Etudes scientifiques et médicales

Les études sur les impacts du finastéride sont nombreuses et datent parfois de plusieurs années, démontrant ainsi que le médicament a été laissé en circulation alors que ses effets secondaires étaient déjà identifiés par le monde scientifique.

Comme la plupart des publications scientifiques, ces études sont rédigées en anglais. Elles sont aussi parfois très techniques. Nous proposons une version en français du résumé ou des conclusions, parfois le texte intégral, et nous donnons le lien vers la version originale qui permet d'accéder aux détails de l'étude et le cas échéant de préciser un point pouvant être lié à notre traduction.

Cette page est complétée au fur et à mesure que sont produites de nouvelles études, ou que nous en avons connaissance.

01-07-2019 : Modifications du profil de méthylation du gène SRD5A2 dans le liquide céphalorachidien chez des patients post-finastéride

Une étude de l'équipe du professeur Melcangi (Milan). Objectif : étudier si des modifications épigénétiques surviennent chez les patients atteints de PFS. L'étude a été traduite dans son intégralité compte-tenu de son intérêt.

27-07-2018 : Le syndrome post-finastéride: manifestation clinique de l'épigénétique induite par le médicament en raison de la perturbation endocrinienne. "La communauté médicale a l'obligation de ne pas fermer les yeux sur cette maladie rare mais débilitante chez les jeunes hommes"

Mars 2018 : Alopécie androgénique - le rapport bénéfice-risque du finastéride : une publication qui précise les mécanismes et les risques de manière simple et accessible

10-01-2018 : Mémoire de recherche : Rapports sur une constellation d'effets persistants antiandrogènes, œstrogéniques, physiques et psychologiques liés à l'utilisation du finastéride chez les hommes

Une très intéressante étude faite à partir de ce que déclarent les victimes du finastéride sur des forums spécialisés : effets sexuels, physiques, psychologiques, idées suicidaires, et surtout leur persistance après l'arrêt du traitement. Un exemple à suivre pour nos autorités sanitaires qui s'enferment sur les données du laboratoire sans aller chercher ce que disent les victimes.

15/09/2016 Le syndrôme post-finastéride : un phénomène sous-estimé (persistance des effets même après l'arrêt du traitement)