Outreau et son actualité


Discours du maire d'Outreau Madame Thérèse Guilbert et minute silence en Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Discours du maire d'Outreau Madame Thérèse Guilbert

Vendredi 20.04.2012 La Voix du Nord

Réforme du permis de conduire - Des mairies poussent (déjà) à la roue
 Laura Mijuin a financé son permis de conduire en participant à un chantier d'été mis en place par la commune de Divion. PHOTO PIERRE LE MASSON Laura Mijuin a financé son permis de conduire en participant à un chantier d'été mis en place par la commune de Divion. PHOTO PIERRE LE MASSON

« Avoir le permis de conduire, c'est une condition fondamentale pour accéder à l'emploi. » D'un bout à l'autre de la région, que l'on interroge Thomas Boulard, premier adjoint au maire de Divion (près de Bruay-La Buissière), ou la maire d'Outreau, Thérèse Guilbert, les avis rejoignent celui de la sécurité routière qui parle pour le carton rose d'un « véritable passeport pour l'insertion professionnelle ». ...

Dans chacune de ces deux communes, c'est d'abord un dispositif concernant l'emploi qui a débouché sur une aide au permis. « À Divion, il n'y avait pas grand-chose pour travailler l'été », pose Thomas Boulard, adjoint à la jeunesse. Les chantiers d'été, mis en place par la ville, étaient d'abord pour beaucoup de Divionnais une façon de mettre un pied dans le monde du travail. Où le permis de conduire devient indispensable. Divion met alors en place, il y a trois ans, comme une dizaine de communes de la région, une bourse au permis.

Une auto-école municipale à Outreau

Parmi les jeunes embauchés pour les chantiers d'été, ceux qui ne sont pas encore titulaires du permis sont encouragés à « épargner » tout ou partie de leur salaire auprès d'une auto-école. Ici, pas d'aide financièrement parlant de la part de la mairie. Laura Mijuin a été une des bénéficiaires de ce dispositif l'an passé. En moins d'un mois de travail, son permis était payé. Car si Divion ne verse pas de subvention au candidat, la ville a tout de même négocié des tarifs préférentiels avec l'auto-école pour un permis d'un coût inférieur à 850 euros, contre près de 1 000 euros en moyenne. « Sans les chantiers d'été, j'aurais dû demander à mes parents de m'aider. Mais je préférais vraiment me payer le permis toute seule », avance celle qui est déjà titulaire du code.

À Outreau, l'auto-école municipale est un dispositif bien antérieur à la bourse au permis. « En février 1985 lorsque nous l'avons ouverte, il s'agissait même de la première auto-école sociale de France », se félicite encore Thérèse Guilbert, la maire. Dans cette association, deux moniteurs forment au code de la route et à la conduite des personnes employées en contrat aidé. Au titre du droit à la formation inhérent à ce statut, le conseil régional y va de sa contribution financière. À cela s'ajoutent des subventions municipales et de l'État. « En septembre 2011, on avait recensé plus de 1 500 personnes qui avaient obtenu le permis grâce à ce dispositif. »

PAU. D.

 

Pas de hausse de la part communale des impôts prévue cette année

vendredi 03.02.2012 - La Voix du Nord

 Thérèse Guilbert et Michel Morlet ont pris la parole au cours du débat d'orientation budgétaire. Thérèse Guilbert et Michel Morlet ont pris la parole au cours du débat d'orientation budgétaire. Comme l'an dernier, le conseil municipal devrait voter un budget serré. Parce que les dotations de l'État n'augmentent pas, tout comme certainement les impôts locaux. En revanche, Thérèse Guilbert a redit qu'elle ne renoncerait pas à appliquer ses promesses de campagne.
 

PAR OLIVIER MERLIN  boulogne@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

Mercredi soir, les élus municipaux ont assisté au classique débat d'orientation budgétaire. C'est Michel Morlet, le nouvel adjoint aux finances, qui s'est collé à l'exercice. Le budget 2012 s'annonce une fois encore serré. L'État est en grande difficulté financière et ses dotations n'augmentent pas, pire, elles baissent. « La dotation globale de fonctionnement était en 2011 de 3 013 000 E, en 2010 de 3 027 000 E . On a perdu 14 000 E. » Or, la commune ne devrait pas appliquer une hausse des taxes foncières et d'habitation, lors du vote du budget dans quelques semaines... Mais attention, cela ne signifie pas que vos impôts locaux n'augmenteront pas cette année, puisqu'une hausse des bases (décidée par l'État) est programmée. Ces chiffres, présentés par Michel Morlet sont d'ailleurs éloquents. Entre 2008 et 2011, les taux communaux de la taxe d'habitation ont progressé de 0,7 % alors que les bases, elles, ont augmenté de 3,1 %. La taxe foncière suit la même tendance.

Outreau est une ville qui investit, et qui donc, est endettée. L'encours de la dette en 2011 était de 13 299 094 E, soit un endettement de 846 E par habitant. « La moyenne nationale pour les villes de la taille d'Outreau est de 919 E », tempère l'adjoint aux finances.

« Lorsque nous préparons ce débat, nous regardons toujours la plaquette éditée lors de la dernière campagne électorale et nous vérifions si nous tenons toujours bien nos promesses », a rappelé Thérèse Guilbert.

Près de 4 millions d'euros d'investissement

De nombreux projets seront lancés cette année, comme la construction de la maison du sport, la rénovation de la salle du stade, l'installation du city-stade à Manihen. La voirie n'est pas en reste avec la rénovation de la rue du Mont-Neuf pour un montant d'1,3 M E. Des jardins ouvriers seront rénovés, ainsi que le mobilier urbain et des aires de jeux au parc du Mont Soleil. Des écoles seront aussi rénovées (lire ci-contre).

L'effort d'investissement devrait atteindre 3,8 M E cette année. •

ligne bleue
 
  Bruno Lepoittevin
Bonjour à toutes et à tous, J'ai le plaisir de vous annoncer la création prochaine de l'association : "Les enfants des étoiles" - Maison d'édition". Cette association a pour but : éditer et promouvoir les créations d'auteurs de romans, nouvelles, poèmes, textes, illustrations, BD, arts visuels, jeu de rôle dans les g...enres essentiellement de la Science fiction, le Fantastique, le Fantasy et le Manga ; de publier un Fanzine intitulé : « Sons Of Stars ». Les personnes souhaitant adhérer (30€/an) ; et/ou faire partie des "rubriqueurs" du fanzine (articles critiques, nouvelles, extraits de romans, infographies et illustrations...) sont également les bienvenues. N'hesitez pas à nous contacter ! MAINTENANT -
ligne orange
Accueil des nouveaux arrivants
mercredi 25.01.2012
Thérèse Guilbert a reçu les nouveaux arrivants à la Maison des associations, lors d'une rencontre amicale. Thérèse Guilbert a reçu les nouveaux arrivants à la Maison des associations, lors d'une rencontre amicale.

- Mardi dernier, Thérèse Guilbert, maire, et une grande partie du conseil municipal, ont invité à la Maison des associations les nouveaux arrivants.

Et, ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement.
Ce fut une rencontre amicale avec la présentation des voeux. Outreau compte 200 familles de plus venues s'installer de décembre 2010 à décembre 2011.
Thérèse Guilbert a présenté brièvement la ville, la deuxième en nombre d'habitants dans l'agglomération, derrière Boulogne-sur-Mer. Elle a parlé des nombreuses associations fortes de centaines d'adhérents, de la piscine intercommunale qui accueille plus de 100 000 personnes par an : « C'est un équipement familial », a-t-elle précisé. Elle a évoqué aussi la culture, les écoles, cantines, crèche..., et le CCAS où plus de 280 personnes bénéficient d'une aide à domicile.
La jeunesse n'a pas été oubliée : « Tous les ans, les jeunes qui ont eu 18 ans dans l'année sont invités à un voyage à Paris, chaque année différent.
En décembre dernier, un groupe a découvert Paris grâce au bateau-mouche, a visité un monument. » C'est une initiative très appréciée des parents.
Enfin, Thérèse Guilbert a présenté aux nouveaux arrivants les élus dont certains sont aussi responsables d'un quartier. La ville est partagée en cinq quartiers : centre, Salengro, ZAC, boulevard de la Liberté, et Manihen : « Avec plus de concertations, les décisions du conseil municipal sont bonnes », a fini le premier magistrat de la commune.
Un pot de l'amitié a permis aux nouveaux de poser moult questions aux élus.

C.E.    La Semaine dans le Boulonnais

ligne orange
L'ancienne imprimerie Debusschere abritera une dizaine d'appartements

mardi 24.01.2012- La Voix du Nord

 Thérèse Guilbert, le maire d'Outreau, a annoncé la construction d'un city stade près de l'école Édouard-Vaillan t. Thérèse Guilbert, le maire d'Outreau, a annoncé la construction d'un city stade près de l'école Édouard-Vaillan t.

| OUTREAU |

L'amicale Edouard Vaillant a été mise en avant lors des voeux ...

pour la vitalité qu'elle apporte au quartier de Manihen. Le maire, Thérèse Guilbert, a ensuite fait le point sur les principaux dossiers.

En 2011

> Voirie : De nombreux travaux ont eu lieu sur le secteur de la ZAC et de Manihen avec la création de parkings près du collège et devant les écoles Kergomard et Prévert.

> Sport : Livraison d'un terrain synthétique et d'une piste d'athlétisme. Une maison du sport est aussi en cours de réalisation.

> Logement : quarante-cinq appartements et dix maisons pour personnes âgées ont été livrés par Pas-de-Calais Habitat.

> Loisirs : Les Foulées outreloises, le week-end de la nature et du vent ou le marché de Noël ont été plébiscités par les habitants.

> Vie scolaire : Une aide financière a été accordée aux étudiants et le développement des pratiques artistiques s'est poursuivi en direction des scolaires et des jeunes, ce qui a inspiré à Thérèse Guilbert cette réflexion : « Que reste-t-il des millénaires passés ?

Constructions, écrits, oeuvres. La culture c'est ce qui crée le lien entre les êtres, c'est indispensable dans les moments difficiles. »

En 2012

> Sport : Le chantier de la maison du sport va se poursuivre. La salle de sport du stade va être remise aux normes et repensée avec un gymnase et un espace de remise en forme. Un city stade sera installé prés de l'école Édouard-Vaillant.

> Logement : Onze appartements seront construits sur le site de l'ancienne imprimerie Debusschere et dix maisons et deux immeubles de dix logements aux Acacias.

> Divers : Une nouvelle classe sera installée à Manihen et une réflexion va se poursuivre sur le devenir de l'église, récemment achetée ainsi que sur l'installation d'une ZAC à Massenet-Ravel. •

 

Les Lutins d'Outreau ont découvert la baby-gym !

samedi 21.01.2012 - La Voix du Nord

 La baby gym a enthousiasmé les enfants qui ont eu la chance d'expérimenter ce sport. La baby gym a enthousiasmé les enfants qui ont eu la chance d'expérimenter ce sport.

| OUTREAU |

Grâce au service des sports de la mairie d'Outreau, les petits lutins de l'association des Ass-mat outrel'oises

ont pu bénéficier d'une séance de baby-gym.

La séance a eu lieu dans la magnifique nouvelle salle du quartier de la Tour du Renard.

Les enfants ont découvert avec enthousiasme le parcours aménagé par Sandy et Laurence.

Pirouettes et jeux de ballon

Ils ont pu faire des pirouettes, jouer avec des ballons et s'amuser avec des foulards.

Gageons que plus d'un s'est endormi dans la poussette sur le chemin du retour !!!

Merci à la mairie d'Outreau pour le prêt de la salle et du personnel compétent. •

 

De nombreux logements prévus en 2012 et surtout dans les années à venir avec la ZAC Massenet-Ravel

vendredi 13.01.2012,  - La Voix du Nord

 Une assistance plutôt faible aux voeux de Thérèse Guilbert. Une assistance plutôt faible aux voeux de Thérèse Guilbert.

| OUTREAU |

Des voeux courts, « digestes », mais une faible assistance. Mardi après-midi ...

, à la salle du Phénix, très peu d'élus des communes alentours étaient présents, seul le maire de Saint-Léonard s'était en effet déplacé pour écouter le discours de Thérèse Guilbert. La maire d'Outreau a souhaité une année meilleure que 2011 car les « demandes d'aides sociales ont progressé fortement à Outreau ». La faute à la crise et à une précarisation toujours plus forte dans la commune. « Nous poursuivrons notre formidable travail d'équipement et de modernisation d'Outreau, mais nous serons prudents car nos moyens restent limités », a dit Thérèse Guilbert dans son introduction avant de lister ses projets pour 2012.

> Maison des sports.- Près du terrain synthétique, cette structure sur deux niveaux avance bien. Au rez-de-chaussée, on y trouvera des vestiaires et une partie administrative dédiée aux footballeurs. À l'étage, des bureaux pour les associations et une salle de réunion sont prévus.

> Salle des sports du stade.- Cette salle n'est plus aux normes. Les travaux commenceront à la fin de l'année pour y refaire entre autres l'installation électrique. Coût estimé : 1 million d'euros.

> L'église de Manihen achetée.- Cette église était fermée depuis quatre ans. La commune l'a racheté au diocèse. Le but est d'y faire une salle pour l'école du hameau et les associations.

> Les jardins ouvriers.- Situés près des rues de Hauts-Fourneaux et Edouard-Vaillant, ces jardins appartenant jadis aux APO ont été cédés à la ville, qui les rénove. Quinze jardins ont déjà été modernisés en 2011. Quinze autres le seront cette année.

> Nouveaux logements à la résidence des Acacias.- Située sur le boulevard Splingard, la nouvelle résidence des Acacias a permis la livraison de 52 logements. Dix autres maisons seront construites pour les seniors, ainsi que deux immeubles (9 et 11 appartements chacun) qui seront livrés en 2012 et 2013.

> Logis 62 lance une résidence.- Elle sera construite sur le site de l'ancienne imprimerie Debuschère et comprendra 11 appartements.

> Une ZAC pour Outreau.- Attention ! Gros projet. La commune a demandé à la Communauté d'agglomération du Boulonnais de l'épauler dans la création d'une zone d'aménagement concerté (ZAC) sur le secteur Massenet-Ravel. Cette zone située à la sortie d'Outreau, en direction d'Équihen-Plage, comprend une dizaine d'hectares appartenant à la commune. « On veut y construire de 250 à 300 logements », indique le maire. Mais cela prendra du temps à voir les recours judiciaires qui perturbent actuellement la ZAC de Wimille ! •

OLIVIER MERLIN

 
 

L'ÉCHO CÔTIER  vendredi 13.01.2012, - La Voix du Nord

Pas radins, les amis de Madame le maire

Comme le veut la coutume qui existait déjà du temps du précédent maire, les collègues de Thérèse Guilbert lui ont offert un (très) beau cadeau à l'occasion des voeux au personnel municipal outrelois. Elle a reçu en effet un Bose wave system, le must de la platine laser, vendu sur Internet au prix minimum de 699 E. Ces collègues ne se sont donc pas moqués d'elle !

Un projet mort-né à Wimereux

Ce n'est pas demain que le projet de centre d'hébergement lié aux activités nautiques que la CAB envisageait à l'entrée de Wimereux (site de l'ex-station essence actuellement en friche) sortira de terre. La très longue bataille juridique avec la famille propriétaire de la parcelle s'est terminée devant le conseil d'État. Le chantier en cours de l'autre côté porte sur la rénovation du club nautique, la construction d'un garage à bateaux mais le centre d'hébergement pour les stagiaires de la base de voile et les étudiants de la station marine est lui mort né.

Pas meilleur chez les autres, au contraire

Sans aucune modestie, le maire du Portel Laurent Feutry a dit lors de ses voeux que, questions animations, le Portel était n°1 : «  Ailleurs on s'ennuie. Au Portel, il y a de l'animation ! ». Peut-être voulait-il parler de l'animation lors des réunions du conseil municipal !

 
 

Menu léger pour le dernier conseil municipal de l'année

lundi 19.12.2011 - La Voix du Nord

 Toutes les propositions ont été adoptées lors de ce conseil qui a fait la part belle aux demandes de subventions. Toutes les propositions ont été adoptées lors de ce conseil qui a fait la part belle aux demandes de subventions.

| OUTREAU |

Le dernier conseil municipal de l'année à Outreau s'est déroulé sans accroc ...

et dans un consensus quasi absolu. Thérèse Guilbert, maire de la ville, a soumis les différents projets au vote. Ceux-ci ont tous été votés, sans exception et la plupart du temps sans abstention. Il fut question du financement d'une formation pour un professeur de musique représentant un « intérêt pédagogique pour la commune ». Le recrutement d'un vacataire pour développer l'action « Transmettre le plaisir de lire » a été reconduit.

La cession, pour un euro symbolique, à la Communauté d'agglomération du Boulonnais de deux réservoirs d'eau potable a également été adoptée.

Le rapport du schéma départemental d'accueil des gens du voyage a été évoqué et l'avis du conseil municipal a été demandé. Le schéma a été adopté pour 2012-2018 à l'unanimité.

Il a été également question du Plan départemental d'itinéraires de promenade et de randonnée qui permettrait de sauvegarder les chemins ruraux. Ceci concerne le chemin du Mont-Soleil, le chemin n° 110 et le chemin n°1 dit d'Outreau. Ce plan a été approuvé et l'autorisation à signer la convention de passage a été donnée par le conseil.

Enfin, fut évoquée la question de la construction de nouveaux équipements sportifs. Selon le maire, la « gestion du chantier avec l'entreprise »en charge des équipements « a été laborieuse ». Le plan prévoyant un budget de 20 000 euros pour clôturer le terrain synthétique et la construction de deux portails d'accès a été adopté.

Dernier point intéressant : la mise en place d'un règlement intérieur concernant les jardins communautaires a été approuvée. •

A. L.

DISTINCTIONS

Les sportifs outrelois récompensés

mercredi 30.11.2011
De nombreux sportifs outrelois ont été récompensés et Mathieu Bataille a été mis à l'honneur. De nombreux sportifs outrelois ont été récompensés et Mathieu Bataille a été mis à l'honneur.

- Dernièrement, les sportifs outrelois ont été mis à l'honneur par le maire, Thérèse Guilbert, et plusieurs élus.

Les clubs récompensés : le cyclisme avec le CSO (Club sportif outrelois) qui a enregistré 18 victoires en 2011, avec un maillot de champion de France, trois maillots de champion régional Nord Pas de Calais, deux vice-champions, un champion contre la montre par équipe régional et un en individuelle. Les coureurs du club ont terminé 1er au challenge du championnats de France sur 29 comités classés.
A l'APBO tennis de table, une équipe est championne départementale en D2. Elle est composée de Delalin Joël, Lacrampe Jocelin, Crombez Maïté, Condette Jean Luc, Condette Léo, Merlin Mathieu, et Pauchet Guillaume.
D'autres sportifs ont été aussi récompensés, licenciés aux clubs de l'APBO basket, la Fraternelle d'Outreau, l'Athlétisme Club Outreau, la lutte, l'Out Grimp, le Minh Long Outreau, le Judo-Kan club, l'ASOF (football). Enfin, Thérèse Guilbert a accueilli un champion du monde ne la personne de Mathieu Bataille, né à Cucq le 26 juillet 1978. Il est Gardien de la paix de métier. Il détient un brevet d'État niveau 1 de judo.
Actuellement licencié au club de Levallois sporting club dans le 92, il fut adhérent au club AS Etaples dans son jeune temps.
Ceinture noire 5ème dan et combattant dans la catégorie des plus de 100kg (pour 1.90 m) son palmarès éloquent : de 2006 à 2009, champion de France par équipe, en 2004 et en 2010, champion de France en Individuel En 2005 il obtient la 1ère place au tournoi de Budapest, en 2007, la 1ère place à la coupe de Budapest.
En 2004, il est 1er au championnat d'Europe par équipes de nations en France.
En 2007 : 1er au championnat d'Europe organisé par la fédération sportive de la police.
En 2007, il se classe 3ème à la coupe d'Europe des clubs à Moscou En 2004 : titulaire de l'équipe de France aux JO d'Athènes.
En 2002 : 1er au championnat du Monde Universitaire (YOU).
En 2007 : 3ème à l'Open de Rio.
En 2008 : 3ème de l'Open Toute catégorie "titre suprème" à Levallois (France) En 2010 : 3ème au championnat du Monde de Tokyo En 2011 : champion du Monde par équipe à Paris.

La Semaine dans le Boulonnais

 
 

Spectacle de solidarité pour le « Noël des gamins d'Outreau »

samedi 05.11.2011- La Voix du Nord

 Lucile sera sur la scène du centre Phénix, aux côtés de nombreux autres artistes.P HOTO ARCHIVES «LA VOIX» Lucile sera sur la scène du centre Phénix, aux côtés de nombreux autres artistes.P HOTO ARCHIVES «LA VOIX»

| OUTREAU |

La maison de l'entraide organise, dimanche 20 novembre, à 15 h, au centre Phénix d'Outreau, un spectacle de solidarité ... pour le « Noël des gamins d'Outreau », avec les artistes de la revue, D. Pourre, E. Jordens, J.-C. Wyart, J.-P. Coppin, F. Gravelines et son guitariste, Lucile, les commères outreloises, Philippe Leroux, Alexis et Amandine, les danseuses de la Fraternelle.

Chaleur humaine

La maison de l'entraide fonctionne depuis une vingtaine d'années avec des bénévoles d'Outreau. Ceux-ci aident les personnes en difficulté de la commune en leur proposant vêtements, petits meubles, linge, vaisselle, etc. Chaque année, ils organisent un spectacle de Noël pour ces familles afin de leur apporter un peu de chaleur humaine en cette période de fêtes. •

Dimanche 20 novembre, à 15 h, au centre Phénix, Outreau.

Tarifs : 6 E et 3 E pour les moins de 12 ans. Réservations : les lundis et jeudis à l'Outreleau, place Bérégovoy à Outreau ; les mercredis et samedis de 9 h à 11 h, à la maison de l'entraide, rue des Peupliers à Outreau. Renseignements au 06 12 83 14 56.

 
 
                       

La Semaine dans le Boulonnais La relève a répondu présente

vendredi 11.11.2011, 14:00
Record battu pour les foulées outreloises: 512 coureurs ont pris place dimanche matin sur la ligne de départ. Record battu pour les foulées outreloises: 512 coureurs ont pris place dimanche matin sur la ligne de départ.

Pour la 21ème édition des foulées outreloises, on attendait bien logiquement un fameux duel entre Boulogne et Montador. Les deux favoris, absents de la course, ont laissé la part belle à deux jeunes coureurs, Yoann Pruvot et Thomas Caillot, qui ont contraint Fabrice Lecarpentier, 3e, à se dépasser.


L' année dernière, l'événement avait rassemblé plus de 500 sportifs passionnés. Cette année, sur les 551 inscrits, 512 coureurs ont pris le départ de la 21ème édition des foulées outreloises. Et ce, en dépit du mauvais temps. « C'est un vrai succès, se réjouissait Alain Bernard, organisateur de la course, peu avant le départ. On préférerait qu'il fasse beau, c'est sûr ».
Dans la salle de sports, c'est l'effervescence. La file est longue devant la table des inscriptions. Certains choisissent de manger un petit quelque chose, tandis que d'autres sont déjà en train de s'échauffer à l'extérieur.
Vers 10 heures, les coureurs s'alignent sur la ligne, devant le stade, en attendant impatiemment le signal de Thérèse Guilbert. Au premier rang, les regards sont concentrés. Certains règlent leur montre. Il ne faut en aucun cas louper son départ... D'autres, bien plus en arrière dans le groupe, sont là pour se faire plaisir et ne se préoccupent pas outre-mesure de réaliser une éventuelle performance. Sous une pluie fine, les quelque 512 coureurs, dont beaucoup de dames, se sont élancés pour huit kilomètres d'efforts et de plaisir.

Le parc du Mont Soleil au programme
Pendant plus d'une demi-heure, les sportifs ont arpenté Outreau en petites et grandes foulées, en passant notamment par le parc du Mont-Soleil. «  Nous avons changé de parcours par rapport à l'année dernière, et sommes revenus à nos premières amours, sourit Alain Bernard. Certains coureurs, qui viennent d'un peu plus loin, ne connaissent pas le parc. Et c'est dommage ». Pour Alain Bernard, la difficulté résidait également à cet endroit. « Il y a pas mal de montées et de descentes au Mont-Soleil. Il faut souvent relancer, ça demande pas mal d'efforts aux coureurs », détaille l'organisateur.

Envolée et poing de côté
Justement, c'est au 4e kilomètre, dans la montée du parc, que Yoann Pruvot, 26 ans, a mis de la distance entre lui et Thomas Caillot. Quelques mètres que le leader parviendra à maintenir ensuite, en gardant un rythme soutenu tout au long des quatre derniers kilomètres. Juste derrière, Thomas Caillot a bien tenté de rattraper son principal adversaire, sans succès. « J'avais un poing de côté qui ne m'a pas permis de revenir », expliquera celui qui s'entraîne à Boulogne, à l'arrivée des foulées.
Yoann Pruvot termine finalement les huit kilomètres des foulées outreloises en 33'22 secondes devant Thomas Caillot. Troisième, et premier vétéran, Fabrice Lecarpentier passe la ligne d'arrivée. Pour le Boulonnais, qui courrait le bike and run du Touquet le week-end précédent, son résultat est une performance dont il se satisfait. « J'ai bien su gérer ma saison et mon objectif, même s'il était assez ambitieux, était de finir dans les trois premiers de cette course ». Mission accomplie pour l'Outrelois, qui admet désormais préparer la saison de cross.
A l'arrivée des foulées, du réconfort pour tous les coureurs, mais surtout une très belle tombola qui fait en partie le succès de l'événement. Après le discours de Thérèse Guilbert qui n'a pas manqué de saluer l'organisation optimale de l'événement, les meilleurs coureurs ont été appelés aux honneurs, avant de partager le verre de l'amitié.

Sylvia FLAHAUT

« La difficulté
se situe en grande partie dans les montées du parc »

 

Le talent de 58 jardiniers récompensé

vendredi 11.11.2011- La Voix du Nord

 Bruno Saison est passionné par les fleurs. Bruno Saison est passionné par les fleurs.

Le concours des maisons fleuries a connu son épilogue salle du Phénix. ...

Nadine Lerouge, adjointe à l'environnement et Thérèse Guilbert, maire, ont félicité les 58 participants en insistant sur les efforts déployés par le service des espaces verts. Le jury a été attentif à la permanence des végétaux, à l'aménagement de l'ensemble des massifs, à l'harmonie des couleurs et aussi au faible coût d'entretien et d'arrosage. Dans la catégorie fenêtres, balcons et terrasses, Bruno Saison se classe premier. « C'est un copain qui m'a inscrit la première fois, il y a 5 ans. Depuis, j'y participe fidèlement. J'aime les fleurs alors pour moi c'est un véritable plaisir », indique-t-il. « Je choisis mes plants de fleurs, je les repique dans les jardinières et je consacre beaucoup de temps à leur entretien. » Des fleurs et un bon d'achat ont été remis à chaque participant.

Voici les résultats : catégorie moins de 25 m² : 1. Yolande Docquois; 2. Eliane Pajot; 3. Anita Pajot; catégorie plus de 25 m² : 1. Jeannine Danel; 2.

Philippe Jacques; 3. Michel Rogée; ... catégorie balcons et fenêtres : 1. Bruno Saison; 2. Nicole Pécriaux; 3. Monique Jumetz.

 

Une vie de diamant pour Jean et Renée Gruet

La Voix du Nord  dimanche 06.11.2011 

 Le couple est entouré de 5 enfants, 11 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants. Le couple est entouré de 5 enfants, 11 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants.

| OUTREAU |

Renée Chéradame et Jean Gruet se sont rencontrés en Normandie en 1946. Arrivés au Crotoy en 1950 pour raisons familiales, ils se marient le 15 octobre 1951 devant René Crépin, adjoint au maire.

Mécanicien automobile, Jean trouve du travail à Outreau, où le couple s'installe en 1953. Il occupe ensuite le poste de chef d'atelier jusqu'à la retraite.  Mère au foyer, Renée élève avec beaucoup d'affection leurs cinq enfants, deux garçons et trois filles.

Aujourd'hui, tous deux coulent une paisible retraite, entourés de leurs 5 enfants, de 11 petits-enfants et de 3 arrière-petits-enfants.  En leur compagnie, Thérèse Guilbert a félicité Jean et Renée pour ces 60 années de vie commune en leur offrant la médaille de la ville, un diplôme et des fleurs. •

 

Samedi, à Phénix à Outreau, Danse Windows 3 Bach Project

vendredi 28.10.2011- La Voix du Nord  Carolyn Carlson a mis en scène «Josephine's cat», à voir samedi soir. Carolyn Carlson a mis en scène «Josephine's cat», à voir samedi soir.

|  CHORÉGRAPHIES |

Deux chorégraphes contemporains nous livrent leurs approches

radicalement différentes de la musique de Bach... Josephine's cat, chorégraphie Carolyn Carlson : Avec légéreté et poésie, sur les Suites de Bach, Carolyn Carlson met en scène les badinages de l'amour.

PlayBach, chorégrapie Yuval Pick : Pour entrer dans l'oeuvre de Bach : une playlist composée des morceaux préférés de Yuval Pick et des danseurs, ceux qui leur parlent viscéralement. Les corps s'en emparent avec puissance. Poussés à l'extrême jusqu'au lâcher prise, ils font jaillir la musique, engagés dans la même passion, dans une pure nécessité... •

« Danse Windows 3 Bach Project », du centre chrorégraphique national Roubaix Nord - Pas-de-Calais.

Samedi 29 octobre, à 20 h 30, à Phénix, Outreau. Danse, tout public.

Tarifs : plein 5 E, réduit 3 E.  Renseignements, réservations : tél. 03 21 80 49 53.

 
Le programme des vacances de Toussaint a Outreau
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

jeudi 20.10.2011- La Voix du Nord

| OUTREAU |

Voici les activités réservées aux jeunes de 13 à 25 ans, pendant les vacances de Toussaint, du lundi 24 octobre au mercredi 2 novembre. ...

Les sports : matin sport, du lundi 24 au jeudi 27 octobre, de 9 h 30 à 12 h, à la salle Tour du Renard tournoi de handball, vendredi 28 octobre, de 14 h à 17 h, à la salle Tour du Renard tournoi badminton, mercredi 26 octobre et mercredi 2 novembre, de 17 h à 19 h, à la salle Tour du Renard découverte de l'escalade, lundi 31 octobre et mercredi 2 novembre, de 14 h à 17 h, à la salle Tour du Renard.

Les stages : cuisine, du lundi 24 octobre au vendredi 28 octobre, de 14 h à 17 h (2 euros) cirque, du lundi 24 octobre au jeudi 27 octobre, de 14 h à 17 h, à la salle des Tilleuls vidéo, lundi 31 octobre et mercredi 2 novembre, de 14 h à 17 h « je prépare mon brevet ou mon bac », lundi 31 octobre et mercredi 2 novembre, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h prévention routière, mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 octobre, de 14 h à 17 h, au CAJ.

Découverte de la danse contemporaine avec le centre chorégraphique de Roubaix : mardi 25 octobre, groupe découverte, atelier de 1 h 30 mardi 25 et mercredi 26 octobre, groupe restitution, deux ateliers de 2 h samedi 29 octobre à 20 h 30, spectacle au centre Phénix à Outreau.

Les métiers de la mer : visite du centre de formation, atelier culinaire, visites des douanes, visites de Findus, du lycée maritime (école des mousses), du lundi 24 au vendredi 28 octobre, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. •

Renseignements au CAJ, tél. 03 21 80 49 02.

La Semaine dans le Boulonnais

ATHLÉTISME Dimanche 6 novembre à 10 heures

Les 21e Foulées outreloises mercredi 26.10.2011, 14H:00

Cette année le parcours a été mesuré. Cette année le parcours a été mesuré.
- Le service des sports de la mairie d'Outreau, sous la houlette d'Alain Bernard, organise le dimanche 6 novembre prochain, l'épreuve des Foulées outreloises qui bénéficie du label départemental.
Elle est aussi inscrite.
Et, cette année, Un nouveau tracé a été défini et mesuré.
L'accueil des participants se fera à la salle des sports Tour-du-Renard, à partir de 8 heures, pour le retrait des dossards. Une petite collation est prévue.
Les jeunes ne sont pas oubliés avec, dès 9 h, les benjamins et minimes filles et garçons, à 9h15, départ de l'Éveil athlétique et des poussins et poussines, boulevard Kennedy.
Enfin, à 10 heures, course des as, avec une boucle de 2 km et 2 boucles de 4 km, avec la traversée du parc du Mont-Soleil.
Tarifs 7 euros en individuel, 5 euros par personne à partir d'un groupe de 5 personnes.
Remise des prix et tombola exceptionnelle à partir de 11 heures.
Pré-inscription en ligne sur le site opalesports.com. Renseignements service des sports de la mairie d'Outreau au 03.21.99.07.64. ou servicesports@ville-outreau.fr

                                              

Comment serait le nouveau stade si la CAB se décidait à le construire ?

samedi 22.10.2011 La Voix du Nord

 Un parvis encadré de bâtiment de commerces et de bureaux et, à l'arrière, le stade. Un parvis encadré de bâtiment de commerces et de bureaux et, à l'arrière, le stade.

|  ON EN PARLE |

Pendant tout le mois d'octobre, une enquête d'utilité publique est ouverte à Outreau. Il s'agit de modifier le plan d'urbanisme pour permettre plus tard, la construction d'un stade sur Résurgat 1.

PAR FRÉDÉRIC VAILLANT       boulogne@lavoixdunord.fr

Avant de pouvoir envisager de construire un stade de football sur la zone de Résurgat, près du centre Leclerc, comme Frédéric Cuvillier l'a annoncé en octobre 2008, il faut tout d'abord modifier le plan d'urbanisme d'Outreau. D'où l'enquête d'utilité publique qui se déroule sans tambour ni trompette ce mois-ci. Pourtant, elle est très instructive. Elle permet de connaître les détails du projet de la Communauté d'agglomération, qui espère du même coup requalifier cette entrée de l'agglomération avec cet équipement « fort et emblématique ».

Du foot, du rugby et des spectacles

Ce sera un stade pour « accueillir prioritairement les matchs de football mais aussi de rugby de haut niveau ainsi que des manifestations extra-sportives ». Sa hauteur ne sera pas limitée et le choix architectural sera libre. Cependant, ce bâtiment exceptionnel devra constituer « un signal fort » dans le paysage urbain de cette zone Résurgat, baptisée dans le nouveau projet « Liane Amont ». Il s'inscrit en effet dans plusieurs projets de l'axe Liane jusqu'à l'éperon de la gare maritime.

Il est envisagé, si la communauté d'agglomération se décidait, de construire le stade en deux phases. La première comprendrait un stade de 20 000 places environ dont 13 000 pourraient être provisoires, plus des commerces et des bureaux en périphérie. Une seconde phase porterait la capacité du stade à 25 000 places. À ses pieds un parking de 1100 voitures et un autre pour 140 VIP.

Commerces et bureaux

Mais Liane Amont ne prévoit pas qu'un stade. Le projet se complète de bâtiments à vocation économique, avec 6000 m² de surface commerciale en rez-de-chaussée (20 à 25 locaux) et près de 26 000 m² de bureaux (800 à 1000 postes de travail). Trois bâtiments qui seraient parallèles au boulevard Industriel « pour permettre de constituer un front de bâti homogène. C'est une vitrine qui minimise l'effet imposant du stade. » Les supporters ne sont cependant pas près de fouler le parvis de l'entrée principale. Entre l'acquisition des terrains, les probables expropriations, le montage financier, de nombreux buts auront l'occasion d'être marqués à la Libération. L'enquête d'utilité publique qui va permettre de rendre compatible le projet avec le plan d'urbanisme n'est qu'une toute première étape sur un long parcours. •

L'enquête se poursuit jusqu'au vendredi 28 octobre. Ce jour-là, le commissaire enquêteur sera présent à la mairie d'Outreau de 14 h à 17 h.

 
 Jeanne Herdier est la cinquième centenaire dans la commune

vendredi 21.10.2011  La Voix du Nord

| OUTREAU |

La ville compte une centenaire de plus, la cinquième, en la personne de Jeanne Herdier. ...

Pour marquer cet événement, la famille et une délégation de la commission municipale des personnes âgées, se sont rendus chez la nouvelle centenaire.

Jeanne est née le 13 octobre 1911 à Equihen-Plage. Avec son époux Joseph, brigadier au service des Douanes, elle a élevé 3 enfants. Pendant dix-huit ans, Jeanne a tenu le Café du ciné au Portel. Aujourd'hui, elle est entourée de 7 petits-enfants, 13 arrière-petits-enfants et 3 arrière arrière-petits-enfants qu'elle prend plaisir à recevoir en compagnie de Corinne, son aide ménagère. Jeanne s'est toujours adaptée au progrès ainsi, elle a conduit sa voiture jusque l'âge de 94 ans ! « Le jour de l'obtention de mon permis, j'ai embouti trois voitures. Aux conducteurs en colère, j'ai dit ce n'est pas grave, ce n'est que de la tôle froissée. » Fidèle du repas des aînés, elle aimait danser et n'hésitait pas à enchaîner une après-midi et une soirée dansante. Très émue de l'hommage rendue, Jeanne a trinqué avec ses invités. •
 Un complexe sportif flambant neuf
mercredi 19.10.2011, 14:00
Le club de l'ACOutreau dispose d'un superbe outil. Le club de l'ACOutreau dispose d'un superbe outil.

Grâce aux remblais du chantier, a pu être construit une piste BMX-VTT au Mont-Soleil
Ce stade n'est pas un équipement sportif comme les autres.

Des générations de sportifs se sont entraînés ici, en particulier les footballeurs. A l'emplacement de la piste d'athlétisme se trouvait depuis l'après guerre un stade, géré par une association de cheminots "les Joyeux", car nous sommes ici au coeur de l'ex cité SNCF. Ce stade fut transformé en terrain synthétique voici 18 ans. Outreau était alors l'une des premières communes de l'agglomération à se doter d'un tel terrain.
Devenu obsolète et dangereux, (cause de brûlures), l'équipe municipale a fait de ce chantier un des objectifs prioritaires de son mandat. Après des années d'efforts, Thérèse Guilbert et son équipe sont fières d'inaugurer ce nouveau complexe sportif, en présence, notamment, du président de la Région Daniel Percheron et celui du Département, Dominique Dupilet et du sous-préfet Daniel Rouhier.
« Je suis aujourd'hui heureuse d'inaugurer, avec vous tous, cette magnifique piste d'athlétisme de 4 couloirs de 250 m et d'une ligne droite de 90  m, d'un terrain de football d'animation d'une dimension de 56m x 45 m et, surtout, d'un nouveau terrain de football synthétique homologué, permettant des rencontres de football conformes aux homologations fédérales », se réjouit Thérèse Guilbert.
« Vous le savez, nous menons à Outreau une politique sportive structurée et coordonnée. Nous considérons qu'une commune comme la nôtre doit mettre tout en oeuvre pour permettre à chacune et chacun de faire du sport et cela, quels que soient ses moyens financiers ou son origine sociale. Nous envisageons ici le sport comme un véritable outil de solidarité et d'émancipation. Cette accessibilité doit sans cesse être renforcée. » Deux clubs, principalement, vont surtout bénéficier de ces nouvelles installations. L'athlétisme Club Outreau (ACO) présidé par M. Sénéchal et qui, en 4 ans, est passé de 7 à 150 licenciés. Impossible de manquer le club au maillot orange à l'occasion des courses pédestres du Boulonnais. L'ACO y est toujours très bien représenté. Un de ses licenciés, Nicolas Montador, s'est récemment illustré en remportant les Boucles d'Hardelot ainsi que les Foulées vertes de Conteville. Et avec cette nouvelle piste, nul doute que le club va remporter de nouveaux trophées !
Et bien sûr le club de foot de l'ASOF avec ses 250 licenciés mais dont le nombre augmente chaque semaine, désormais présidé avec sa présidente Sylvie Deletoille et son directeur technique José Pereira. Après l'inauguration, le club était opposé au Calais RUCF, en coupe de France (défaite 1-3).
Enfin, La construction de ce terrain a aussi permis la création d'un autre lieu sportif puisqu'avec les remblais du chantier, une piste BMX-VTT a été créée au Mont-Soleil dans ce magnifique parc de 17 hectares. Cette piste comporte 3 parcours différents, ce qui en fait l'une des pistes les plus techniques du Pas-de-Calais. La cerise sur le gâteau « Et la grue me direz-vous ?, poursuit l'élue outreloise. Les travaux ont commencé pour la troisième phase du complexe sportif avec la construction d'une maison du sport, avec un rez-de-chaussée entièrement consacré aux vestiaires, douches, sanitaires pour l'athlétisme et le football. Donc rendez-vous à tous, je l'espère, fin 2012 pour inaugurer cette maison du sport. » Le nouveau stade synthétique et la piste d'athlétisme ont coûté 1.7 million hors taxe, subventionné à 70 %
S.D.        La Semaine dans le Boulonnais
ligne  pourpre

LA PHOTO DE LA SEMAINE I Les conseils de Daniel Percheron

mercredi 19.10.2011, 14:00

LA PHOTO DE LA SEMAINE I Les conseils de Daniel Percheron LA PHOTO DE LA SEMAINE I Les conseils de Daniel Percheron

On connaît la passion du président de la Région pour le football. Ce week-end, à l'occasion de l'inauguration du terrain synthétique et de la piste d'athlétisme d'Outreau, l'élu n'a pu s'empêcher de parler ballon rond avec l'équipe d'Outreau, qui s'apprêtait à disputer son match de Coupe de France contre Calais.

« Vous allez évoluer en 4-4-2 ? Attention, Calais est une bonne équipe. Ils jouent bien au ballon. Si vous êtes sérieux, je pense que vous pouvez tenir 60 minutes. » Les Outrelois , héroïques, s'inclinent 3 à 1. 5 divisions séparent les deux équipes.

La Semaine dans le Boulonnais

ligne  pourpre
Résumé : Proche de la Belgique, face aux falaises du sud-est de l’Angleterre, la Côte d'Opale est un bijou préservé, qui réunit des paysages superbes. On y trouve aussi le principal port de pêche français : celui de Boulogne-sur-Mer. Ainsi que de nombreuses traces de la Deuxième guerre mondiale... Source de la vidéo :

 
 

Collège Albert-Camus : 320 élèves participent aux épreuves de l'Urban Athlé

vendredi 14.10.2011 La Voix du Nord

 Les collégiens ont apprécié cette opération de découverte de l'athlétisme. Les collégiens ont apprécié cette opération de découverte de l'athlétisme.

| OUTREAU |

Le dispositif « Urban Athlé », porté par la fédération française d'athlétisme ...

a comme objectif d'amener l'athlétisme au coeur des quartiers afin de susciter des vocations. Le Conseil général, en collaboration avec le comité départemental d'athlétisme, a renouvelé l'expérience au sein de quatre collèges dont Albert-Camus.

Une rencontre avec un

sportif de haut niveau

Les professeurs d'EPS et les animateurs sportifs de la commune et du comité départemental ont accueilli 320 collégiens issus des classes de 6ème et 5ème. Tout au long de la journée, ils se sont affrontés dans la bonne humeur sur quatre épreuves : le lancer de medecine-ball, le quintuple saut, le sprint sur 30 m et la course sur 500 m.

En plus, les jeunes ont pu rencontrer Vincent Zouaoui-Andrieux, membre de l'équipe de France du 3000 steeple, vice-champion de France 2011 et 12ème au récent championnat du monde de Dægu. Très disponible, il a signé de nombreux autographes.

Comme l'ont souligné Thérèse Guilbert, maire et Jean-Marie Sebert président du comité départemental, cette opération donnera peut-être envie aux jeunes de rejoindre l'Athlétic club d'Outreau qui dispose d'une piste flambant neuve. •

 
 
 
 
 OBJETS VOLANTS NON IDENTIFIES à Outreau reportage  NF2 du dimanche  02 décembre1973 témoignage d'un Outrelois Mr HENOCQUE
/objets-volants-non-identifies.fr.html

 
 
 ligne multicolore

La maternelle victime des coupes budgétaires http://www.vosgesmatin.fr/fr/actu/region/article/5606145/La-maternelle-victime-des-coupes-budgetaires.html

Extrait de " Vosges Matin La liberté de l'Est - l'Est Républicain

«L’école avant trois ans : bientôt une chimère ? », s’interroge la FCPE, principale fédération de parents, dans un de ses récents bulletins, témoignant d’une inquiétude partagée par les syndicats et plusieurs élus d’opposition.

Les suppressions de postes dans l’Education nationale entraînent en effet un effondrement de la scolarisation des enfants de deux ans, dont la part est passée de 34,5 % en 2000 à 12,6 % à la rentrée 2010 en moyenne nationale, avec de fortes disparités géographiques.

Sur les 16 000 suppressions d’effectifs prévues à la rentrée, près de 9 000 sont des postes d’enseignants dans les écoles publiques, qui accueilleront simultanément 4 900 élèves de plus. L’enseignement privé catholique sous contrat est également touché.

« Un tiers » des 1 500 classes supprimées « concerne les maternelles et ce sont les élèves de moins de trois ans qui servent en priorité de variable d’ajustement », a dit Sébastien Sihr, du SNUipp FSU, principal syndicat du primaire.

« La scolarisation des enfants de deux ans devient un luxe et on voit bien qu’ici ou là, des tentatives sur la scolarisation des enfants de trois ans commencent à montrer le bout du nez », affirme Christian Chevalier, du SE-Unsa, deuxième organisation du primaire.

Interrogé par l’AFP, il dénonce en outre « la formation initiale inexistante aujourd’hui » des futurs enseignants des maternelles. « L’expertise que nous avons en France est en train de disparaître à petit feu ».

Le ministère réfute les critiques de démantèlement de l’école maternelle et rappelle que la scolarisation précoce s’est toujours faite dans la limite des places disponibles.

L’école maternelle n’est pas obligatoire mais la quasi-totalité des enfants la fréquente. Pour « acter une situation de fait », syndicats, parents d’élèves et le PS, dans son programme électoral pour 2012, réclament de « rendre obligatoire » la scolarité dès trois ans et de « garantir un droit » dès deux ans.

Des économies coûteuses à long terme

L’« assiduité est forte », soulignent les syndicats, car les familles y voient une « chance pour leur enfant », en termes de socialisation et d’acquisition du langage. C’est là aussi que « l’on peut commencer de réduire les effets des inégalités sociales », explique M. Sihr.

« Ce sont les enfants issus des milieux défavorisés qui trinquent en priorité des effets de la non scolarisation : en Seine-Saint-Denis, seuls 0,8 % des moins de trois ans sont scolarisés », ajoute-t-il. « Les économies réalisées sur le dos des élèves les plus fragiles sont coûteuses à long terme : elles amènent plus de redoublements, des décrochages et du chômage ».

Les suppressions de postes ont aussi pour effet d’augmenter les effectifs par classe, regrette Valérie Marty, présidente de la Peep, deuxième fédération de parents. « On est à 30 élèves par classe, c’est dramatique pour le développement de l’enfant ».

Des initiatives se multiplient pour pallier les coupes : un village rural des Hautes-Alpes prêt à payer son instituteur, des écoles privées hors contrat dans le Pas-de-Calais.

« L’Education nationale devrait donner à tous le droit d’une école laïque, gratuite et obligatoire », estime la maire PS d’Outreau (Pas-de-Calais), Thérèse Guilbert. Dans sa ville, une forte mobilisation au printemps a permis de sauver une classe de maternelle, sur les deux qui devaient fermer.

Extrait de " Vosges Matin La liberté de l'Est - l'Est Républicain

2 sites ont été créés  Blog des Parents d'Elèves des écoles maternelles Prévert et Saint-Exupéry d'Outreau contre les fermetures de classes site de Sébastien CHOCHOIS adjoint au Maire " aux écoles "

et  Prévert  est en colère et Saint-Exupéry exaspéré Site de Pascal BERNARD d'Outreau

  enfants
 

Festival des cultures urbaines 2011

Bon cru dans un écrin de verdure

mercredi 17.08.2011
Thérèse Guilbert, maire, avec l'association boulonnaise de hip-hop. Thérèse Guilbert, maire, avec l'association boulonnaise de hip-hop.

Marc Baheux, responsable du CAJ (Centre animation jeunesse) est heureux et satisfait : tout s'est très bien déroulé, et surtout dans une excellente ambiance durant les dix jours du Festival des cultures urbaines, et ce malgré les caprices du temps, voire les averses qui ont tout de même compromis certains spectacles.

Mais, heureusement, le grand chapiteau a permis un repli stratégique. Côté décor, le Mont-Soleil est un écrin de verdure en plein centre ville qui se prête parfaitement à ce genre d'animation. D'ailleurs, il est de plus en plus fréquenté par les familles et les jeunes d'Outreau et d'au-delà.

Dur, dur le Rap
Tous les spectacles ont bien fonctionné sauf le Rap. Marc Baheux a son idée : « La pluie n'explique pas tout. Les jeunes Outrelois n'ont pas franchi les portes d'entrée du parc du Mont-Soleil. Le public initié n'est pas venu. Pourtant c'était un spectacle gratuit. Tous les autres spectacles ont affiché complet. Les spectateurs ont adhéré à la programmation (3 à 400 spectateurs à chaque rendez-vous). Quant au public, il y avait des jeunes et des familles entières, le tout dans une très bonne ambiance. » Et, dimanche, le jour de la Fête de la jeunesse, il y a eu du monde malgré le mauvais temps, avec un gros temps fort : le groupe Cirq'ulation Locale, venu de Belgique, qui a fait une halte à Outreau avant de se rendre à Budapest : « C'est du cirque en spectacle de rue, du véritable divertissement comique avec jonglerie, acrobatie, clowns, de l'humour et de l'improvisation », précise le responsable du CAJ.
En 2012, l'opération sera reconduite avec une variante : un seul grand chapiteau et un podium au lieu de deux chapiteaux : « Nous allons favoriser Les spectacles en plein air. Pourquoi pas monter un vrai village dédié à la culture urbaine et à l'art de la rue en général », finit Marc Baheux.
C.E.La Semaine dans le Boulonnais

Parc du Mont Soleil : 2e festival des cultures urbaines

Rendez-vous incontournable pour la jeunesse

mercredi 10.08.2011 La Semaine dans le Boulonnais
Le groupe de rap Feini-x Crew. Le groupe de rap Feini-x Crew.

Depuis dix jours et pour la deuxième année consécutive, les cultures urbaines sont mises à l'honneur dans la commune.
L'expression est apparue dans les années 80 pour désigner des disciplines sportives particulières comme le skateboard, développées dans la rue en utilisant le mobilier urbain et associées à des disciplines artistiques comme la danse Hip Hop, la musique rap, le graffiti et plus récemment, l'art poétique du slam.


A Outreau, des stages pour adolescents et des spectacles tout public sont proposés jusqu'au 12 août prochain, toute la journée et en début de soirée, sous deux chapiteaux de cirque installés au parc du Mont-Soleil. C'est Marc Baheux, responsable du CAJ, qui a amené ces activités au coeur de la commune il y a quelques années, animé par l'envie de proposer à la jeunesse de l'agglomération des stages encadrés par des personnels pédagogiques qualifiés. Un moyen de découvrir la richesse plurielle artistique qui compose toutes ces disciplines.
Au départ, il s'agissait principalement de s'initier aux joies du cirque sous un vrai chapiteau, en suivant des ateliers de jonglage, d'équilibrisme et même du trapèze. Depuis deux ans, les organisateurs y ont associé le loisir de pratiquer des disciplines liées aux cultures urbaines et aux arts de la rue.
« Les cultures urbaines fédèrent, mais restent des disciplines qui nécessitent un apprentissage approfondi. Il ne faut pas faire n'importe quoi. L'idée est de mettre en contact les jeunes avec des passionnés et des professionnels », explique Marc Baheux, organisateur de l'événement aux côtés de l'association "Cirq'en Cavale" venue d'Auchy-les-Hesdin, de l'association boulonnaise "génération Hip Hop" et d'un collectif d'associations locales.
Durant ce festival, les jeunes peuvent donc s'initier gratuitement au rap, au hip-hop, à la photo, la fresque urbaine... mais aussi pratiquer du BMX, une nouveauté qu'ils sont allés découvrir à Ferques.
En soirée le public est invité à découvrir des spectacles professionnels gratuits, qui sont ouverts à tous.
Ce dimanche, à l'occasion de la nouvelle édition de la traditionnelle fête de la jeunesse, qui est venue s'accrocher au festival, des démonstrations de cirque et de Hip Hop ont eu lieu principalement sous chapiteau, en raison du temps, avec notamment des troupes de cirques locales et belges comme les associations "Cirq'ulation locale" ou "Mistic shine" et aussi le collectif de hip-hop boulonnais "l'Oreille Cassée".
A l'extérieur, le groupe de rappeurs Feini-X Crew se produisait sur une scène ouverte. Le tout reproduisant différentes manières de s'approprier ces disciplines urbaines, sans les dénaturer.
Une occasion à ne pas rater, pour un public qui n'en a pas forcément l'habitude, de découvrir les coulisses des spectacles de rue actuels, portés haut par un monde de passionnés.
C.D. La Semaine dans le Boulonnais

 
  ligne degrade violetDeux Palmes académiquesmercredi 29.06.2011 La Semaine dans le Boulonnais
Lors du discours de Thérèse Guilbert. Lors du discours de Thérèse Guilbert.

Lors de la traditionnelle réception des enseignants, Thérèse Guilbert, maire, a remis les Palmes académiques à Paul Duofur et Alain Lacroix.

Mme Guilbert, elle-même titulaire des Palmes académiques a donc pu présider cette sympathique cérémonie.
Paul Dufour est né à Laon en 1936. Il est inspecteur central honoraire des télécommunications (service radio maritime). Il a rendu de nombreux services à l'éducation nationale : bénévole au foyer laïque Camus, membre des conseils d'écoles publiques, DDEN, élu président du secteur d'Outreau en 1968, membre du jury des écoles fleuries, organisateur de stages de formation des DDEN. Paul Dufour est titulaire de nombreuses distinctions dont la médaille de chevalier dans l'ordre du Mérite.
Alain Lacroix, après avoir exercé le métier d'instituteur est passé directeur de l'école Paul-Bert. Durant 14 années, il a présidé le secteur fédéral puis l'AAEP. Il est animateur à l'APBO cyclo, animateur USEP... Il est titulaire de la médaille de bronze, d'argent et or de la Fédération des oeuvres laïques.   
  La Semaine dans le Boulonnais

Alain LACROIX et Paul DUFOUR reçoivent les Palmes Académiques (clic et zoom pour lire l'article)

         
 
 samedi 25.06.2011 vers 15h45, un pêcheur à pied prévient les secours :

 une famille outreloise est prise au piège de la marée montante à proximité du fort de l'Heurt, au Portel.

 

Vers 15h45, un pêcheur à pied prévient les secours : une famille outreloise est prise au piège de la marée montante à proximité du fort de l'Heurt, au Portel.

vers 15h45, un pêcheur à pied prévient les secours : une famille outreloise est prise au piège de la marée montante à proximité du fort de l'Heurt, au Portel. Tout les cinq étaient partis pêcher la moule et se sont réfugiés sur le fort en attendant l'arrivée de l'hélicoptère de la sécurité civile Dragon 62, qui les a hélitreuillé et ramené sains et saufs sur la plage

Plus de datails dans la Voix du Nord du Dimanche 26 juin 2011

 

                                                  

Festival Nature au Vent au parc du Mont-Soleil à Outreau

 La Voix du Nord du mardi 14 juin 2011

 Les animations seront gratuites et ouvertes à tous les publics. PHOTO ARCHIVES «LA VOIX» Les animations seront gratuites et ouvertes à tous les publics. PHOTO ARCHIVES «LA VOIX»

|  ANIMATIONS |

La ville d'Outreau organise son deuxième festival Nature au vent, du 24 au 26 juin, au parc du Mont-Soleil. ... Un rendez-vous à ne pas manquer, avec des animations gratuites pour petits et grands. Voici les enjeux de cette fête

Préserver la nature et éduquer (stands de la SPA, OISO, centre de Tri de la CAB, ateliers éducatifs...) > Valoriser et embellir la nature (senteurs, artisanat nature, exposition de la Palette outreloise, les jardiniers de la Côte d'Opale, Artisans du monde, les Ch'tis de Madagascar, le CAJ, les Gîtes de France du Pas-de-Calais) > Jouer avec la nature (rencontres internationales de cerfs-volants) > Goûter la nature (produits du terroir, produits bio...) De nombreux ateliers sont prévus pour les enfants (fabrications de cerfs-volants rempotage, atelier « la clairière enchantée », jardinage, découverte de la ruche...), animations avec les Pom Pom Girls de l'Arc en ciel le dimanche après-midi, participation de l'amicale Edouard-Vaillant. Nombreux cadeaux a gagner. Animations spéciales scolaires vendredi 24 Juin. •

Vendredi 24 juin, de 9 h à 18 h. Samedi 25 et dimanche 26 juin, de 10 h à 19 h. Parc du Mont-Soleil à Outreau.

Entrée gratuite. Renseignements au 03 21 80 49 53.

 

"A vous de lire", du 26 au 29 mai au Phénix  Les jeunes lecteurs sont en fête

mercredi 25.05.2011 La Semaine dans le Boulonnais

Thérèse Guilbert au milieu d'animatrices de médiathèque et d'intervenantes auprès d'enfants. Thérèse Guilbert au milieu d'animatrices de médiathèque et d'intervenantes auprès d'enfants.

Dans le cadre de la manifestation nationale "A vous de lire", Outreau organise un temps fort baptisé "La fête du jeune lecteur".


Du 26 au 29 mai, le centre Phénix d'Outreau ouvre ses portes aux scolaires et au public pour une mise en avant de la lecture et une présentation des travaux des élèves de plusieurs écoles outreloise.
Depuis septembre, 28 classes des écoles d'Outreau travaillent avec 7 auteurs/illustrateurs de livres pour enfants.
Avec l'aide de Delphine Matringhend, animatrice de la médiathèque municipale, les élèves ont écrit et illustré des histoires sur l'exemple des auteurs et illustrateurs rencontrés.
Anne Crauzaz, Thomas Scotto, Sara, Alex Godard, Rascal, Michel Van Zeveren et Thierry Maricourt sont les 7 auteurs illustrateurs qui ont accompagné les élèves.
Le travail réalisé avec eux sera présenté les jours d'exposition : Livres, dessins, et acrostiches colorés.
Les enfants ont également eu droit à des lectures orales avec la conteuse Françoise Pecqeux.
« Cette opération "La fête du jeune lecteur" est une manière de développer la lecture publique sachant que la volonté de la commune pour ce mandat est de développer le culturel et le sportif », explique Thérèse Guilbert, maire d'Outreau.
Du 26 au 29 mai, ce sera donc un moment fort de restitution du travail fait toute l'année et l'opportunité de présenter divers auteurs illustrateurs (Sébastein Naert, Véronique Deroide, Alice Des, Danaé Filleur, Manuel Bayeux, Stéphane Maillart et Jo Wouters). Programmation ci-contre.
D.F.   La Semaine dans le Boulonnais
 

Outreau : des licenciements à craindre chez STGV Thévenet

La Voix du Nord  jeudi 14.04.2011

La société de transport STGV Thévenet dont le siège est à Outreau, près de Boulogne-sur-Mer,va devoir licencier une quarantaine de ses employés, bureau et ateliers compris, annonce la CGT. En redressement judiciaire depuis octobre 2010, la société doit procéder à ces licenciements d'ici le mois de juillet annonce le syndicat. La direction n'a pas souhaité de s'exprimer.

Ce jeudi matin, une opération spectaculaire s'est déroulée au stade municipal d'Outreau. Citéos, l'entreprise qui travaille pour la municipalité pour l'éclairage du nouveau terrain de football synthétique, a fait appel à une société spécialisée en héliportage basée au Bourget.La pose des pylônes, pesant près d'une tonne chacun, n'a même pas duré une demie-heure.                                                                                                                  Outreau film de l'installation par hélicoptère des projecteurs sur le stade

Outreau installation par hélicoptère des projecteurs sur le stade. Film de Pascal BERNARD

 Je vous invite à mieux connaître la situation et parcourir le blog qui a été créé pour sauver nos enfants et petits enfants et soutenir le combat des parents d'élèves et professeurs des écoles que soutiennent aussi les  et élus de la ville d'OutreauInscription à la newsletter pour recevoir les informations

Blog des Parents d'Elèves des écoles maternelles Prévert et Saint-Exupéry d'Outreau contre les fermetures de classes

 

Outreau Le grand tintamarre du samedi 2 avril 2011manifestation contre les fermetures de classes maternelles à Prévert et à Saint-Exupéry d'Outreau ainsi qu'une fermeture de classe à l'école primaire des Tilleuls

  Sur la photo de la Voix du Nord Thérèse Guilbert Maire d'Outreau et Sébastien CHOCHOIS adjoint aux écoles d'Outreau 
ainsi que des membres du conseil municipal et des parents d'élèves et représentant syndicaux   
   

A Outreau La colère monte chez les parents d'élèves des écoles Saint-Exupéry et Prévert

dimanche 20.02.2011 - La Voix du Nord

 Parents d'élèves et élus réclament le maintien de la scolarisation des enfants de 2 ans. Parents d'élèves et élus réclament le maintien de la scolarisation des enfants de 2 ans.

Face à la suppression annoncée de deux classes de maternelle dans les écoles ...

Saint-Exupéry et Jacques-Prévert, les parents d'élèves ont décidé de réagir.

« Nous sommes vraiment révoltés devant cette casse organisée de l'école maternelle », déclare amer Alain Serret, du groupement des parents d'élèves qui poursuit : « Ici à Saint-Exupéry, il y a entre 29 et 30 élèves dans chacune des 7 classes, donc il ne s'agit pas d'un manque d'effectif mais bien d'une volonté de ne plus scolariser les enfants de 2 ans. » « J'ai une fille en deuxième année de maternelle, mais je suis prête à me battre pour défendre notre école maternelle », affirme Odile Crunelle. C'est bien sûr cette révolte que compte le groupement de parents pour infléchir la position du rectorat.

Soutenu par la FCPE représentée par Christian Dacquin, le groupement organisera à la rentrée de mars deux journées d'occupation. Le lundi 7 mars, un blocus est prévu devant l'école Saint-Exupéry et le mardi 8 mars, devant l'école Jacques Prévert.

Ne plus scolariser son enfant !

Une invitation va être lancée aux parents pour qu'ils gardent dans la mesure du possible leurs petits chez eux. Les élus outrelois sont également mobilisés puisque lors du dernier conseil municipal, ils ont adopté une motion réaffirmant leur soutien aux enseignants et aux parents, leur volonté de défendre une école de proximité pour tous les jeunes et dénonçant « une fois encore le désengagement de l'État puisque les communes seront sollicitées pour proposer des structures d'accueil pour les enfants de deux ans ».

Parents et élus sont donc bien décidés à se battre pour que cette situation évolue et que les 55 petits outrelois de 2 ans retrouvent une place dans l'école de la République. • 

 
 
vendredi 11.02.2011 La Voix du Nord

Seize fermetures de classes maternelles et primaires annoncées dans l'aglomération  141 postes supprimés en primaire dans le département, de nombreux autres dans les lycées : les personnels de l'Éducation nationale se demandent à quoi ressemblera la rentrée de septembre. Hier matin, 300 personnes se sont mobilisées pour crier leur colère. En tête de cortège, les étudiants de l'IUFM d'Outreau, suivis par des enseignants du public mais aussi du privé, quelques parents d'élèves et des personnels administratifs. Tous demandant la démission de la rectrice.

« Destruction »

Pour Thierry Quétu (SNES-FSU), l'équation est simple : « On casse l'Éducation d'un bout à l'autre. On est passé à un stade de destruction : suppressions de postes alors que les effectifs ne baissent pas, réforme du lycée qui menace les filières technologiques... » Dans son lycée, Branly, cinq postes seront supprimés à la rentrée. À Clerc, 1,5 poste disparaîtra. À Mariette, cinq ou six... Pascale Vis, de la CGT, dénonce elle aussi « la casse du système public d'éducation, au nom de restrictions budgétaires. On représente un socle fondamental, on veut créer un avenir pour les jeunes... mais là, on ne peut plus leur assurer une formation performante. Il n'y a pas que des postes d'enseignants qui disparaissent, il y a aussi des assistants d'éducation, des agents de service ou encore des contrats d'avenir ».

Dans les collèges, la grogne monte également. Une grève a démarré cette semaine à Jean-Moulin, au Portel. « On perd 2,5 postes. Et on a appris qu'on devrait faire un "complément de service" dans d'autres établissements », proteste Christine, prof de français.

Katell et Antoine enseignent tous les deux l'anglais à des lycéens. Ils pointent la « dégradation des conditions de travail. Il y a de moins en moins de dédoublements de classes. Pas facile de travailler l'oral avec 30 ou 35 élèves ! C'est une politique libérale qui est désormais appliquée à l'école... »

« On redonne confiance »

Les futurs enseignants, étudiants à l'IUFM d'Outreau, craignent aussi pour leur avenir : « La formation se fait au jour le jour, les emplois du temps sont surchargés, déplore Caroline. On peut devenir contractuels à la rentrée sans expérience du terrain. On n'a pas envie de servir de cobayes ! » Les élèves en difficulté devraient être les premières victimes des coupes annoncées. « Cinq postes RASED vont encore être supprimés à Boulogne,s'indigne Nelly. Alors que l'enseignant ne pourra pas gérer ces enfants tout seul... C'est anormal de priver les élèves d'une aide gratuite, on n'a pas le droit de faire des économies sur leur dos, en favorisant les cours privés, payants. On doit laisser une chance à tous. Nous, on redonne confiance aux enfants, on suscite le désir d'apprendre. Alors là, on va à la catastrophe... » •

CÉLINE RUDZ

Au collège Jean-Moulin du Portel, la FCPE appelle aujourd'hui à une opération « école morte ». Les profs de Mariette et Branly se réuniront quant à eux samedi midi devant Mariette.

 
  ligne bleue

Éducation nationale. fin de non-recevoir du ministre aux grévistes

La première grève de l'année dans l'Éducation nationale pour dénoncer les suppressions de postes à la rentrée prochaine a été plus ou moins suivie, hier, selon les secteurs. Les grévistes ont été de 18,9% à 34,5% dans les écoles primaires et de 14,9% à «un sur deux» dans les collèges et lycées, selon le ministère de l'Éducation nationale et la fédération syndicale FSU. «Nous ne reviendrons pas» sur les 16.000 suppressions prévues à la rentrée prochaine, a affirmé le ministre de l'Éducation nationale, Luc Chatel. (Photo EPA)

Sources : http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/education-nationale-fin-de-non-recevoir-du-ministre-aux-grevistes-11-02-2011-1203455.php

 Éducation nationale.  fin de non-recevoir du ministre aux grévistes  photo le Télégramme.com

letelegramme.com

ligne rouge metallise

Trois cents manifestants dans les rues pour dire non à la « casse » de l'Éducation nationale

vendredi 11.02.2011 La Voix du Nord

 En tête de cortège, les étudiants de l'IUFM d'Outreau, inquiets pour leur avenir et celui des élèves. En tête de cortège, les étudiants de l'IUFM d'Outreau, inquiets pour leur avenir et celui des élèves.

|  ON EN PARLE |

Seize fermetures de classes maternelles et primaires annoncées dans l'aglo, 141 postes supprimés en primaire dans le département, de nombreux autres dans les lycées : les personnels de l'Éducation nationale se demandent à quoi ressemblera la rentrée de septembre. Hier matin, 300 personnes se sont mobilisées pour crier leur colère. En tête de cortège, les étudiants de l'IUFM d'Outreau, suivis par des enseignants du public mais aussi du privé, quelques parents d'élèves et des personnels administratifs. Tous demandant la démission de la rectrice.

« Destruction »

Pour Thierry Quétu (SNES-FSU), l'équation est simple : « On casse l'Éducation d'un bout à l'autre. On est passé à un stade de destruction : suppressions de postes alors que les effectifs ne baissent pas, réforme du lycée qui menace les filières technologiques... » Dans son lycée, Branly, cinq postes seront supprimés à la rentrée. À Clerc, 1,5 poste disparaîtra. À Mariette, cinq ou six... Pascale Vis, de la CGT, dénonce elle aussi « la casse du système public d'éducation, au nom de restrictions budgétaires. On représente un socle fondamental, on veut créer un avenir pour les jeunes... mais là, on ne peut plus leur assurer une formation performante. Il n'y a pas que des postes d'enseignants qui disparaissent, il y a aussi des assistants d'éducation, des agents de service ou encore des contrats d'avenir ».

Dans les collèges, la grogne monte également. Une grève a démarré cette semaine à Jean-Moulin, au Portel. « On perd 2,5 postes. Et on a appris qu'on devrait faire un "complément de service" dans d'autres établissements », proteste Christine, prof de français.

Katell et Antoine enseignent tous les deux l'anglais à des lycéens. Ils pointent la « dégradation des conditions de travail. Il y a de moins en moins de dédoublements de classes. Pas facile de travailler l'oral avec 30 ou 35 élèves ! C'est une politique libérale qui est désormais appliquée à l'école... »

« On redonne confiance »

Les futurs enseignants, étudiants à l'IUFM d'Outreau, craignent aussi pour leur avenir : « La formation se fait au jour le jour, les emplois du temps sont surchargés, déplore Caroline. On peut devenir contractuels à la rentrée sans expérience du terrain. On n'a pas envie de servir de cobayes ! » Les élèves en difficulté devraient être les premières victimes des coupes annoncées. « Cinq postes RASED vont encore être supprimés à Boulogne,s'indigne Nelly. Alors que l'enseignant ne pourra pas gérer ces enfants tout seul... C'est anormal de priver les élèves d'une aide gratuite, on n'a pas le droit de faire des économies sur leur dos, en favorisant les cours privés, payants. On doit laisser une chance à tous. Nous, on redonne confiance aux enfants, on suscite le désir d'apprendre. Alors là, on va à la catastrophe... » •

CÉLINE RUDZ

Au collège Jean-Moulin du Portel, la FCPE appelle aujourd'hui à une opération « école morte ». Les profs de Mariette et Branly se réuniront quant à eux samedi midi devant Mariette.

 ligne bleue
 

 

Vidéo Manifestation des enseignants à Boulogne-sur-Mer

Manifestation à Boulogne-sur-Mer

 300 personnes protestent contre les suppressions de postes‎ dans l'éducation

jeudi 10.02.2011, 11:00
Suppression de postes dans l'éducation : plus de 300 manifestants dans les rues Suppression de postes dans l'éducation : plus de 300 manifestants dans les rues

Etudiants, syndicats, enseignants et parents d'élèves se sont mobilisés ce jeudi dans les rues de Boulogne-sur-Mer pour protester contre les suppressions de postes dans l'Education nationale et les fermetures de classes annoncées.

Les étudiants de l'IUFM d'Outreau, en tête de cortège, contestent quant à eux, la "masterisation" de leur cursus. Certains établissements privés étaient également présents dans les rangs. "C'est une nouvelle phase de destruction de l'école, nous ne pouvons accepter ces fermetures de classes, car on a des réels besoin", s'insurge Thierry Quétu de la FSU. Le collège Jean-Moulin du Portel, entame quant à lui sa troisième journée de grève et prévoit de faire "classe morte" vendredi et samedi. "Notre objectif premier est la réussite de nos enfants, ce n'est pas dans ces conditions qu'on y arrivera", tonne Valérie, une parent d'élève. Le 19 mars, une nouvelle journée de contestation est prévue au niveau national.

L.H

ligne  pourpre

jeudi 10.02.2011  La Voix du Nord

Les étudiants de l'IUFM de Douai se fâchent tout rouge et se mettent en grève

 Une quarantaine d'étudiants de l'IUFM de Douai a bloqué l'entrée rue d'Esquerchin. 
Une quarantaine d'étudiants de l'IUFM de Douai a bloqué l'entrée rue d'Esquerchin.

|  MOBILISATION |

Les partiels d'examen des étudiants de l'IUFM de Villeneuve-d'Ascq ...

sont-il mieux notés que les mêmes copies de Douai, Gravelines, Outreau... ?

Oui, à en croire la réaction des étudiants d'Outreau. Mardi, ils ont fait la route depuis la Côte d'Opale et envahi la salle où se tenait la commission d'évaluation pour l'ensemble des sites IUFM de la région. Des éclaircissements ont été demandés à Guy-Dominique Brassard, président de ladite commission, directeur de l'IUFM de Douai. « Sans réponse de sa part », dit une étudiante en master 2 de Douai. « À Villeneuve-d'Ascq, il y a eu des 18, voire des 20. À Douai, on est plutôt autour de la moyenne. » Moins brillants les futurs enseignants de « province » ? En fait, ils y voient carrément malice. « Il y a une volonté de fermer les sites. Gravelines ne rouvrira pas à la rentrée de septembre, Douai est sur la sellette en 2012. » Après les étudiants d'Outreau, en grève depuis jeudi 3, Douai a rejoint le mouvement hier. Pour plusieurs jours. « Jusqu'à vendredi matin », témoigne Magalie (*), au nom d'étudiants inquiets pour leur avenir.

Inquiets quant à la possibilité de redoublement pour les étudiants de master 2 recalés au concours. Il y en aura. « À Douai, il y a 80 étudiants en master 2. Plus de la moitié échoueront. » Ils dénoncent aussi un volume horaire trop contraignant au regard des exigences imposées : 33 heures de cours par semaine, un mémoire de recherche, des contrôles continus supposant des révisions, auxquels s'ajoutent la préparation à l'un des concours les plus exigeants en France, les fiches de lecture, les rapports de stages et les évaluations terminales en fin de semestre. « La "copie" doit être revue et corrigée », concluent-ils. •

B. B.

 
LL'IUFM d'Outreau bloqué
 
 

ligne violet bleue

Outreau

Les étudiants de l'IUFM réclament une meilleure formation

Edition du mardi 08 février 2011 source http://www.deltafm.fr/actu/actu-17481.html 
 
Hier matin, une cinquantaine étudiants de l’IUFM d’Outreau a bloqué l’entrée du site
Hier matin, une cinquantaine étudiants de l’IUFM d’Outreau a bloqué l’entrée du site (© J. Noël - Delta FM)
Les futurs maîtres et maîtresses d'écoles sont inquiets. Selon eux, la réforme de la formation met en danger leur avenir,
 et par conséquent celui des enfants scolarisés. Sur les 140 étudiants de l'IUFM d'Outreau,
 ils étaient une cinquantaine à bloquer les portes de leur établissement hier.
 Aujourd'hui, direction Douai où ils assisteront à la commission d'évaluation des enseignements du master.
 Un rassemblement au cours duquel ils feront valoir leurs revendications.
A noter que la réforme envisage également une réduction des postes.
Seuls 160 seront disponibles au concours 2011.
160, c'est peu, quand on sait que la formation concerne 800 étudiants sur toute l'académie de Lille.
J. Noël - Delta FM
Elsie Lafitte, étudiante en master 2 à l’IUFM d’Outreau : http://www.deltafm.fr/actu/actu-17481.html témoignage audio
 
 
Le Blog IUFM à la casse                L'I.U.F.M les articles de presse 

 
 
ligne jaune orange
 

La réponse du ministre aux élus boulonnais Quatre policiers en plus

mercredi 02.02.2011 La Semaine dans le Boulonnais
Frédéric Cuvillier demandait «une vingtaine de policiers supplémentaires »; Brice Hortefeux lui en a accordé quatre.
En réponse aux élus boulonnais qui réclamaient des renforts policiers au commissariat de la rue Perrochel, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé, dans un courrier adressé à Jack Lang, l'arrivée de 4 fonctionnaires supplémentaires.

Dans sa lettre, datée du 26 janvier, le ministère de l'Intérieur admet que le commissariat de Boulogne emploie « 139 gradés et gardiens », et non 216, comme l'annonçait ce même ministère à Laurent Feutry, maire du Portel, qui avait tiré la sonnette d'alarme en novembre.
Les effectifs ont-ils fait l'objet d'un nouveau calcul entre temps ?
Toujours est-il que le ministère estime que « l'indicateur », comprenez « l'effectif de fonctionnement annuel », se situe à 143 gradés et gardiens de la paix, pour la circonscription de Boulogne. Il manque donc, selon la place Beauvau, 4 fonctionnaires, que le ministère a décidé d'affecter. Le député maire de Boulogne, Frédéric Cuvillier, estimait quant à lui le déficit à « une vingtaine de postes ».
« Quatre, c'est mieux que rien », considère Luc Anquez, représentant du syndicat Unité-Police SGP à Boulogne. Toutefois, il oppose un autre calcul  : « Avec les 5 ou 6 agents qui partiront en retraite en 2011, nous serons à nouveau déficitaire en terme d'effectif à la fin de l'année. »
La Semaine dans le Boulonnais

Les anciens combattants entretiennent la mémoire et l'amitié

dimanche 30.01.2011- La Voix du Nord

 Le comité emmené par Daniel Delécaut se compose de 5 membres. PHOTO «LA VOIX» Le comité emmené par Daniel Delécaut se compose de 5 membres. PHOTO «LA VOIX»

| OUTREAU | L'assemblée générale des anciens combattants vient  de se dérouler au centre Jacques-Brel.

Le président Daniel Delécaut nous présente son association : « Les ACPG CATM et TOE regroupent 190 membres issus principalement de la commune dont 59 veuves. Nous sommes heureux de compter encore parmi nous quatre camarades de la guerre 1939-1945. » Quelles sont vos activités ?

« Nous assurons le devoir de mémoire. Le comité essaie aussi de maintenir des liens amicaux entre chacun des membres et de développer l'action sociale.

Nous visitons nos adhérents malades à domicile ou à l'hôpital, nous distribuons des colis en fin d'année aux veuves et aux malades. » •

L'association tient une permanence au local du 35 rue de l'égalité le 1er et 3e jeudi du mois de 10h à 12h.

              
 
 
 
mardi 11.01.2011La Voix du Nord
Neuf médaillés parmi le personnel communal
 Outreau compte 365 employés communaux dont 9 ont été mis à l'honneur. Outreau compte 365 employés communaux dont 9 ont été mis à l'honneur.

Début d'année oblige, Thérèse Guilbert a rassemblé ceux qui au quotidien assurent de multiples tâches au service de la population outreloise. La maire s'est félicitée de la qualité du travail accompli et a réaffirmé : « Vous les 300 employés de mairie auxquels j'ajoute les 65 employés du CCAS, vous constituez l'image que nos habitants ont de la mairie. » La cérémonie s'est achevée par la remise de médailles d'honneur départementales et communales à neuf employés communaux.

Médaille d'or : Michel Gueudré.

Médailles de vermeil : Jean-Michel Cornet et Dominique Vérité.

Médailles d'argent : Georges Bernard, Jacqueline Butel, Frédérique Davroult, Catherine Delattre, Valérie Golliot et Pascal Jousse. •

mercredi 19.01.2011   La Semaine

dans Le Boulonnais

Thérèse Guilbert a souhaité ses voeux au personnel

« Nous dégageons des excédents »

L'ensemble des médaillés en compagnie de Thérèse Guilbert. L'ensemble des médaillés en compagnie de Thérèse Guilbert.

Une première cérémonie des voeux a permis au maire, Thérèse Guilbert, de féliciter les services communaux.
Avec son premier adjoint, Gérard Golliot, le maire a fait le bilan de l'année écoulée, rappelant les travaux de rénovation de la quatrième salle de sports, celle du Mont-Soleil : « Encore une fois, nous avons constaté la compétence de nos services pour rénover, transformer les vestiaires, douches et salles de réunion.

Il ne reste que la salle du stade municipale qu'il faudra repenser en 2012. » Le premier magistrat a constaté une augmentation des demandes d'aides sociales : « La vie quotidienne est devenue, pour beaucoup de foyers, difficile, voire inquiétante... En dépit d'un avenir incertain, soyons ambitieux et préparons l'avenir... Construisons ensemble un vrai futur pour Outreau par une action volontaire et déterminée ».
Thérèse Guilbert a, enfin, présidé la cérémonie de remise de médailles.
Médaille d'or : Michel Gueudre Michel Médaille de vermeil : Jean-Michel Cornet et Dominique Vérité.
Médaille d'argent : Georges Bernard, Jacqueline Butel, Frédérique Davroult, Catherine Delattre, Valérie Golliot, et Pascal Jousse.

                                  ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La Voix du Nord du lundi 10.01.2011 

« Privilégier le mieux-vivre », telle est l'ambition de 2011

 «Outreau est une commune qui bénéficie déjà de nombreux équipements», a souligné Thérèse Guilbert. «Outreau est une commune qui bénéficie déjà de nombreux équipements», a souligné Thérèse Guilbert.

| OUTREAU |

Vendredi soir, c'est à la salle Phénix que Thérèse Guilbert a présenté ses voeux aux associations et à la population. La maire d'Outreau est revenue sur l'année écoulée, citant notamment les travaux réalisés au complexe sportif - qui s'achèveront en février - avec le terrain synthétique homologué pour le CFA et la piste d'athlétisme. De même, la rénovation de la salle du Mont Soleil a été achevée. Avec cinq salles de sport, « la commune est bien équipée », a affirmé Thérèse Guilbert. En 2010 et comme les années précédentes, les écoles ont aussi bénéficié d'un soin particulier, à la fois au niveau des travaux (bardage de Jaurès et Paul-Bert, faux-plafonds pour les maternelles...) qu'en terme d'équipements, notamment avec des tableaux interactifs.

« Créatif et imaginatif »

La vice-présidente du Département, déléguée à la culture, a également affirmé que « l'accès à la culture est essentiel », après avoir rappelé les actions menées en ce sens dans la commune. « Ce n'est pas la cerise sur le gâteau ou un supplément d'âme, c'est ce qui crée du lien, ce qui rapproche les hommes, qui rend créatif et imaginatif. » Pour 2011, après avoir affirmé que la ville bénéficiait déjà d'un nombre important d'équipements, Thérèse Guilbert a annoncé vouloir « privilégier le mieux-vivre ». « D'autant, a-t-elle poursuivi, que les réformes qui s'annoncent nous font craindre des aides beaucoup moins importantes des collectivités territoriales, asphyxiées par le désengagement de l'État. » Malgré tout, quelques chantiers seront menés, à commencer par le nouveau plan de circulation du centre-ville. « Nous avons déjà changé la place du stationnement des bus, ce qui va permettre de créer de nouvelles places de parking rue de l'Égalité, près des commerces. » Frédéric Cuvillier a ensuite succédé à Thérèse Guilbert à la tribune. Le député-maire de Boulogne a lui aussi réagi au « recul de l'État » : « C'est toute la stratégie de dynamique économique qui est remise en cause », a-t-il souligné. Le président de l'agglomération a ensuite rappelé « la volonté de la CAB concernant l'aménagement du territoire », citant l'axe Liane, la zone portuaire, les zones économiques, les transports... • M. DEL.

 

Liévin : le centre de secours baptisé et porte désormais

 le nom de Jean Marie FRANCOIS

  le samedi 04 décembre 2010

La caserne porte désormais le nom de Jean-Marie François, né à Liévin et ancien président du SDIS. La plaque a été dévoilée hier. La caserne porte désormais le nom de Jean-Marie François, né à Liévin et ancien président du SDIS. La plaque a été dévoilée hier.

C'est par un froid de canard qu'hier soir à partir de 18 h 30, la caserne des pompiers de Liévin, inaugurée en septembre 2009, a été baptisée.
Elle portera désormais le nom de Jean-Marie François. Né en 1935 à Liévin, celui qui donne son nom au centre de secours de sa ville natale a été maire d'Outreau. Mais c'est surtout sa qualité de président du service départemental d'incendie et de secours (SDIS), à partir de 1997 et ce pendant huit années, qui lui vaut cet honneur. L'homme nous a quittés en 2005. C'est le maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida, qui a proposé son nom pour le centre de secours de sa ville.
Après un dépôt de gerbes au monument au mort et après le dévoilement de la plaque de baptême de la caserne, à laquelle a participé, parmi les officiels, l'épouse du défunt, la cérémonie a pu se poursuivre à l'intérieur, au chaud.
Vingt-cinq pompiers ont reçu des distinctions ou ont été promus à un grade supérieur. Deux pompiers, Cyril Belamiri et Sébastien Duquesnoy, ont reçu, des mains de la sous-préfète de l'arrondissement de Lens, la médaille du courage et du dévouement du ministère de l'Intérieur. Ils avaient, le 12 février dernier, secouru un Liévinois de 49 ans qui avait escaladé le chevalement face au cinéma Pathé à Liévin (notre édition du 13 février) .


Le capitaine Samuel Trupin, chef des pompiers liévinois, a livré quelques chiffres. Ses pompiers sortent en moyenne douze fois par jour. ce qui porte à près de 4 400 interventions par an. De son côté, le directeur départemental des pompiers, le colonel Laurent Moreau, a salué la mémoire de Jean-Marie François, « quelqu'un d'attaché aux pompiers ». S. R.

                 

C'était en 2002 une bombe Anglaise de 250kg est découverte rue Massenet à Outreau

  Le Nouvel Observateur Une bombe désamorcée,4.000 évacuations

4.000 personnes ont été évacuées ce mercredi près de Boulogne-sur-Mer en raison du désamorçage d'une bombe datant de la 2ème guerre mondiale.

Environ 4.000 personnes de deux communes situées près de Boulogne-sur-Mer ont été évacuées ce mercredi matin pour permettre le désamorçage d'une bombe anglaise datant de la deuxième guerre mondiale, a-t-on appris auprès de la préfecture du Pas-de-Calais.
L'engin a été découvert lundi dans un jardin du centre d'Outreau par un ouvrier qui effectuait des travaux de canalisation.
Il s'agit d'une bombe anglaise classique larguée pendant la deuxième guerre mondiale. Elle pèse 250 kg, dont 120 kg d'explosifs, et mesure 40 cm de diamètre.

Sécurité

L'évacuation des habitants d'Outreau et du Portel a commencé à 10h00 et s'est s'achevée à 12h30. Un périmètre de sécurité de 800 mètres a été mis en place autour de la bombe.
Les habitants, qui avaient été prévenus par tracts et par hauts-parleurs mardi soir, ont été invités à prendre une collation à la salle des sports d'Outreau pendant la durée de l'opération.
Deux démineurs sont chargés de neutraliser l'engin.
La sous-préfecture de Boulogne-sur-Mer, qui dirige l'opération, espère voir la population réintégrée en fin d'après-midi. (AP
)

 

 

L'évacuation d'Outreau prend un air de partie de campagne 15.08.2002

4 000 habitants ont été déplacés quelques heures pendant le déminage d'une bombe anglaise de 250 kg.

MAURICE Stéphanie

Outreau envoyée spéciale

Hier, 4 000 habitants d'Outreau et du Portel, près de Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais, ont été évacués, le temps de désamorcer une bombe anglaise de 250 kg, larguée pendant la Seconde Guerre mondiale. En creusant une tranchée pour le passage d'un tout-à-l'égout, un grutier a buté sur l'objet métallique, lundi après-midi, rue Massenet. Il a d'abord cru heurter une vieille canalisation, avant d'avertir les services de l'Etat. Mardi après-midi, réunion de la cellule de crise, et mercredi matin, évacuation de la population dans un rayon de 800 mètres autour de la bombe. A 12 h 45, l'engin était déminé et les gens ont regagné leur domicile dès 14 h 30. «Une affaire rondement menée», se félicitait Serge Delayen, adjoint au maire chargé des affaires sociales. Pas d'affolement, donc : des repas ont été servis dans la salle omnisports, mais seuls 350 convives en ont profité. Les autres ont choisi le beau temps : restaurant en bord de mer, barbecue dans la famille ou pique-nique sur la plage. Presque de la routine. Dans le coin, la dernière bombe a été désamorcée en mai, au Portel, une commune voisine.

400 attaques. Dans ce périmètre, le bombardement allié a été intensif dès 1941. Cibles privilégiées : le port de Boulogne et les défenses du mur de l'Atlantique. Juste à côté d'Outreau, le Mont-Soleil, sur la côte, est un merveilleux poste d'observation, truffé de blockhaus et régulièrement bombardé. Outreau a connu plus de 400 at taques alliées : la ville a été détruite à 90 %. Sur les 1 881 immeubles existant en 1939, seuls 92 sortent épargnés de la guerre. De ce fait, on découvre régulièrement des bombes intactes. Chaque fois, c'est un petit miracle : un avion a largué trop tôt sa cargaison d'engins, qui n'a pas eu le temps de s'amorcer avant de toucher le sol ; un coup de vent a changé l'angle d'impact de l'engin ; au lieu de tomber pointe en avant, il a atterri sur le ventre. «Le système d'amorçage est dans le culot de la bombe : il faut un freinage net pour que le percuteur vienne percuter l'amorce», explique Philippe Moraïtis, du service de déminage d'Arras. C'est sans doute le scénario le plus probable pour celle d'Outreau. Ce qui réjouit Serge Delayen, l'adjoint au maire. «Elle n'a pas percuté, tant mieux. On s'en occupe aujourd'hui gentiment, c'est mieux.»

Fusée. Trois quarts d'heure ont suffi aux trois démineurs. Une bombe est composée de deux parties : les explosifs ­ ici, 120 kg de tolite ­ et un système d'amorçage, appelé aussi fusée. La difficulté est d'ôter cette fusée. Sans elle, on peut transporter l'engin à moindre risque vers un lieu de stockage. Si, malgré lubrifiants et clés adaptées, elle résiste, la seule solution est de faire exploser la bombe dans un champ, loin de toute habitation. Résultat : un cratère de 15 m de diamètre, des éclats et une onde de choc de près d'1 km. La bombe d'Outreau, elle, a été facilement désamorcée : sa fusée a été détruite sur place, et son corps, explosifs compris, est parti à Vimy, une étape avant son stockage et sa destruction à Suippes, près de Laon.

 

 

 

 Débrayages à Outreau Technologies pour protester contre la politique salariale

Le blocus de l'usine est levé

jeudi 18.11.2010, Semaine dans le Boulonnais

Mercredi dernier, Outreau Technologies a cessé le travail tout comme les autres filiales. Mercredi dernier, Outreau Technologies a cessé le travail tout comme les autres filiales.

Mercredi dernier, près de 80 salariés d'Outreau Technologies ont cessé le travail à l'appel de l'intersyndicale nationale des huit sites français, alors que des discussions s'engageaient à Paris avec la direction

« Les ménages souffrent, les frigos sont vides, les salariés ont besoin d'autres choses que de belles paroles monsieur le Président ! », pouvait-on lire sur l'en-tête du tract distribué mercredi dernier devant les huit sites français appartenant à Manoir Industries, dont la société Outreau Technologies, situé dans le quartier de Manihen à Outreau.


Les syndicats dénoncent le gel des salaires depuis 3 ans. Pascal Liauté est le responsable CGT de l'usine outreloise : « Les syndicats CGT, la CFDT et la CFTC, ont décidé d'arrêter le travail à 10 heures mercredi, à l'heure où les discussions vont s'engager à Paris dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires). Nous réclamons au titre du rattrapage de 2010, une augmentation de 3 % des salaires. » Cette action s'inscrit dans la continuité du syndicat CGT sur l'emploi, les salaires et les retraites. À Outreau Technologies, les murs et les terrains, appartenant au fonds d'investissement "Sun Capital Partner" ont été vendus en 2007 à une société israélienne "Fishman" qui a dépensé 12 millions d'euros pour cette acquisition mais qui reçoit chaque année 1,3 million d'euros de loyer. « Outreau Technologies a la charge de l'entretien des bâtiments et des terrains. Le loyer nous pénalise beaucoup. »

En 2003, l'usine comptait 460 salariés contre 230 aujourd'hui. Outreau Technologies est spécialiste des coeurs de voies pour les chemins de fer.

Retour à Paris
le 9 décembre

À Paris, les discussions n'ont pas abouti. Une autre réunion est programmée le 9 décembre prochain. D'ici là, les syndicats devront déposer un cahier de revendications. Le mouvement de grève s'est arrêté mercredi dernier à 17h30.
A Outreau, un tract a été distribué par le syndicat CGT, lundi dernier, aux salariés qui prenaient le poste du matin pour savoir s'ils désiraient continuer le mouvement ou pas : « La direction sait qu'il y a des commandes qu'il faut sortir fin novembre et 80 pièces pour le 15  décembre pour les Belges et les Italiens », souligne Pascal Liauté. Une cinquantaine de salariés a cessé le travail dès 6 heures : « La CFDT et la CFTC ne se sont pas jointes à nous. Nous continuons à réclamer les 3 % d'augmentation des salaires, l'augmentation de la prime de Saint-Éloi (120 euros pour tous) et non plus indexée sur l'ancienneté, et les RTT, insiste Frédéric Caulier, secrétaire du Comité d'entreprise. Pourquoi attendre décembre  ? Les augmentations peuvent être obtenues ici. Nous sommes une filiale à 100 %. » La direction
« déçue par le comportement
de la CGT » Pascal Delgrange, directeur général du site d'Outreau, joint au téléphone, a tenu à donner quelques explications : « Les salariés ont des revendications. Je les comprends. Mais les augmentations de salaires ne peuvent se faire qu'au niveau du groupe, après consultation des actionnaires américains les 25 novembre et 3 décembre prochains. Par contre, le DRH (directeur des ressources humaines) du groupe devait venir à Outreau début décembre. J'ai réussi à le faire venir vendredi matin. Mais voilà, les élus cégétistes, majoritaires, ont boycotté la réunion. Je suis déçu par le comportement du syndicat. Une discussion a permis un premier accord, l'augmentation de la prime de Saint-Éloi. La prime est toujours basée sur l'ancienneté mais en favorisant les salariés qui ont moins de 10 ans de présence. De 31.95 euros, la prime passe à 50 euros, soit une augmentation de + 56 %. » Pascal Delgrange a fait venir un huissier lundi matin pour faire constater le blocage de l'entrée de l'usine qui pourrait être préjudiciable à la société.
Le syndicat CGT a préféré jeter l'éponge lundi soir, les contestataires n'étant plus assez nombreux.

Christian ELETUFE

 

 
 

 

 
 
    
 
 
 
 Exposition de Mickaël FOURDIN en Mars 2010 

 

Le samedi 20 février, Outreau deviendra « la ville aux enfants »

lundi 15.02.2010, 05:02 - La Voix du Nord

 Guy Vasseur, directeur de Jacques-Brel, et Florence Poupard, en charge de l'organisation de l'événement. Guy Vasseur, directeur de Jacques-Brel, et Florence Poupard, en charge de l'organisation de l'événement.

Outreau se transforme en parc d'attractions géant et sera la capitale des enfants, ce samedi 20 février. ...

Le centre Jacques-Brel organise la 20 e édition de « La Ville aux enfants ». « C'est devenu, au fil du temps, pour les familles, un point de repère. Les gens attendent l'événement comme les Guénels ou la Saint-Nicolas », explique le directeur de Jacques-Brel, Guy Vasseur.

Toute une palette d'animations, disséminées aux quatre coins de la ville, sera proposée aux enfants et aux ados, « qu'ils soient d'Outreau ou non », précise le directeur. Au moins 400 enfants sont attendus. « L'idée, c'est de leur proposer plus d'animations qu'ils n'en auraient rêvé, pour les forcer à choisir. L'idée, c'était aussi de les sortir d'une forme de passivité, comme quand ils regardent la télévision. »

Riche programme

Au programme : « Jeu de construction (K'Nex) au centre Jacques-Brel, structures gonflables un peu partout, Crazy Boats à la piscine, pêche à la truite dans la fontaine municipale (si, si ! 27 kilos de truites vont y être déversés), animations autour du cirque à la salle des tilleuls... Sans oublier un gâteau géant d'1,60 m sur 1 m que tous les enfants partageront au centre Jacques-Brel. Et puis le spectacle final sur la place Mendès-France, à 17 h », détaille Florence Poupard, en charge de l'organisation de l'événement.

Un petit train promenade emmènera les enfants d'un point à un autre. Le bus de la ville l'aidera dans cette tâche, différents arrêts sont programmés. Il permettra de rejoindre les lieux les plus excentrés.

Pour organiser ce rendez-vous désormais incontournable, le centre culturel et social bénéficie de l'aide de la ville bien sûr, de la CAB mais aussi d'un financement affecté aux contrats urbains de cohésion sociale. •

R. D.

La Ville aux enfants, samedi 20 février, à Outreau, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. Toutes les animations sont gratuites.

 

 

Voeux du maire aux associations :

 « Il faut s'interroger sur l'héritage que nous allons laisser à nos enfants »

dimanche 24.01.2010

     Thérèse Guilbert s'est inquiété des dommages causés à la nature, «non par ignorance, mais sciemment...»

    Pour ses voeux aux associations et au monde économique qui se déroulait hier matin au Phénix, Thérèse Guilbert, maire d'Outreau, avait invité le président d'une jeune asso, M. Sénéchal de l'Athlétic club d'Outreau, à présenter celle-ci. Un peu intimidé, celui-ci s'est prêté de bonne grâce au jeu en évoquant l'essor de son asso (une quinzaine de membres à sa création en 2005, plus de cent aujourd'hui). Un club sportif reconnaissable au maillot orange que portent ses coureurs sur les routes du Nord/Pas-de-Calais.

    Après ce préambule, Thérèse Guilbert a dressé brièvement les réalisations communales de l'année passée. Parmi celles qu'elle a relevées, citons la salle de sports de la Tour du Renard qui propose du viet vo dao, du karaté et de l'escalade aux habitants du quartier. Parmi les réalisations tangibles, les travaux dans les écoles bien sûr mais aussi des travaux sur la voirie (rehausseurs, parkings...). 2009 a vu aussi l'ouverture de quatre nouveaux centres de loisirs, permettant ainsi l'accueil de plus de sept cents enfants l'été dernier. En 2010, la municipalité outreloise a prévu la construction d'un nouveau stade synthétique qui remplacera l'ancien équipement devenu inutilisable et dangereux.

    Après ce tour d'horizon, Thérèse Guilbert s'est voulu plus politique avec une dénonciation des réformes du gouvernement. Au centre de ses flèches, la fameuse réforme de la taxe professionnelle qui plonge les collectivités locales et intercommunales dans le doute en matière budgétaire.  Vent de solidarité :

    Thérèse Guilbert a également épinglé la réforme des collectivités avec la suppression des conseillers généraux et régionaux remplacés par des conseillers territoriaux. Des critiques assez classiques reprises dans de nombreuses communes cette année.

    Le maire d'Outreau a également laissé poindre son inquiétude suite à l'échec du sommet de Copenhague. « J'ai une pensée inquiète pour le devenir de notre planète (...) les problèmes très graves liés au réchauffement climatique que nous infligeons, non plus par ignorance, mais sciemment à la nature. Il devient de plus en plus urgent de s'interroger sur l'héritage que nous allons léguer à nos enfants... » Lui succédant au micro, Frédéric Cuvillier, président de la CAB, s'est tout d'abord félicité de sentir « souffler un vent de solidarité à Outreau ». Il a fait naturellement sienne les inquiétudes du maire d'Outreau alors que la CAB nourrit d'ambitieux projets autour de la requalification de l'axe Liane, ou le fameux complexe économico-sportif de Résurgat, en partie sur le territoire d'Outreau. La taxe professionnelle représente la moitié des ressources fiscales de la CAB aujourd'hui. Demain, elle sera sans doute compensée mais imparfaitement, a-t-il souligné. Elle contribue pourtant au développement économique du territoire car sans elle, beaucoup de projets ne verraient pas le jour.

    De nombreux membres du milieu associatif ont ensuite été mis à l'honneur par la municipalité outreloise. •

     

    Devoir de mémoire, défense des droits et action sociale pour les anciens combattants

    mardi 19.01.2010  - La Voix du Nord | OUTREAU |

    • L'assemblée générale des anciens combattants vient de se dérouler au centre ...

    Jacques-Brel. L'occasion de mieux connaître l'association avec son président Daniel Delécaut.

    Présentez nous votre association « Les ACPG CATM et TOE regroupent 195 membres issus principalement de la commune, dont de nombreuses veuves. Avec le comité composé de 5 membres, nous essayons de maintenir des liens amicaux indispensables entre chacun de nos adhérents ».

    Quelles sont vos principales activités ?

    « Nos actions se déroulent dans trois domaines : le devoir de mémoire, la défense des droits des anciens combattants et l'action sociale. D'ailleurs, cette action prend de plus en plus d'importance. Ainsi, outre les 93 colis distribués en fin d'année, nous participons au Téléthon, à l'opération Noël heureux avec eux et cette année nous allons offrir des jeux de société à la maison de retraite les mouettes ». •

    L'association des ACPG CATM TOE tient une permanence au local du 35 rue de l'égalité les premier et troisième jeudi de chaque mois de 10 h à 12 h. 

     
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    La ville d'Outreau investit 50 000 Epour sécuriser la rue Roger-Salengro

    mercredi 04.11.2009 - La Voix du Nord

     Trois ralentisseurs ont été posés dans cette artère accidentogène. Cela suffira-t-il à faire baisser la vitesse des voitures? Trois ralentisseurs ont été posés dans cette artère accidentogène. Cela suffira-t-il à faire baisser la vitesse des voitures?

    |  CIRCULATION |

    Plusieurs morts, beaucoup de blessés graves, des poids-lourds couchés sur la chaussée et combien de collision sans gravité mais qui angoissent toujours un peu plus les riverains de la rue Roger-Salengro à Outreau ? Durant la dernière campagne des municipales, une pétition avait même circulé parmi les habitants de cette artère très passante qui relie le nord au sud de l'agglomération pour demander plus de sécurité. La semaine dernière, la ville a achevé l'installation de 3 ralentisseurs et de nouveaux passages piétons dans un secteur qui manquaient d'infrastructures de sécurité.

    Casser la vitesse

    Pour achever ce projet, réclamé notamment par quelques riverains qui s'étaient portés candidats sur une liste d'opposition à Thérèse Guilbert, la Ville a déboursé 50 000 E. « Les ralentisseurs ont bien cassé la vitesse, estime le maire d'Outreau. Et globalement les poids-lourds y circulent beaucoup moins. » Les riverains sont-ils d'accord ? Ils sont partagés. « Ça roule toujours aussi vite entre les ralentisseurs, s'agace cette habitante d'une résidence HLM. Mais c'est vrai que les camions passent moins dans la rue. » Un autre : « On ne pourra jamais faire baisser la vitesse ici car il y a trop de voitures qui y transitent.

     » Thérèse Guilbert affirme enfin que le trafic des camions de moins de 3,5 tonnes ne pourra pas baisser dans la rue car beaucoup d'entreprises y ont élu domicile et ont besoin de livraison. • O. M.

    Un cru exceptionnel pour les bac pro du lycée Professeur-Clerc

    mardi 13.10.2009,- La Voix du Nord

     Kathleen Gressier, la seule fille de la promotion électrotechnicien, a décroché son bac pro. Elle cherche maintenant un emploi. Kathleen Gressier, la seule fille de la promotion électrotechnicien, a décroché son bac pro. Elle cherche maintenant un emploi.

    Hubert Raux, proviseur du lycée professionnel Professeur-Clerc a réuni les lycéens ...

    , récents lauréats du bac professionnel, et leurs professeurs, dans la salle des étudiants du lycée. Chacun était visiblement ravi de se retrouver pour fêter les résultats exceptionnels obtenus à la fin de l'année scolaire 2008-2009 : 16 reçus en carrosserie (100 %), 15 reçus en mécanique automobile (100 %) et 28 lauréats en électro technique (1 échec). Il y a de quoi pavoiser au lycée !

    Une récompense qui vient couronner 4 ans d'efforts tant de la part des bacheliers que du corps enseignant. L'entrée dans la vie active est majoritaire et revêt des orientations diverses, chacun jouant souvent la débrouille en cumulant les petits boulots, à l'image de François Caux, électrotechnicien, qui attend le concours de la gendarmerie. Mario Teixeira fait partie de la dizaine de jeunes qui continuent un BTS, espérant aussi décrocher un contrat en alternance : « l'autonomie a un coût qu'il faut assumer ». La palme de la promotion revient à Kathleen Gressier, seule jeune fille de la promotion au milieu des jeunes "machos" dont elle tient à souligner la gentillesse. Bac électrotechnicien en poche, elle cherche un emploi et vise aussi le concours de la gendarmerie. •

     
     

    Trois jeunes 0utrelois mis à l'honneur

    vendredi 10.07.2009, - La Voix du Nord

     

     Les trois jeunes font preuve de beaucoup de sérieux et d'investissement dans leur travail.

    Thérèse Guilbert, maire, et son conseil municipal viennent de recevoir en mairie trois jeunes outrelois méritants.

    Julien Gaillard, Noémie et Alicia Bailly se sont illustrés dans des domaines de compétence bien différents. Julien Gaillard est lauréat du 1e r prix en construction en bâtiment B1 du concours régional de dessin technique ayant rassemblé 250 candidats. Très motivé, Julien intégrera la deuxième année de BTS à la rentrée de septembre.

     Alicia Bailly a décroché la 3e place au championnat de France junior de Viet Vo Dao et sa soeur, Noémie Bailly, la 4e place au championnat de France senior de Viet Vo Dao. Ces deux jeunes filles sont en outre enseignantes au sein de l'association locale d'arts martiaux traditionnels vietnamiens dont Noémie est d'ailleurs la présidente.

    «Vous êtes des jeunes motivés et vous montrez une image très positive ce dont nous vous félicitons », dira Thérèse Guilbert.

    Avec beaucoup de plaisir, elle a remis un bon d'achat aux trois jeunes, un bouquet de fleurs aux deux jeunes filles et un autre à la mère de  

     

           Inauguration de la salle de sports de la Tour du renard, samedi 6 juin

    Exemplaire à tous niveaux

    La Semaine dans le Boulonnais  du mercredi 27.05.2009

    Exemplaire : c'est le terme utilisé par Thérèse Guilbert, maire d'Outreau et vice-présidente du Conseil général pour évoquer la salle de sports toute neuve d'Outreau.


    Exemplaire à plus d'un titre. D'abord le lieu. Lumineux, spatieux, tout est conçu pour proposer aux sportifs un espace qui leur est dédié.
    Il y a bien sûr la salle principale pour accueillir toute une diversité de sports collectifs.

    Des sports prêts
    à se développer
    « Les salles d'Outreau sont déjà très occupées. Par exemple, l'amicale Paul-Bert d'Outreau occupe tous les soirs celle du Mont-Soleil, occupée dans la journée par les lycéens de Clerc. Des sports comme le badminton ne demandent qu'à se développer ». Le club d'athlétisme outrelois s'est par exemple déjà positionné pour obtenir quelques créneaux. On parle aussi de handball. « Si tout va bien, nous allons aussi accueillir une section handi-basket, avec l'APBO », annonce Thérèse Guilbert.
    Mais la spécificité de la salle, c'est son mur d'escalade de 9 mètres de haut. « Avec un tel mur, nous pouvons accueillir des compétitions à l'échelle régionale », affirme Alain Bernard, directeur du service des sports. Une idée qui tenait à coeur à Thérèse Guilbert. « C'est un sport très riche, notamment pour les enfants ! Et le Boulonnais était assez mal loti dans cette discipline ».
    La salle dispose aussi d'un dojo. Spacieux et aussi très lumineux, il devrait séduire les amateurs d'arts martiaux. « En général, les dojos sont moins haut, donne l'impression d'être confiné. Là, il y a l'espace pour bien travailler », observe Alain Bernard. La salle pourra aussi servir de salle d'évolution pour les structures petite enfance de la ville ou les animations pour les seniors. « Nous allons par exemple travailler à la prévention des chutes chez les personnes âgées », indique le directeur de service.
    Exemplaire, cette nouvelle salle l'est aussi pour ses caractéristiques environnementales.

    Haute qualité environnementale
    En effet, les panneaux solaires permettront de chauffer l'eau des douches des sportifs. Un système de récupération des eaux de pluie a été mis en place. Quant au système de chauffage, il se fera au bois. « L'architecture conçue par le cabinet Delannoy permet aussi de tirer au mieux partie de la lumière, de la chaleur », observe la délégation.
    Enfin, le projet se veut aussi exemplaire de par son déroulement. « Je suis maire depuis décembre 2005. Dès janvier 2006, nous avons lancé le projet, alors que le collège Camus était en reconstruction ». Comme le Conseil général subventionne à 60% les salles de sports qui jouxtent ses collèges, Outreau n'a pas manqué cette opportunité, avec une aide de 960 000 euros. A cela, s'est ajouté l'aide du Conseil régional, dans la mesure où le lycée Clerc va lui aussi profiter de la structure sportive. Enfin, la CAF est aussi partenaire du projet avec 22 000 euros de subvention, de manière à ce que les structures de petite enfance qu'elle soutient puissent en bénéficier. Dernier soutien, celui de l'agglomération de Boulogne, via le FOCAD, (fond communautaire d'aménagement et du développement). « Ce projet est subventionné à hauteur de 75% pour un montant total de 2,6 millions d'euros », précise Thérèse Guilbert.
    Quant au chantier, il a duré 18 mois, sans encombre.
    L'inauguration de la salle de la tour du Renard aura lieu le samedi 6 juin. Les sportifs piafent déjà d'impatience de pouvoir s'y entraîner !

    Florence PÉCRIAUX    La Semaine dans le Boulonnais
     
    La Semaine dans le Boulonnais   Outreau, ville sportive

    En matière d'infrastructures sportives, Outreau fait figure de tête de pont dans le Boulonnais. La voilà dotée de 5 salles de sports, « ce qui est rarissime pour une commune de 15 000 habitants », commente Thérèse Guilbert. Et la commune ne s'arrête pas là. Alors que le terrain de football en synthétique est en fin de vie, un nouveau terrain sera aménagé, perpendicalaire au terrain d'honneur. « La pelouse synthétique sera d'une nouvelle génération. Le terrain aura les dimensions requises pour être homologué », ajoute-t-elle.
    Le "vieux" terrain synthétique sera lui entouré d'une nouvelle piste d'athlétisme et en son centre, un terrain herbeux sera aménagé. Un club house est également prévu à plus long terme, vers 2011. « L'idée est d'en faire une maison du sport ».
    Si l'on ajoute à cela le projet de stade de football de l'agglomération, Outreau s'affirme là comme ville sportive.

     

    jeudi 14.05.2009, La Voix du Nord

      

    Des fleurs, des oies et un peu de soleil

    Les animations organisées dans le cadre du marché aux fleurs ont connu un large succès même si le vent et les quelques averses du midi ont fait craindre le pire aux organisateurs.  Une dizaine d'exposants ont présenté les plants colorés de saison en géranium, pétunias, tabacs, ou encore oeillets d'Inde sans hésiter à donner de précieux conseils aux acheteurs. Le public a pu découvrir également « la basse cour en balade » avec de majestueuses oies guidées par un meneur et son chien. •  

     

    La Team gym de la fraternelle aux championnats de France

    mardi 12.05.2009    La Voix du Nord

     La Team gym de la Fraternelle d'Outreau compte bien revenir de Reims, des médailles dans les poches. La Team gym de la Fraternelle d'Outreau compte bien revenir de Reims, des médailles dans les poches.

    Pour la troisième fois, les gymnastes de la fraternelle seront présents aux championnats de France de Team gym qui se disputent ce week-end à Reims.

    Deux équipes outreloises se sont brillamment qualifiées lors des sélectives d'Halluin en terminant aux premières et troisièmes places. Les compétitions de Team gym se déroulent par équipes d'une dizaine de gymnastes qui s'affrontent sur trois agrès : au sol avec une chorégraphie d'ensemble pendant une minute 30, au tumbling en 3 passages dont un en commun avec au minimum un passage en acrobatie avant et acrobatie arrière, au trampoline avec trois passages des gymnastes. Toute la semaine, les 21 gymnastes outrelois se sont entraînés très dur encadrés par Cédric Pilloy, Hélène Boulet, Thierry Debove et Marie-Pierre Chevalier avec les conseils des deux chorégraphes Marjorie Merlin et Catherine Amat.

    Les deux équipes pourront compter sur les encouragements d'une forte délégation du club emmenée par Daniel Bolard. Après la 16e place à Montluçon en 2007 et la 4e place à Poitiers l'an dernier, la Fraternelle espère accrocher une place sur le podium à Reims. •

     

                                     La Semaine dans le Boulonnais

    Inauguration de la Grande Ourse

    mercredi 13.05.2009

    Élus et Logis 62 ont coupé le ruban tricolore avant de visiter quelques appartements.

    Jeudi dernier, Thérèse Guilbert, maire, Max Hénaux, président de la SA Logis 62, Frédéric Cuvillier, député, et Jean-Claude Juda, conseiller général, ont inauguré la résidence de la Grande Ourse située dans l'allée des Étoiles, face à Résurgat.


    Il s'agit d'un ensemble de 24 logements collectifs du type II à VI, sur une surface habitable totale de 1 561 m². Le projet a été conçu par Richard Fiévez, architecte. Le permis de construire a été délivré le 20 février 2006. La voirie d'accès ainsi que l'aire de dégagement et les espaces verts environnants, ont été réalisés sous maîtrise d'ouvrage de la ville, avec une participation de Logis 62 par le biais d'un fonds de concours.
    L'originalité de cet ensemble réside sur les façades avec la pose de caillebotis en métal plastifié, en façade des cages d'escaliers pour recevoir des plantes grimpantes (renouées grimpantes, hortensias grimpants, chèvrefeuilles, clématites...) pour obtenir une future façade entièrement végétalisée.
    Les clés ont été remises aux locataires le 1er novembre dernier. Quant aux loyers, ils s'échelonnent de 300 à 476 E selon le type d'appartement, plus 40 E pour une place de parking.
    Christian ELETUFE

    mardi 12.05.2009- La Voix du Nord

     Thérèse Guilbert, entourée des officiels, a symboliquement coupé le ruban tricolore pour l'inauguration de la nouvelle résidence. Thérèse Guilbert, entourée des officiels, a symboliquement coupé le ruban tricolore pour l'inauguration de la nouvelle résidence.

    | OUTREAU |

    Jeudi matin, Thérèse Guilbert, maire d'Outreau et Max Hénaux, président de Logis 62 avaient convié élus et personnalités à l'inauguration de la nouvelle résidence de 24 logements.

    Le nouveau bâtiment, situé allée des Étoiles, a été édifié sur un terrain bordant la rue Camille Desmoulins non loin du passage à niveau. Livré en octobre 2008, il a été conçu par Richard Fiévez, architecte DPLG. Il comporte trois étages et offre des appartements de deux à quatre pièces principales.

    Bénéficiant du label Qualitel, l'ensemble a été recouvert au niveau des cages d'escaliers de caillebotis en métal plastifié au pied desquels de multiples plantes grimpantes ont été installées. Chèvrefeuilles, bignones, clématites et glycines devraient végétaliser la façade. Offrant une véritable mixité sociale, les logements, tous occupés à ce jour, comptent des locataires de tous âges avec une majorité de jeunes (moins de 35 ans). Les habitants de « la Grande Ourse » viennent pour moitié d'Outreau et pour l'autre, des communes environnantes. 50 % des familles bénéficient de l'APL. Les loyers moyens s'échelonnent de 335 euros à 476 euros avec la possibilité d'obtenir une place de parking pour 40 euros (toutes charges comprises). •

    > Logis 62 Boulogne 56 rue Ferdinand Buisson 03 21 99 58 58  

    Outreau

    Faites découvrir à tous vos talents !

    Edition du jeudi 07 mai 2009,
     
    Le centre Jacques Brel d'Outreau organise les 23 et 24 mai prochains les journées du "faire-ailleurs". Une sorte de festival mais dans lequel les acteurs sont les habitants eux-mêmes. Toute la population du Boulonnais est invitée à y participer en faisant découvrir ses talents et ses savoir-faire… Vous avez une passion que vous souhaitez partager, vous voulez faire découvrir votre métier ? N'hésitez pas ! Chacun a quelque chose à apporter. Guy Vasseur, le directeur du centre Jacques Brel, en est intimement convaincu :
    Quelques exemples : vous pouvez venir lire des histoires aux enfants, apprendre des chansons anciennes aux passants, faire des démonstrations de danse, exposer des collections, lancer des ateliers pâte à sel ou pâte à modeler… Bref toutes les propositions sont les bienvenues. Si vous voulez apporter votre contribution, contactez le centre Jacques Brel au 03.21.80.27.82. Les journées du "faire-ailleurs" se dérouleront les 23 et 24 mai au Mont Soleil, l'accès sera libre et gratuit.

    Karine DELPLACE

     

    La Voix du Nord du Vendredi 10 avril 2009.

     L'éclat de l'or pour Jeannine et Robert Édouart

     En présence de leur famille et amis, Jeannine et Robert ont reçu la médaille de la ville et un parchemin souvenir. En présence de leur famille et amis, Jeannine et Robert ont reçu la médaille de la ville et un parchemin souvenir.

    Après une rencontre en août 1953 à l'occasion d'un bal, Jeannine Caron et Robert Édouart se sont mariés le 4 avril 1959.

    Cinquante ans plus tard, Thérèse Guilbert vient de les recevoir en mairie à l'occasion de leurs noces d'or.

    Robert a effectué 28 mois en Algérie et au Maroc avant d'entrer à la ville en qualité d'ouvrier jardinier. Passionné par les espaces verts, il effectua toute sa carrière professionnelle au service de la commune jusqu'en mars 1996 et son départ à la retraite.

    Son épouse Jeannine a travaillé jusqu'en 1970 comme employée de bureau chez un mareyeur boulonnais avant de se consacrer à l'éducation des deux enfants, Olivier et Julie. Aujourd'hui, Jeannine et Robert coulent des jours heureux entourés de leurs enfants et de leurs deux petits-enfants Julie et Valentin. Membres du groupe folklorique « les soleils boulonnais », ils participent également aux rencontres de l'office municipal du 3e âge. •

         

    Salle de sport, plan de circulation... Les projets de Thérèse Guilbert

                                                                  La Voix du Nord du saledu 14 mars 2009

     Parmi les ambitions de Thérèse Guilbert, l'amélioration du cadre de vie dans sa commune. PHOTO « LA VOIX » Parmi les ambitions de Thérèse Guilbert, l'amélioration du cadre de vie dans sa commune. PHOTO « LA VOIX »

    Nous poursuivons notre tour d'horizon des projets des maires. Étape à Outreau avec Thérèse Guilbert, devenue maire en 2005, après le décès de Jean-Marie François.

    PAR MATTHIEU DELCROIX
    Mme le maire, comment avez-vous vécu votre première élection en tant que tête de liste ?

    « Avec beaucoup de bonheur. C'est vrai que le score est assez bon, alors qu'avec trois listes en course, on s'inquiète toujours. C'est très bien d'être arrivé à 60 %, c'est-à-dire le même score que le PS et le PC réunis en 2001. Sentir la population derrière vous, ça vous donne du punch. Depuis un an, j'essaie d'être au plus près des gens, pour les rencontrer, les écouter... »

    Durant les élections, vous avez dû faire face à la candidature dissidente de Serge Delayen, votre ancien adjoint, qui a quand même recueilli 25 % des voix...

    « Vous savez, les aventures personnelles, ça ne peut pas aboutir. Il faut être une équipe, avoir la confiance de la population qui vous a vue au travail. C'est toujours décevant de voir d'anciens camarades jouer ces rôles. »

    La nouvelle salle de sport du stade constitue-t-elle votre premier projet d'importance ?

    « Oui, ce sera un bel écrin avec la possibilité d'y pratiquer de nouveaux sports (arts martiaux, escalade...) pour lesquels il y a une forte demande. Ce sera la cinquième salle de sports à Outreau. Chacune va désormais être plus ou moins spécialisée : la salle Jaurès pour la Fraternelle, la salle du Mont-Soleil pour le basket... Cette année, nous allons également refaire le terrain synthétique du stade : il a dix-sept ans et il devient très dangereux pour les joueurs. Si nous ajoutons à ces cinq salles la piscine intercommunale, la halte-garderie, la salle de spectacles, l'école de musique, le cyber-espace, etc., il faut reconnaître qu'il y a beaucoup d'équipements dans la commune. »

    Vous vous êtes aussi fixé comme objectif d'améliorer le cadre de vie...

    « Nous voulons faire d'Outreau, une ville agréable à vivre. Pendant les six premiers mois de mandat, nous avons engagé de gros projets de voirie, de réfection des trottoirs, d'embellissement de manière générale. »

    Cela passe aussi par une révision du plan de circulation...

    « Nous allons effectivement le refaire complètement dans le centre-ville, en mettant par exemple des sens uniques. Dans ces rues, nous aménagerons la voirie pour que ces sens uniques ne deviennent pas des boulevards. Notre objectif est de rendre la circulation et le stationnement plus faciles, en veillant à la sécurité. »

    Votre troisième grand axe de travail concerne la jeunesse...

    « Outreau est une ville très jeune : 35 % de la population a moins de 25 ans. Si on veut préparer l'avenir de la commune, cela passe par des projets qui les concernent. Par exemple, travailler dans des locaux agréables, d'où les rénovations que nous menons chaque année dans les écoles. Nous développons également des ateliers de spectacles pour le jeune public, en lien avec les écoles, car l'éducation à la culture est primordiale. »

    Votre commune a été choisie pour accueillir le futur stade de Boulogne, à Résurgat 1. Quelle est votre réaction ?

    « Cela va faire une entrée de ville et d'agglomération agréables, surtout que le stade, comme l'envisage le président de l'agglomération Frédéric Cuvillier, se mariera avec les entreprises. C'est un point important, mais il est tellement évident aujourd'hui qu'un stade n'est pas uniquement un lieu où on joue au football mais où on trouve aussi des commerces, des restaurants, des hôtels... Bref, un lieu qui vit. Le stade à Résurgat 1, ce sera une bouffée d'air importante pour l'agglo et en tant que maire de la commune d'accueil, je suis très très heureuse ! » •  

     

                Etablissement et service d'aide par le travail    ESAT d' OUTREAU   

     

    Le lycée du professeur Clerc en colère 

    Le lycée Professeur Clerc mobilisé contre la suppression de postes   La Voix du Nord du Mercredi 11.03.2009. 

     Les professeurs n'ont pas hésité à installer banderoles et même une tente devant le lycée.Les professeurs n'ont pas hésité à installer banderoles et même une tente devant le lycée. Les professeurs du lycée professionnel se mobilisent pour endiguer « la saignée de la filière technique ».                                                                                                                                     Cinq postes de professeurs supprimés en 2006, Quatre en 2007, autant en 2008 et à la rentrée de septembre ! «  Trop, c'est trop :plus de 20 postes ont été supprimés ces dernières années soit 1/4 des effectifs des enseignants du lycée ! » S'insurgent les enseignants du lycée professionnel. Pour s'opposer à cette « casse organisée », et à l'invitation des représentants emmenés par Nathalie Lepretre et Richard Malfoy, ils se sont rassemblés symboliquement devant le lycée pendant le conseil d'administration.

    De grandes banderoles ont été disposées à l'entrée principale du lycée où une tente y a même été installée. Très remontés, les enseignants ont montré une réelle inquiétude devant ce qu'ils appellent «  la saignée de la filière technique » et réforme du bac professionnel en trois ans.                                                                                                   Ils ont également regretté le refus d'ouvrir de nouvelles sections «  alors que le potentiel existe », assurent-ils. Cette action s'est poursuivie toute la nuit avec une occupation pacifique du lycée. Le lendemain une opération « lycée en deuil » a été menée aux récréations avec le soutien massif des élèves. «  Malgré notre mécontentement, nous assurons normalement les cours », soulignent les enseignants

     

    Les Restos du coeur ouvrent une antenne

    jeudi 04.12.2008,- La Voix du Nord

       Une quarantaine de bénévoles ont répondu présent pour gérer la logistique et servir les repas. Une quarantaine de bénévoles ont répondu présent pour gérer la logistique et servir les repas.

      | OUTREAU |

      Une antenne des Restos du coeur vient de voir le jour à Outreau. Au moins 850 repas devraient y être servis chaque semaine.

      PAR VIRGINIE ÉNÉE

      « On aurait bien aimé ne pas avoir besoin de cette solidarité mais la réalité est là, encore plus rude cette année que les précédentes. » C'est sur cette triste note que la maire d'Outreau, Thérèse Guilbert, a inauguré mardi soir une antenne des Restos du coeur à Outreau. «  On avait déjà une épicerie sociale mais cela ne suffit malheureusement plus », poursuit-elle. De plus en plus d'habitants d'Outreau se rendaient en effet aux Restos de Boulogne et du Portel ces dernières années. D'où la décision d'en ouvrir un nouveau, à côté de la maison de quartier Jean-Jaurès. Preuve de la nécessité de cette nouvelle antenne, «  79 familles se sont déjà inscrites, note le conseiller délégué aux affaires sociales, Michel Morlet. Soit environ 190 bénéficiaires pour servir au moins 850 repas par semaine.

       » La municipalité a fourni les locaux et le matériel, les 45 bénévoles s'occuperont du reste. Le temps presse, les premières distributions auront lieu ce vendredi, de 8 heures à 11 heures.  Une ouverture qui soulagera certainement un peu les autres Restos du coeur locaux. La preuve à Boulogne où «  on compte 1 800 inscrits aujourd'hui, soit déjà 180 de plus qu'à la même époque l'an passé », remarque le responsable boulonnais, Raymond Lahoche. À la fin de l'hiver dernier, ils étaient 2 500 inscrits. •

      > Restos du coeur, rue Jean-Jaurès à Outreau, dans l'ancien local de tir à la carabine, à côté de la maison de quartier. Distributions tous les vendredis, de 9 h à 11 h. Il est encore possible de s'inscrire chaque vendredi matin.

       

                 Cliquez pour visualiser les articles..      

       

       
       
      free counters  free counters  
       
      compteur pour blogcompteur pour blog
       
               
       
       
       
       
       

      Comments