Activités récentes sur le site

Actualités


Bienvenue sur le site du club Iloludi.
Pour plus d'infos sur le club, voir la rubrique Présentation du club
Rendez-vous sur le FORUM

Dernier compte-rendu des soirées jeux Iloludi

  • Compte-Rendu du 14 Mars 2014 Les plus courageux d'entre nous ont affronté le nuage de pollution pour jouer à....
    Publié à 17 mars 2014 13:25 par Denis Marie
Affichage des messages 1 - 1 de 225 Afficher plus »

Forum et nom de domaine Iloludi HS

publié le 15 avr. 2014 05:46 par Yoann Terradura   [ mis à jour : 17 avr. 2014 02:28 ]

Mise à jour du 17/04 : Tout est de nouveau opérationnel !

=================================================================================================

Notre hébergeur a coupé l'accès au nom de domaine et au forum car notre compte générait du spam ...
J'essaye de régler ce problème rapidement, en attendant, le rythme normal des soirées est maintenue indépendamment des problèmes informatiques du site !

Donc RDV vendredi 18/04 comme d'habitude !



Quelques statistiques made in Iloludi

publié le 4 mars 2014 08:15 par Yoann Terradura

Depuis la première session de l'année 2013, le 06/09/2013, nous avons joué à :

162 jeux

Parmi ceux-ci, les plus joués sont :

Les Batisseurs 6
Russian railroads 4
Rampage 4
Ginkgopolis 4
Terra Mystica 3
Coloretto  3
Ra 3
Zombicide 3

Concernant les notes attribuées aux jeux, voici le top 10 et le flop 10 :

Jeux Note Moyenne Nombre de votants
Give me five 10,00 1
Kingdom Builder 9,50 1
Time's Up 9,50 2
Hansa Teutonica 9,38 4
Terra Mystica 9,02 9
Bruges   9,00 4
Madeira 9,00 3
Tobago  9,00 2
Tikal 9,00 1
Imperial 9,00 1

Jeux Note Moyenne Nombre de votants
Futterneid 6,25 4
Star Wars - X-Wing 6,00 1
Vanuatu  6,00 2
Malédiction 6,00 1
TimeLine  6,00 1
King of Tokyo 6,00 1
Martian Dice 5,75 2
Tschak 5,33 3
Chair de poule 5,00 2
Dockers 5,00 2

Vous avez un jeu en particulier que vous aimeriez voir jouer plus souvent? Amenez-le !
Vous avez envie de noter d'autre jeux ? Venez nous voir !



Mathis a gagné !

publié le 25 févr. 2014 05:59 par Yoann Terradura   [ mis à jour : 25 févr. 2014 07:08 ]

Le 22 et 23 Février 2014 a eu lieu à Bruxelles, un week-end de jeux au profit de Mathis, un enfant atteint d'autisme et dont les parents et amis joueurs ont organisé un événement ludique.

Au départ assez anecdotique et plutôt confidentiel, l'événement s'est relayé dans les différentes sphères ludiques et a pris de l'ampleur, que ce soit avec les invités du monde ludique (auteurs, éditeurs, personnalités, ...) et les joueurs.

Lors de cet événement, qui s'est déroulé dans le Funkey Hotel, a eu lieu un tournoi, avec à la clef, sa hauteur en boites de jeux !

Iloludi était représenté en la personne de Sam et moi et c'est sans fausse modestie que nous pouvons vous annoncer que nous sommes arrivés 4° sur 30 équipes engagées.

Nous ne sommes pas repartis avec notre hauteur en jeux, mais quand même avec quelques jeux gracieusement offerts par les éditeurs pour le tournoi lors d'une tombola mise en place le dimanche.

Le dimanche, nous avons pu en savoir plus sur la méthode ABA et voir les progrès réalisés en 1 an!


Un très bon week-end, de très belles rencontres, une organisation impeccable, et au final, le plus important : Mathis a gagné !

Pour ceux qui ont Facebook, vous pouvez voir des photos ici :
https://www.facebook.com/mathisvagagner
https://www.facebook.com/FunkeyHotelBrussels


Et enfin, pour vous donner une idée de la démesure, voici les 254 lots offerts par les éditeurs :







 

Tzolk'in + Tribus et Prophéties : Compte-Rendu 1° Partie

publié le 30 déc. 2013 02:49 par Yoann Terradura   [ mis à jour : 30 déc. 2013 02:54 ]

En ces derniers jours de l'année 2013, nous avons décidé de faire une ultime session jeux à 5 avec un gros jeu.
Et autant dire que ce fût le cas, car cette partie de Tzolk'in dura bien 3h sans compter les explications de règles.


A 4 et sans extension, on arrive déjà à bien se faire fumer le cerveau.
A 5, c'est du cramage de neurones assuré !

Mais que rajoute cette extension ?

* Du matériel pour un 5° joueur
* Quelques tuiles bois et maïs pour pouvoir en disposer 5 sur les endroits de récolte
* Des ressources supplémentaires (bois / pierre / or) ainsi que des ressources or jaunes afin de ne plus les confondre avec la pierre
* Des actions rapides
* Des tribus (13)
* Des nouveaux monuments (1° et 2° période)
* Des calamités et des prophéties (13)

Bref de quoi s'amuser comme des petits fous à 5.
Je ne reviendrai pas sur le jeu de base mais je vais vous détailler ce que rajoute l'extension :

* Tribus :
Au départ, on dispose de 2 tuiles tribus qui vont avoir un avantage spécifique lors du jeu. Il faudra donc en choisir une tribu en plus des 2 tuiles de richesse de départ.

* Prophéties et calamités
Mais pour bien savoir quelle tribu prendre, en plus de regarder vos tuiles richesses de départ, les monuments disponibles et les premiers bâtiments (et savoir à quelle place vous jouez), il faudra aussi regarder les 3 événements qui vont survenir.
Ceux -ci sont connus dès le début du jeu et n'interviendront qu'à compter du 1° décompte.
Ils vont rajouter des difficultés pendant 1/4 du jeu et lors du décompte suivant, pénaliser les joueurs qui n'auront pas accompli la prophétie !

* Actions rapides
Pour pouvoir jouer à 5 sans se bloquer, les auteurs ont ajoutés la notion d'Action Rapide. Elles vont être étalées sur la roue centrale pour que l'on connaisse celles qui vont arriver pendant la 1° période et seront positionnées sur un plateau rajouté au-dessus du 1° joueur.
En payant 1 mais, on va pouvoir faire l'action correspondante (1 seule Action rapide par tour et par joueur) et lors de la fin du tour, on récupère son ouvrier. Ensuite, tous les 2 tours de crans, elle va changer.

Mon avis :
J'aimais déjà Tzolk'in, même si je trouvais qu'il y avait 3 axes pour gagner la partie (Temples / Cranes / Monuments) voire un mix de ces 3.J'ai pu lire sur BGG, certaines stratégies que je n'ai pas eu encore l'occasion de tester.

Ici, avec l’extension, il va falloir non seulement essayer de marquer des points mais surtout de ne pas en perdre avec les calamités.
Ca devient vraiment calculatoire et lorsqu'on a 5 ou 6 pions à récupérer un peu avancés sur les roues, on peut se faire des nœuds à cerveau à savoir dans quel ordre les récupérer pour pouvoir faire un coup a peu près correct!

J'ai découvert l'extension ce we, j'ai bien envie d'y rejouer en 2014 chez Iloludi! (Par contre, il va falloir sortir le timer !)


[Russian Railroads] CR de parties et impression

publié le 3 nov. 2013 06:12 par Yoann Terradura   [ mis à jour : 3 nov. 2013 11:55 ]


Dans mon sac retour d'Essen, se trouvait (entre-autres), Russian Railroads, le Hans im Gluck de cette année. Peu ou prou de retours sur ce jeu si ce n'est sur quelques blogs américains, c'est donc à l'aveugle que j'achetais cet opus 2013, sachant que les années précédentes, j'ai toujours eu des bonnes surprises (Hawaï, Egizia, Les Palais de Carrare, ..).
2 auteurs connus pour avoir fait des jeux du type 18XX qui sont quand même des jeux "hardcore gamers", je me demandais bien ce qu'il pouvait y avoir sous la belle boite de ce jeu.

Le classement final du Fairplay ainsi que celui de H@ll9000 me réconfortent dans mon achat.

Dans ce jeu, nous incarnons des magnats ferroviaires mandatés par le Tsar pour construire le Transsibérien ainsi que 2 autres lignes auxiliaires. J'ai trouvé le thème du jeu assez bien retranscrit, en tout cas pour un jeu à l'allemande, et surtout bien desservi par des jolis graphismes qui aident à mettre dans l'ambiance. L'iconographie est claire et limpide.

Après lecture de la règle (24 pages quand même !!!) mais très bien détaillée et très bien écrite, je décide de m'atteler à une partie à 4, la config maximale pour ce jeu.

La partie dure 7 tours, rythmée par l'achat des ingénieurs et on va marquer des points chaque tour + un dernier décompte final sur la majorité d'ingénieurs ainsi que sur les objectifs secrets. 

3 grands axes de stratégies émergent du jeu, à savoir Industrialiser, Construire des rails de meilleure qualité ou Agrandir ses lignes de chemins de fer.

Il va falloir faire preuve d'opportunisme pour pouvoir prendre les meilleurs places, les emplacements sur le plateau principal étant limités à un seul joueur. Autant dire que la place de premier joueur est très convoitée et qu'elle est assez importante et permet de faire des "crasses" à ses adversaires.
Cependant, c'est contrebalancé par le fait que lorsqu'on passe, on ne marque aucun points et qu'on n'a aucun bonus de départ. Pour exemple, si je suis 4° toute la partie, je marque l'air de rien 7x4 = 28 points soit l'équivalent d'une carte objectif secret.
Il faudra donc bien choisir son moment pour passer premier.

Le mécanisme assez original du jeu est la construction des rails. On peut progresser très vite sur le rail noir mais celui-ci vaut 0 points, permettant juste de déclencher certains bonus ou alors remplacer ses rails par des couleurs différentes et dans l'ordre pour marquer plus de points sur les tronçons de rails améliorés.

Il faudra aussi penser à la taille de sa locomotive, car certains bonus se déclenchent lorsque la locomotive peut couvrir assez de distance pour atteindre l'endroit souhaité.

J'ai aussi aimé la tuile qui est soit une locomotive permettant d'améliorer son réseau, soit une usine qui permet d'activer d'autres actions.

En 7 tours, on développe son réseau et chaque tour, les points engrangés sont exponentiels (on compte la valeur de la piste Industrie + la valeur des 3 lignes) et les auteurs du jeu ont prévu des marqueurs pour ceux dépassant les 400 points !

La première partie à 4 a donné des scores avec plus de 100 points de différence entre le premier et le dernier, la deuxième partie à 3 a réduit l'écart avec seulement une quinzaine de points d'écarts.

Un des premiers jeu d'Essen 2013 testé et un excellent à mon sens.
Rendez-vous chez Iloludi pour le tester !

Partenariat Cristol'Ludo / Iloludi

publié le 14 sept. 2013 14:45 par Yoann Terradura

Si vous avez suivi les pérégrinations d'Iloludi, vous savez que dorénavant, nous jouons dans un nouveau lieu.

Vous pouvez découvrir l'article posté sur le blog de Cristol'Ludo qui je l'espère attirera des nouveaux joueurs.

Dorénavant, venir chez Iloludi, c'est aussi être membre de Cristol'Ludo et bénéficier de :

* location de jeux
* horaires d'ouverture pour les enfants / ados
* cotisations famille




On déménage !

publié le 26 août 2013 03:39 par Yoann Terradura

A compter du 06 Septembre 2013, les soirées se dérouleront à :

CRISTOL’LUDO
Ludothèque du Palais
43 bis, allée Parmentier
94 000 Créteil

Un joli article sur Slate.fr

publié le 20 sept. 2012 02:55 par Yoann Terradura

USA: L'élection de 1960 ou de 2012 jouée d'avance, par vous

Ce qu’un jeu de plateau sorti en 2007 nous dit des élections américaines des temps modernes en général – et de celle de 2012 en particulier.

Par Antoine Bourguilleau | publié le 16/09/2012 à 9h08, mis à jour le 18/09/2012 à 17h32

Le plateau de jeu de «1960: Kennedy contre Nixon»

C’est en 2007 qu’un éditeur de jeux américain, Z-Man Games, publie 1960, The Making of a President, édité en français en 2009 par Filosofia sous le titre 1960: Kennedy contre Nixon. Ce jeu de plateau, pour deux joueurs seulement, propose de revivre –et pourquoi pas de changer le cours– de l’élection qui fut la plus serrée de l’histoire des Etats-Unis: moins de 100.000 voix séparèrent en effet Kennedy de Nixon le 8 novembre 1960. Le système de jeu, qui est certes plus ardu que celui du Monopoly, n’est pas non plus d’une grande difficulté et, dès le premier tour de jeu, on se surprend à se trouver finalement très à l’aise malgré les nombreux facteurs à prendre en compte.

Le moteur du jeu, ce sont les cartes d’événements, qui retracent les nombreux épisodes qui émaillèrent cette campagne: le manque de soutien d’Eisenhower à l’égard de son vice-président, Richard Nixon, la candidature de Harry Bird, Démocrate du sud, qui gêna Kennedy, l’opposition des anticatholiques à la candidature de Kennedy, le fait que Nixon passait très mal à la télévision, l’importance de Lyndon B. Johnson pour gagner des voix dans le Sud, et ainsi de suite.

Chaque carte peut-être utilisée par le joueur qui l’a pioché soit en tant qu’événement (avec des effets sur le jeu) soit pour obtenir des «points de campagne» qui permettent au joueur de faire campagne dans un ou plusieurs Etats (afin d’y gagner des soutiens), de faire campagne dans les médias (à l’échelon régional) ou de prendre position sur les grands enjeux de la campagne (défense, économie et Droits civiques). Il va sans dire que si un joueur a pioché un évènement défavorable pour son candidat, il préfèrera naturellement utiliser la carte pour faire campagne, mais selon certaines conditions, l’autre joueur peut tenter de bénéficier des effets de cet événement. Tous les évènements de la campagne de 1960 peuvent donc défiler, mais il est naturellement possible d’en atténuer les éventuels effets négatifs pour son propre candidat.

Débats puis élection

Au bout du 5e tour, les débats ont lieu, qui voient les joueurs s’opposer grâce à des cartes mises de côté et emporter l’adhésion des électeurs sur tel ou tel grand enjeu (sachant qu’ils sont classés par ordre d’importance et que le moteur du jeu permet également aux joueurs de les intervertir au gré de leur intérêt). Le 9e tour est celui de l’élection: chaque joueur emporte les Etats sur lesquels il a des cubes d’influence, les Etats sans cubes allant soit à celui qui bénéficie des meilleurs appuis dans la région (suite à la campagne) ou, si personne n’en possède, à celui qui correspond à la couleur politique de l’Etat avant l’élection.

En quoi la pratique d’un jeu peut-il profiter à des personnes s’intéressant à l’actualité ou à l’histoire? Voilà une question à laquelle de plus en plus d’universitaires s’intéressent, notamment au King’s College de Londres, où le professeur Phil Sabin, en charge de la chaire d’histoire militaire, exige de ses étudiants en doctorat qu’ils lui remettent non un mémoire mais une «modélisation ludique» en un mot: un jeu. Le professeur Sabin ne veut pas lire un mémoire lui permettant de savoir si la flotte de Sir Francis Drake était bien supérieure à celle de l’invincible Armada. Il veut pouvoir s’en rendre compte par lui-même, examiner les options dont disposaient les protagonistes, comprendre leurs faiblesses, leurs points forts et déterminer s’il était ou non possible de faire mieux.

Se (re)mettre à niveau avant les élections

La pratique de 1960: Kennedy contre Nixon permet par surcroît au joueur français de se pénétrer de plusieurs données qui jouent un rôle fondamental dans les élections américaines. Le premier est celui de l’étendue même et de la diversité des Etats-Unis: bien des lecteurs de cet article seraient sans doute incapables de positionner sans se tromper l’Oklahoma, le Kansas, la Caroline du Nord, le Connecticut ou l’Ohio. La pratique de ce jeu permet déjà de se mettre –ou remettre– à niveau sur la géographie des Etats-Unis.

On y constate également que les Etats permettent de remporter un nombre très variable de grands électeurs. Si, en 1960, l’Etat de New York en possède 45, celui du New Jersey voisin n’en compte que 16, et seulement 3 pour le Vermont ou le Delaware (les chiffres ont évolué en 2012, new York ne compte plus que 29 voix). Le système électoral américain fonctionne selon le principe dit du «winner takes all»: le candidat en tête dans un Etat remporte les voix de TOUS les grands électeurs. On comprend ainsi que les candidats ont intérêt à faire campagne dans les Etats qui rapportent un grand nombre de voix –mais ils peuvent aussi choisir de faire l’impasse sur certains d’entre eux et, au contraire, tenter de grappiller les voix de nombreux petits Etats.

Une campagne électorale est une mécanique complexe, les candidats ne peuvent se battre sur tous les fronts, mais faire l’impasse sur les enjeux, sur les médias ou sur les soutiens des grands groupes de pressions régionaux est suicidaire électoralement. Il faut donc faire des choix, savoir profiter des opportunités, faire avec les impondérables (gaffes, accidents) et espérer que les stratégies mises en place s’avèreront payantes le jour de l’élection. A cet égard, la campagne de 1960, très serrée, offrait sans doute les meilleures garanties d’un jeu équilibré.

Une variante du jeu pour 2012

Mais quid de la campagne de 2012? C’est la question à laquelle a tenté de répondre le professeur Edward Castronova, qui enseigne les sciences cognitives et les télécommunications à l’université de l’Indiana en proposant une variante disponible sur le site Internet Boardgamegeek (il faut s’y inscrire pour récupérer un ficher xls permettant de faire la conversion des cartes et des diverses données). Sa variante, intitulée Bitter Choices contient tout ce qui est nécessaire pour simuler la campagne de 2012 (à l’heure où j’écris ces lignes, il n’a pas encore jugé bon de créer une carte «Clint Eastwood et la chaise vide», carte défavorable au candidat Républicain, mais cela viendra peut-être).

Pour l’essentiel, le moteur du jeu reste le même. Les cartes sont presque inchangées. L’enjeu des «droits civiques» est remplacé par celui de «choc des cultures», les médias jouent un rôle plus fort que dans la version d’origine (ce sont eux qui déterminent, au final,  les «appuis» régionaux). La coloration politique des Etats est également modifiée (certains Etats, autrefois bastions des Démocrates, sont devenus Républicains– c’est notamment le cas dans le Sud - et réciproquement).

Vu de France, la campagne américaine semble bien étrange, avec ses grandes messes, ses «caucus», ses cérémonies d’investiture, ses «Etats charnières» et ses résultats qui déroutent souvent les observateurs étrangers (que l’on pense à la réélection de George W. Bush que presque tout le monde de ce côté de l’Atlantique tenait pour improbable). La pratique tant de la version originale de1960: Kennedy Contre Nixon que de sa variante pour l’élection de 2012 devrait vous permettre d’y voir un peu plus clair, tout en passant une bonne soirée. Et pour une fois, ce sera forcément le meilleur qui gagnera.

Antoine Bourguilleau


Présentation d'Andor

publié le 19 sept. 2012 12:19 par Jeux Iloludi

Video règles... tout est dit

publié le 28 août 2012 01:30 par Jeux Iloludi


Videoregles.net est encore un site proposant des règles de jeux de société expliquée en vidéo. Plus de 180 règles sont disponibles !

1-10 of 102

Comments