TP "IMPACT de la PREDATION"

TP impact

Objectifs

· Caractériser la manière dont un prédateur prélève des individus d’une population ;

· Caractériser la chasse du prédateur en fonction de la densité des proies.

Type :Simulation

Durée de la manipulation : 2 h mais qui peuvent être scindées en différentes plages de TP. Exploitation des résultats : 2h.

Organisation : Groupes de 3 élèves

Période : Toute l’année

Matériel

· Territoire de chasse: une surface de 40 x 200 cm, avec un quadrillage d’une maille de 10 cm et délimité par une bande adhésive. Ce territoire doit être situé sur un bord de paillasse / table et ne peut être abordé que par une des deux longueurs.

· 210 bonbons emballés individuellement

· Un bandage pour les yeux pour chaque « prédateur »

· Une blouse pour chaque « prédateur »

· Une petite boite, avec couvercle et un cordon permettant de l’accrocher au cou du « prédateur »

· Un chronomètre

· Des fiches pour noter les résultats de chaque expérience (voir annexe)

· Un crayon

INTRODUCTION

Les prédateurs ne sont pas des aspirateurs de proies. Leur comportement est complexe : ils répartissent leur budget temps parmi plusieurs activités différentes et, souvent, ils ne sont pas seuls, ce qui implique des interactions avec, par exemple, d’autres prédateurs.

L’objectif du TD est celui d’étudier en détail certains aspects du comportement de prédation et mieux comprendre leur impact sur des populations de proies.

Nous utiliserons une population virtuelle et une approche des problèmes par modélisation.

Notre modèle : les proies sont des friandises, les prédateurs des élèves. Les autres élèves observent et quantifient le comportement des prédateurs.

Nous allons raccrocher ce modèle à des animaux que nous avons étudié ; les friandises sont des pucerons. Dans ce cas, leur disposition dans l’espace ressemblera à des colonies de pucerons.

PROTOCOLE

Le protocole est appliqué par 4 élèves

  • Un observateur qui guide le prédateur et qui a pour tache de vérifier la bonne application du protocole
  • Un prédateur ayant les yeux bandés et une petite boite accroché autour du cou par une ficelle symbolisant son appareil digestif
  • Un étudiant qui chronomètre chaque action de prédation
  • Un élève qui note les résultats

Le territoire : une surface de 40X 200 cm avec quadrillage d’une maille de 10 cm

Délimitation par un trottoir (bande adhésive)

Localisation : situé sur un seul bord de la paillasse, le territoire ne peut être abordé que par une des deux longueurs

Mode opératoire :

Le prédateur ne doit pas avoir de renseignement ni sur le territoire, ni sur l’effectif, ni sur la répartition des proies.

Pour cela il est exclu de la salle et il rentre les yeux bandés et accompagné par l’observateur jusqu’au point de départ de l’expérience aléatoirement choisie.

  • Déplacement du prédateur autorisé et toujours face au territoire
  • Recherche avec un bras fixe le long du corps et l’avant bras mobile selon un mouvement de balancier de haut en bas. Au cours du mouvement l’avant bras doit remonter sur le bras par une flexion maximale du coude
  • Le prédateur peut utiliser uniquement deux doigt ( le pouce et l’index de la main) comme pince
  • Le temps de manipulation est de 2 minutes

Les temps de prédation sont caractérisés de la façon suivante :

Temps de recherche et capture ou Trc :

Le prédateur explore le territoire et prélève la proie qu’il a touchée

Temps dépouillement de la proie correspond au déballage de la proie ou Td

Le dépouillement de la proie correspond au déballage du bonbon

Le prédateur utilise les pinces droite et gauche pour ôter le papier du bonbon puis saisit le bonbon

Temps d’ingestion ou Ti

L’ingestion est simulée en plaçant le papier du bonbon dans une poche de la blouse puis le bonbon dans la boite suspendu autour du coup

Seules les proies placées dans la boite sont comptabilisées

Les données sont reportées dans le tableau suivant

La totalité du TP sur le livre

https://sites.google.com/site/terrieulabo/les-travaux-pratiques/tp-predateurs/couverture.JPG