TP Stratégies Démographiques: Kiwi / Avocat

Etude comparative de la stratégie de reproduction des arbres, exemple de l’Actinidia et de l’Avocatier

Objectifs :

• Comparer les stratégies démographiques de deux arbres fruitiers

• Mettre en œuvre des techniques de comptage et de mesure

Type:labo

Durée de la manipulation :1h

Organisation : travail par binôme

Période: toute l’année

Matériel à prévoir :

· Un kiwi, un avocat

· Une balance de précision

· Un couteau

· Du papier absorbant

· Une boite de pétri

Figure1: protocole expérimental

Protocole (voir figure 1) :

1. Peser un Kiwi et un Avocat à l’aide de la balance (MF)

2. Estimer le nombre de graines à l’intérieur d’un kiwi (NbG)

3. Calculer le nombre de graines produites par chaque arbre par an (on considère une productivité de 60 Kg de fruits par an pour chaque arbre) (NbGA)

4. Prélever 50 graines de kiwi

5. Débarrasser ces graines de leur pulpe en les lavant plusieurs fois à travers la passoire, récupérer ces grainessur du papier absorbant.

6. Peser la graine d’avocat

7. Peser les 50 graines, évaluer le poids moyen d’une graine de kiwi

Exploitation :

Tableau 1 : tableau de relevé

1. Récapituler vos résultats dans le tableau 1

2. Calculer l’allocation d’énergie destinée à la dispersion pour un gramme de graine(EG)

3. Expliquer ce que représente la pulpe en terme « stratégique » pour l’espèce dans sonhistoire de vie.

4. Expliquer ce que représente la graine en terme « stratégique » pour l’espèce dans son histoire de vie.

5. Formuler une hypothèse quant à la résistance des plantules issues des graines des 2 espèces (voir « pour aller plus loin »)

6. Comparer les deux stratégies en utilisant les données du tableau.

Exemple de résultats

Tableau 2 : exemple de résultats

On remarque (tableau 2) que le nombre de descendants est beaucoup plus grand chez l’Actinidia que chez l’avocatier et que la taille des descendants (ici les graines) est beaucoup plus importante chez l’avocatier que chez le kiwi.

On remarque que l’énergie allouée à la dispersion des graines ; c’est-à-dire le taux de pulpe pouvant attirer des animaux comme les mammifères ou les oiseaux, est bien supérieur chez l’Actinidia : les graines petites entourées de chair sucrée auront plus de chance de coloniser au loin un nouveau milieu. Cela vient conforter l’idée que l’Actinidia est plutôt un opportuniste « stratège r » par rapport à l’avocatier qui est plutôt un spécialiste « stratège K ».

Pour aller plus loin :

On peut mettre en culture les graines de ces deux espèces et s’interroger ensuite sur l’évolution du taux de survie des jeunes plantules :

Le kiwi avec ses petites graines donnera des plantules toutes petites fragiles face aux perturbations du milieu. (Courbe de survie [1]de type III).

L’avocat avec ses grosses graines donnera des plantules plus robustes, les cotylédons resterons accrochés à la plante un moment afin d’assurer une plus grande survie des individus (courbe de survie de type I)

Courbe de survie : Une courbe de survie est une représentation graphique du nombre de survivants d’une cohorte, c'est-à-dire d’un groupe d’individus du même âge suivis de la naissance jusqu’à la mort, en fonction de l’âge. Des courbes de survie « type » de caractériser différentes stratégies démographiques chez les espèces.Les courbes de type I sont aplaties au départ et s’incurvent brusquement. Elles correspondent à un faible taux de mortalité des jeunes et à un taux de mortalité des individus âgés élevé. Les courbes de type III chutent fortement au départ puis s’aplatissent au niveau d’une valeur faible. Cela correspond à un fort taux de mortalité des jeunes et à un taux de mortalité faible chez les quelques survivants qui ont passé un âge critique.