fiche technique : réaliser un herbier

Matériel nécessaire :

  • Ÿ un sac plastique ou vieil annuaire
  • Ÿ des sécateurs et un piochon
  • Ÿ des étiquettes autocollantes ou avec ficelle, des petits sachets cellophane
  • Ÿ un carnet et crayon papier
  • Ÿ des vieux journaux, des vieux cartons
  • Ÿ papier cartonné épais A4,(des fiches bristol et papier autocollant transparent pour les plantules)
  • Ÿ des protèges documents ou sous chemises, un classeur ou des chemises
  • Ÿ des étiquettes de planche d’herbier
  • Ÿ une presse à herbier.
  • Ÿ Une loupe X8, une flore pour la reconnaissance

Leçon 1 : La récolte et la détermination

L’échantillon doit comporter tous les éléments nécessaires à sa reconnaissance ; racine, tige, feuilles entières, fleurs et/ou fruits

Les échantillons trop longs peuvent être repliés

Pour les espèces ligneuses choisissez un rameau bien représentatif (feuilles, fleurs, fruits)

La récolte se fait à l’aide d’un piochon pour les espèces herbacées et avec un sécateur pour les échantillons ligneux

La nature n’est pas un super marché , ne ramassez pas les plantes protégées et vérifiez qu’il existe un nombre suffisant d’individu dans la station avant d’en prélever un.

Chaque échantillon est numéroté grâce à une étiquette, sur le carnet est reporté le numéro avec l’ensemble des indications concernant la station de récolte

Pour conserver les échantillons avant le séchage (pour les déterminer par exemple) un sac en plastique peut faire l’affaire ou mieux, un vieil annuaire dans lequel on glissera chaque échantillon

Pour éviter le problème de pourriture lors du séchage récoltez par temps sec.

Leçon 2 : Le séchage

Quand vos échantillons sont récoltés et déterminés procédez au séchage . voici quelques techniques de séchage . Pensez à changer le papier journal régulièrement surtout au début.

Attention les plantes succulentes ne sèchent pas bien , éviter de les récolter.

Presse avec vis de serrage Presse avec encyclopédies et poids

…ou encore entre deux plaques de verre et un papier absorbant au four micro-ondes. Faire plusieurs test…

Fer à repasser

.

Leçon 3 : La mise en planche

Pour une utilisation courante et pratique nous opterons pour un format de planche de type A4

Choisissez un papier épais (canson, bristol) sans carreaux

Collez votre échantillon avec du ruban adhésif ( style scotch translucide ou kraft gommé-disponible au rayon décoration des magasin de bricolage)

Utilisez le ruban adhésif avec parcimonie et pertinence

Pour les échantillons de mousses, de lichen, graines utilisez de petits sachets cellophane

L’étiquette est placée en bas à droite de la planche

Modèle d’étiquette de planche

Chaque planche est protégée par un protège document ou une sous chemiseChaque planche est classée dans une chemise épaisse ou un classeur

Le classement s’effectue par famille

Le petit + : Une photo ou un dessin joint à la planche permettent de donner l’aspect de la plante in situ à plusieurs stades de développement

Exemple de consignes pour la réalisation de l’herbier

(BTS A Protection des cultures)

La commande :

Vous devez réaliser :

  • Un Herbier de 50 plantes adultes adventices de culture. Les graminées présentées seront en fleur.
  • Un herbier 25 plantules (présence de cotylédons) ou rosette de plantes adventices.

Aucune graminées n’est acceptée dans cet herbier .

Consignes :

  • Il y a un sommaire présentant clairement le nombre total de plantes, le nom des plantes présentées classées par famille en respectant le classement des familles du guide ACTA (par ordre alphabétique des familles)
  • Les plantes doivent être présentées dans un classeur, chaque planche est contenue dans un porte-document
  • Les plantes sont représentatives des plantes adventices des cultures (bannir les espèces forestières, espèces cultivées)
  • Les échantillons sont collés ou scotchées de façon esthétique (utilisation parcimonieuse du scotch, le scotchage est précis)
  • Le séchage doit être correct : pas de plantes noires ou humides dans les portes documents
  • L’herbier de plantes adultes peut comporter plusieurs stades de la plante. Ces stades peuvent présentées soit sur plusieurs planches distinctes, soit sur la même planche dans ce cas, l’emploi de photos ou de dessins peut être utilisé. Dans tous les cas cela ne représentera qu’un seul échantillon.
  • Les échantillons doivent être le plus complet possible( tige, feuille, racines, fleurs, graines ( possibilité de les rajouter dans un sachet cellophane accroché à la planche)
  • Les poacées ne sont représentées qu’au stade adulte et en fleur
  • Les noms des familles sont ceux utilisés dans le guide ACTA
  • Les familles de l’étiquette correspondent à la famille de la plante

L’étiquette comporte obligatoirement :

  • Le nom de l’étudiant
  • La famille de la plante
  • Le nom vernaculaire de la plante
  • Le nom latin (en respectant le nom de genre en majuscule, le nom d’espèce en minuscule) Références bibliographiques (nom ou abréviation du livre dans lequel a été trouvé le nom de la plante et la page de référence)
  • La date de récolte
  • La commune dans laquelle a été ramassée la plante
  • La station où a été ramassée la plante ( talus, bordure de parcelle de telle culture, entre les rangs de la culture de telle culture, friche, labour….)
  • Les étiquettes sont collées ou scotchées sur la planche ou photocopiées directement sur la planche
  • Le nom complet de plante est attendu. S’il n’y a que le nom de genre ou d’espèce ou que le nom français la planche est considérée comme fausse.
  • L’étiquette est située sur le même coté de la planche que la plante
  • L’étiquette est située si possible toujours au même endroit
  • L’ensemble des étiquettes doit être fait selon un même modèle

Exemple de grille d’évaluation d’herbier

Total :