Expositions‎ > ‎2019-2020‎ > ‎

Vincent ANASKIEVIEZ

«
Êtres et Chimères »
dessins
exposition du 9 janvier au 2 février 2020 du mercredi au dimanche de 15h à 19h
vernissage le jeudi 9 janvier à 18h
présence de l’artiste tous les samedis et dimanches

gravitation 1, Crayon pierre noire,  75 X 75 cm, 2018,
© Vincent Anaskieviez
Hypnos II : stimulus,  Pierre noire & graphite, 75x110 cm, 2019,
© Vincent Anaskieviez
Lignes imaginaires, Crayon de papier,  21x29,7 cm, 2016,
© Vincent Anaskieviez



Sur les traces d'une densité_ Crayon de papier, 21x29,7 cm, 2015,
© Vincent Anaskieviez
"Pour chacun de ses travaux, Vincent Anaskieviez établit un protocole de réalisation. Une esquisse discrète. Puis il définit un support de papier, une teinte, un format. Enfin il choisit les moyens graphiques, soit le crayon de papier ou de couleur, ou encore la pierre noire, l'un n'étant pas exclusif de l'utilisation de l'autre.
Ce simple protocole, stimulus du processus de création ouvre une large gamme de possible.
L'artiste développe donc son dess(e)in dans l'espace de la feuille de papier. Souvent centrés, les travaux sont pour la plupart sans débordement, en équilibre, parfois en apesanteur. La ligne annonce une forme qui va croître tel un tropisme végétal, se déployer tout comme un langage graphique, dynamique et varié, et par la suite se ramifier dans un espace qui semble dépourvu de gravité ou peut être un espace enclin à se libérer des contraintes et des lois de la physique. La croissance de l’œuvre semble poursuivre une dynamique étrange, une fuite vers un ailleurs inquiétant et intime.
Le tracé, qu'il soit au crayon ou à la pierre noire s'impose lentement par expansion dans une narration spatiale, à la fois abstraite lorsqu'elle est représentée, et figurative dans sa matérialité.
Suggérées ou incomplètes, les figures humaines ou animales se mêlent aux lignes existantes, de chute, de fuite ou d’irréalité, captant ainsi l'empreinte d'un présent aux allures d'utopie lointaine.
Malgré leur incongruité apparente, les figures hybrides semblent provenir d'une réalité parallèle, évoquant un souvenir ou une réminiscence de formes archétypales.
Avec cette poussière de pierre noire qu'il applique au pinceau Vincent Anaskieviez s'exonère du trait pour sculpter le volume, créant l'épaisseur, les contrastes d'ombre et de lumière, pour que la figure s'étende, ni hallucinatoire, ni obsessionnelle mais de manière organique retrouvant ainsi les traces d'une densité primitive.
Il s'accorde la liberté d'un geste aléatoire sans en anticiper les diverses métamorphoses.
Vincent Anaskieviez aborde le dessin par cycle, unissant l'ensemble dans une structure de pensée singulière.
Sous l'intitulé « Êtres & Chimères », il présente plusieurs de ces cycles, composant une dialectique entre deux formes ontologiques, ce qui possède une « réalité » et ce qui semble en être dépourvue, une énigme graphique entre l'antinomie et la complémentarité."
Jean-Luc Didier en collaboration avec l'artiste


"Vincent Anaskieviez travaille le volume, dans toute sa matérialité comme dans sa représentation.
Il présente une série de dessins qui traitent de densité, de poids et de légèreté, et foncièrement de vie.
Mais que cachent et que révèlent ces formes en apesanteur ?
Elles sont des apparitions, jouant des effets de transparence et d’intériorité, sans emphase ni distanciation.
Elles sont des flux, des réseaux et des nœuds, sans problématique apparente, dans un geste précis et contenu.
Elles sont les machines organes de Deleuze, unies au-delà de tout déterminisme, interagissantes et à la recherche de production d’une matière énergie.
Enfin, elles sont élégance, pour faire taire les angoisses sourdes de l’existence et la pesanteur d’être soi, sans en faire toute une histoire."
Aurélie Quinodoz

Vincent Anaskieviez
Né en 1986.
Vit et travaille à Grenoble.
A poursuivi un cursus de cinq années à l’École supérieure d'art et design Grenoble-Valence, ESAD (2007 à 2012).
Participe en 2015 à l'exposition «Histoires plurielles, passages possibles» organisée à l'ESAD de Grenoble.
Travaille ensuite le dessin sur grand, moyen et petit format, en utilisant essentiellement le crayon de papier ainsi que le crayon de couleur.
Puis travaille, progressivement à partir de fin 2017, avec un mélange de poudre de pierre noire et de graphite appliqué au pinceau.
Juillet et août 2019, en résidence à la galerie Alter-Art.
En janvier 2020, première exposition personnelle à Alter-Art.

Liens
Ċ
Gérard Vandôme,
12 janv. 2020 à 06:16