Accueil‎ > ‎C‎ > ‎

Circé

Etymologie de Circé
Circé du Grec "Kιrké" ("Κιρκη" [1]) magicienne, fille d'Hélios et sœur d'Aiétés
(
maj 04 décembre, 29 décembre  2010)

La nymphe Circé serait la fille d'Hélios, le soleil et sa mère est Perseis. Selon d'autres légendes, Circé serait la fille d'Hécate [2] la déesse aux trois visages, déesse lunaire de la sorcellerie.

Dans Homère, lorsqu'Ulysse remontait les côtes d'Italie, il débarque avec ses hommes dans l'île d'Aea, chez la nymphe (ou la déesse) Circé, située près de la ville actuelle de Terracina non loin du "monte Circé" (Au sud de Rome dans la province Latina, dans le sud du Latium) c'est là qu'Ulysse et ses hommes seront soumis aux pouvoirs de la magicienne Circé.

En grec ancien le nom commun "kirké" ("Κιρκη") est un oiseau de proie, et le mot "
kuklon" signifie faire des cercles ou décrire des cercles[3] comme le font ces oiseaux.
Ce mot est apparenté à "kirkos" ("κιρκος" [4]) qui signifie tournoyer. Le latin "circos" [5] venant de ce même mot grec, signifie "pierre précieuse" ou désigne un "oiseau de proie" et non le "faucon" qui en grec se dit "Ierax" ("Ιεραξ").

La baguette de Circé :

La baguette magique de Circé [6], telle que décrite par Homère est un "rabdos" ("ραβδος [7]") qui transformera les compagnons d'Ulysse en porcs (vers238) agés de neuf ans (Chant X, vers 390)

Odyssée d'Homère Chant X, vers 238-239)
    ραβδω πεπληγυια                  (Rapdo pepléguia                     Elle donna un coup de baguette
    κατα συφεοισιν εεργνυ       Kata supheoisin eergnu)       et le enferma dans la porcherie

Le mot "rabdos" grec désigne tout à la fois une baguette, une branche ou un sarment, ou encore une verge pour frapper, ou même une baguette enduite de glu, voire un sceptre ou le caducée d'Hermès.
C'est sur le conseil du dieu Hermès qu'Ulysse jettera dans le breuvage que lui donne Circé la plante "Moly"[8] 
, nommée par Hippocratequi lui permettra d'échapper à l'enchantement. Cette fleur pourrait être une Amaryllis, une Galathus voire une clochique; Peut être cette plante serait elle une "Allium nigrumé, la fleur blanche poussant sur l'île de Chypre, car la fleur "moly" décrite par Pline ne pousse pas en Grèce[9].

-----------------



[1]       Dictionnaire Grec Français Anatole Bailly page 1094, colonne I Κιρκη : Circé est magicienne, fille d'Hélios et sœur d'Aiétés

[2]       Dictionnaire de la mythologie Grecque et Romaine. Pierre Grimal. Page 94 colonne I.

[3]       Dictionnaire français Grec Alexandre Planche, page 654 colonne II.La navette du tisserand qui fait des aller et retours est "kerkis" ("κερκις") désignant également un objet à gratter un instrument de musique à l'intar d'un médiator.

[4]       Dictionnaire Anatole Bailly page 1094 colonne I : Kirkos ("Κιρκος") : sorte de faucon, sorte de loup, carcan ou gateau rond, cirque à Rome.

[5]       Dictionnaire Félix Gaffiot, page 309, colonne II : Circos (κιρκος) Pierre précieuse selon l'historien Pline ; oiseau de proie.

[6]       Dans Homère livre X vers 240

[7]       Anatole Bailly, page 1711, colonne II ("ραβδος") Rabdos : Baguette, branche , sarment, verge pour frapper, baguette de Circé Odyssée chant X vers 238 et suivants

[8]        Plante que serait peut être l'ail à fleurs jaunes, une plante qui serait la "galanthus" (du grec "galactos" le lait et "anthos" la fleur) de la famille des Amaryllis.

[9]       Dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique. Par François Victor Mérat De Vaumartoise. Société Belge de Librairie Bruxelles 1837.Volume 3, page 212, colonne I.

Comments