TP biodiversité Pinède /Oliveraie

Objectifs :

· Comparer la biodiversité des arthropodes (+ autres invertébrés) de deux milieux

· Calculer l’indice de Shannon-Wiener

· Réaliser un échantillonnage d’arthropodes (+ autres invertébrés) par piégeage

Type : Terrain

Durée de la manipulation : Installation des pièges, 1h. Récolte une semaine plus tard,30 minutes. Identification : une à deux séances de 1h30 en fonction du niveau d’exigence des reconnaissances.

Organisation : Ce travail se fait par groupe de 3 ou 4 élèves. Pour le travail d’identification, il est important d’avoir plusieurs ouvrages accessibles pour chaque groupe ou bien d’avoir constitué au préalable une collection de référence.

Il est important de choisir deux milieux proches spatialement mais différents dans leurs caractéristiques (haie dense, pelouse arborée, ripisylve etc..).

Remarque1 : ce TP peut être le point de départ à la création d’une collection de référence d’invertébrés terrestres

Remarque 2 : on peut faire ce travail avec des néophytes en systématique endonnant un numéro à l’espèce sans connaitre son nom précis

Période: Début d’automne, printemps

Matériel :

Pour le piège à miellée:

· Bouteille plastique dont le haut a été renversée (type piège à guêpe)

· Fil de fer(pour fixer le piège à guêpe)

· Miellée(eau + sucre+ miel ou jus de fruit)

Pour piège « assiette jaune »

· Piquet en bois de 1.5m de long

· Rondelle de bois de 20cm de diamètre

· Assiette plastique à bord haut épaisse (peinte en jaune), clou, silicone

· Liquide de piégeage : eau salée + quelques gouttes de liquide vaisselle

Pour le piège « arthropodes rampants »

· Gobelet en plastique rigide

· Pelle de jardinage

· Liquide de piégeage : eau salée + quelques gouttes de liquide vaisselle

· Couvercle surélevé (planchette de bois +4 tiges de fer)

· Rubalise

Pour l’identification :

· Piluliers ou bocaux

· Bac à dissection

· Pinces souples, aiguilles montées

· Loupe à main et loupes binoculaires

· Guide de reconnaissance et clef d’identification adaptée à la région

· Et/ou collection de référence

· Alcool a 70° si vous souhaitez conserver les animaux récoltés

Protocole :

Séance 1 :

1. Attribuer à chaque groupe un milieu d’étude afin d’avoir autant de pièges dans un milieu que dans l’autre.

2. Distribuer à chaque groupe un piège de chaque type + une bouteille contenant la miellée, et une bouteille contant le liquide de piégeage+ une pelle

3. Chaque groupe place ses 3 pièges sur une petite parcelle d’étude de quelques mètres carrés, par exemple auprès d’un arbre.

4. Respecter les conditions de mise en place (voirfigure 1)

5. Remplir les pièges avec le liquide adapté

6. Pour signaler la zone, placer de la rubalise autour de la petite parcelle

Séance 2 : (une semaine plus tard)

1. Récupérer le contenu de ses pièges dans des piluliers ou bien dans un bocal identifié (nom du groupe, milieu étudié, date).

2. Ramener et ranger les pièges.

Séances suivantes(ou le même jour selon les contraintes)

1. En salle, étaler le contenu des pièges dans le fond d’une boite de dissection.

2. En vous servant des ouvrages de reconnaissance, des clefs d’identification, des collections de références, identifier le nom des différentes espèces (ou bien leur ordre ou famille).Au besoin donner un numéro à l’espèce observée.

3. Noter pour chaque espèce le nombre d’individus (en cas d’un grand nombre d’individus, une estimation peut suffire)

Remarque. Il convient au préalable de définir le niveau taxonomique d’étude. Selon le niveau des apprenants : ordre, famille ou directement espèce pourront être envisagés. Pour un travail au niveau spécifique il n’est pas nécessaire d’avoir le nom exact de l’espèce, une référence commune du type « espèce 1 » ou bien « la petite mouche aux ailes orange » suffit pour faire l’exercice.

Exploitation des données ;

Tableau 1 : Tableau de relevé

1. Mutualiser vos résultats en notant vos résultats au tableau, ou dans un tableur partagé via internet.

2. Compléter le tableau pour calculer l’indice de Shannon-Weaver (H’), H’max, l’équitabilité de l’indice de Shannon ( H’/ H’max)

3. Analyser et interpréter vos résultats