TP Phototactisme Gammare

Objectifs :

· Mettre en évidence la préférence des gammares vis-à-vis d’un facteur écologique

· Observer les comportements de phototactisme des gammares afin de déterminer leur preferendum vis-à-vis de la luminosité.

· Transformer des données issues d’observation de manière numérique et les exploiter.

Type : laboratoire

Difficulté : facile

Durée: 40 minutes

Organisation : peut être intégré sous forme d’ateliers tournants avec TP n°2.1. et 2.2., en binômes

Période propice à la manipulation : en dehors du plein hiver

Document disponible sur le site compagnon : Tableur « TP N°2.3 Phototactisme Gammare »

Matériel :

Les gammares se trouvent dans la plupart des cours d’eau en France. Leur densité variant substantiellement d’un site à l’autre, une prospection préalable sera certainement nécessaire (prévoir 15-30 minutes de collecte dans un site favorable). La technique de collecte la plus utilisée est celle du ‘kick-sampling’ qui consiste à remuer avec ses pieds le sol et de placer un troubleau en aval de manière à récolter les gammares. Les gammares seront plus abondants dans les accotements enherbés et secteurs empierrés. Une fois la collecte réalisée, il est préférable de conserver les gammares dans un aquarium oxygéné, avec un peu de substrat collecté sur le site d’échantillonnage (ex : végétation). Vous pouvez leur apporter un peu de nourriture de type paillettes pour poissons. Dans ces conditions les gammares peuvent survivre plusieurs semaines.

· Environ 10 gammares / binôme

· Lampe

· Papier aluminium

· Chronomètre

· 1 cuvette à dissection

· Cuillère

· Eau

Protocole(voir Figure 1)

Figure 1 : Protocole expérimental

1. Remplir d’eau une cuvette à dissection sur une hauteur de 4 cm

2. Placer un cache (aluminium, feuille cartonnée opaque…) sur la moitié gauche de la cuvette.

3. Éclairer la cuvette par le dessus à l’aide d’une lampe

4. Placer un gammare au centre de la cuvette à l’aide d’une cuillère

5. Attendre 20 secondes (acclimatation)

6. Démarrer le chronomètre

7. Noter la position du gammare toutes les 5 secondes pendant 1 minute:

* obscurité : O

* milieu = M

* lumière = L

8. Compléter le tableau 1 de relevés

9. Tester une dizaine de gammares

Tableau 1 : Fiche de relevés

Exploitation des données

1. Pour chaque zone (O, M ou L), calculer le nombre total d’observations pour lesquelles un gammare y a été observé.

2. En déduire la fréquence de présence des gammares dans chaque zone.

3. Réaliser un diagramme en bâton montrant le pourcentage d’observations pour lesquelles un gammare a été observé en fonction des zones O, M et L.

4. Analyser ce graphique et en déduire notamment à quelle luminosité les gammares sont le plus fréquemment observés. En déduire si les gammares présentent un phototactisme positif (attirance pour une forte luminosité) ou négatif (attirance pour l’obscurité).

5. Mettre en relation ce préférendum avec leur répartition spatiale en milieu naturel.