage des grottes comme refuge pour le bétail. Celle des Caves Racourt se fait par un escalier abrupt. Cette entrée serait apparue en 1828, après un effondrement local dû à un tremblement de terre.


Dans la suite, on parlera beaucoup de la propriété des grottes. A l'occasion d'effondrements de galeries souterraines, similaires à celles de Folx-les-Caves, la DG03 des Services publics de Wallonie a rappelé: "Le propriétaire de la surface est propriétaire et responsable des carrières sous ses terrainsLe propriétaire d'un accès n'a pas de droit sur les parcelles voisines.". En clair, la propriété de l'accès aux grottes n'entraine pas de droit sur les grottes. Heureusement, car sinon le propriétaire de l'entrée serait responsable de tous les dégâts consécutifs à un éboulement d'une partie des grottes.



[1] J. Tarlier & A. Wauters, Géographie et histoire des Communes belges, Canton de Jodoigne p.358.