TP adaptation des plantes à la sécheresse

Mise en évidence des adaptations morphologiques des feuilles de plantes à la sécheresse

Objectifs :

· Mettre en évidence des adaptations morphologiques de plantes à la sécheresse

· Comparer la morphologie des plantes de milieu sec (garrigue) avec celles d’un autre milieu

· Réaliser des mesures, des observations

Type : Terrain

Durée de la manipulation : Récoltes sur le terrain : 1 heure, analyse : 2 h

Organisation : Par binôme ou trinôme

Période propice à la manipulation : Printemps, début automne

Matériel :

· Échantillon d’espèces végétales prélevées en garrigue

· Échantillon d’espèces végétales prélevées en ripisylve

· Règle

· Décamètre

Protocole

1. Echantillonnage :

En garrigue : au sein d’un milieu homogène, réaliser un transect de 50 m de long et prélever un rameau d’un individu de chaque espèce ligneuse (arbre, arbustes, arbrisseaux, sous arbrisseau, liane) rencontrée à 1m de part et d’autre de ce transect.

En ripisylve : marcher le long de la ripisylve sur une distance de 50 mètres et prélever un rameau d’un individu de chaque espèce ligneuse (arbre, arbustes, arbrisseaux, sous arbrisseau, liane).

2. Mesures et observations

a) Pour chaque espèce récoltée dans chaque milieu, mesurer ou repérer les caractères suivants :

- taille moyenne des feuilles: mesurer la longueur du limbe de plusieurs feuilles (ou des aiguilles) de chaque espèce. Calculer la moyenne.

- forme des feuilles : déterminer si les feuilles sont en aiguilles ou étroites et allongées.

- épaisseur du limbe : déterminer si le limbe des feuilles est coriace, épais. Dans ce cas, l’épiderme des feuilles est souvent protégé par un vernis, imperméable, brillant et elles ne peuvent pas être froissées facilement dans la main.

- odeur : en coupant ou froissant la feuille, déterminer si la feuille n’a pas d’odeur particulière ou bien au contraire, une forte odeur aromatique.

- poils : déterminer la présence de poils donnant unaspect blanchâtre et/ou velouté aux feuilles. Au besoin, s’aider d’une loupe binoculaire

- stock d’eau : presser les feuilles entre les doigts pour déterminer la présence d’eau dans les feuilles (feuilles charnues).

b) Compléter le tableau de données (Tableau 1). (par exemple noter 1 pour présence et 0 pour absence)

Exploitation des données

1. Calculer la taille moyenne des feuilles de l’échantillon de végétaux représentatifs de la garrigue. Faire de même pour l’échantillon de végétaux représentatifs de la ripisylve. Analyser ces résultats.

2. Pour les autres caractères, calculer le % d’espèces possédant ce caractère dans chaque milieu.

3. Réaliser un diagramme en bâton permettant d’illustrer ces résultats. Analyser ces résultats.

4. Formuler des hypothèses sur les différences constatées. Faire des recherches sur internet pour confirmer vos hypothèses.