Expositions‎ > ‎2017-2018‎ > ‎

Ombres dans la ville

Création poétique de Elisabeth Chabuel sur des peintures de Emmanuel Mergault
à l'occasion du printemps des poètes
Exposition éphémère du mercredi 14 au dimanche 18 mars 2018 de 15h à 19h
présence de Elisabeth Chabuel tous les jours
Rencontre-poésie autour de la collection "accordéons" des éditions Imprévues le jeudi 15 mars à 18h et vernissage à 19h
Performance poésie, peinture et musique le dimanche 18 mars à 18h

        Lecture de Élisabeth Chabuel sur une improvisation graphique de Emmanuel Mergault et musicale de Benjamin Duboc

© Emmanuel Mergault



© Emmanuel Mergault

Elisabeth Chabuel présente un travail d'écriture autour du thème Ombres dans la ville en lien avec la peinture de Emmanuel Mergault qui explore depuis longtemps le concept de ville. Ce projet fait suite à une première collaboration entre la poète et le peintre lors de la réalisation du livre d'artiste Paris n'est plus Paris, à l'occasion des 30 ans de la Maison de la poésie Rhône-Alpes.

Le peintre esquisse des villes en plusieurs dimensions. Lignes de construction et lignes de fuite agencent un espace urbain froid et étonnamment dépeuplé.

S'agit-il de villes en devenir ou alors de villes vestiges après l'abattement d'un cataclysme ?
Ces images ont un fort écho avec l'actualité du monde et la poète questionne
l'être vivant absent (ou caché) du cœur de ces villes. Elle part de l'anonyme déferlement milliardaire des Hommes pour aborder l'intime : le je de chacun de nous, habitants du Globe. Elle nourrit son écriture des images du peintre en les confrontant à son vécu personnel de la ville et des ombres qu'elle y rencontre : foule, passants, mendiants, passagers de nos habitacles communs (bus, tramway, métro) où une promiscuité momentanée met parfois en jeu des impressions singulières.

Elisabeth Chabuel écrit de manière fragmentaire des situations intimes, des petits récits ou des poèmes qui prennent sens dans l'accumulation en les mettant en regard des images du peintre.


Liens