Le Parc du Mont Soleil

Site consacré à la ville d'Outreau                



A Outreau en décembre 1946 au Mont Soleil un blockhaus saute avec les muntions qu'il contenait.

  
 
 
 

Le Parc du Mont Soleil  

                                                                      
                             
           
 
                                                     
     
 
Le cerf-volant, au pluriel des cerfs-volants, est un engin volant plus lourd que l'air, c'est-à-dire un aérodyne, habituellement sans passager et manœuvré ou simplement rattaché au sol à l'aide d'un ou plusieurs fils. ...    source fr.wikipedia.org/wiki/Cerf-volant
 
            
  
 
 
Le Parc du Mont Soleil c'est la montagne de la ville d'Outreau qui touche les nuages, donc tous voyages et toutes rêveries sont permis
 
 
 
 
 
La mairie du Portel, le C.E.S Jean Moulin et le Mont Soleil photo prise du Mont de Couppes au Portel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Photos de la neige du samedi 19 Décembre 2009.
 
 
    
 
                       Le bateau navigue toujours sur le Parc ; ici sur l'océan neigeux...
 
    
 
                                  " Chaque arbre a sa personnalité " quelle soit la saison.
 
 
    
 
                                                            Vue sur Outreau.
 
   
 
 
 
          
 Sous la neige tous les paysages sont transformés et chacun d'eux apporte sa petite touche...
 
  
 
 
                                    Un trou de bombes...Traces de la dernière guerre mondiale...

               Il a la forme d'un coeur que garnissent des fleurs de toutes les couleurs  

 
 

Le Parc du Mont Soleil sous la neige en Avril 2008

                              Le feu d'artifice tiré le 14 juillet 2009 au Parc du Mont Soleil

                   #1 

La fête du Parc du Mont soleil et les cerfs-volant les samedi 27 et dimanche 28 juin 2009

Une varité riche et diversifiée. Tous les thèmes sont représentés, toutes les formes, des animaux marins se sont même promenés dans le ciel ... et si le drap bleu des 17 hectares du Mont Soleil parfois s'est fait un peu gris samedi, c'était pour mieux faire vivre et briller toutes les couleurs des cerfs volant 

 

       La fête du Parc du Mont soleil et les cerfs-volant les samedi 27 et dimanche 28 juin 2009

  

La nature à Outreau film de 2007

         Des figures magnifiques, originales ; de la grande recherche...

 
 
 
Laura DUMOUTIER en contrat... parmi d'autres animatrices.
 
 
CELLE que je ne nommerai pas... et bientôt fêtera ses 20 ans !  D'Arc en Ciel !
 
 

    Cette personne, bien sympathique, n'hésite pas à inviter les visiteurs à dialoguer, dans son sac à main des petites surprises pour une somme symbolique ... " Violette " a bien fait rire... aussi bien les grands que les petits ... un plus à la fête...

   
 

Les cerfs-volants sont en fête aujourd'hui à Outreau

La Voix du Nord dudimanche 28.06.2009- 

 

 Les enfants peuvent fabriquer et décorer leurs cerfs-volants et aller les essayer.Les enfants peuvent fabriquer et décorer leurs cerfs-volants et aller les essayer.

La neuvième édition des Rencontres internationales de cerfs-volants s'est ouverte hier au parc du Mont-Soleil à Outreau. Elle se poursuit aujourd'hui.

Hier, le parc du Mont-Soleil portait mal son nom. L'endroit était en effet couvert par une brume qui cachait les cerfs-volants qui avaient pris de la hauteur. Mais l'essentiel était là : le vent. Le moteur nécessaire pour faire évoluer ces petites merveilles aériennes.

Et puis, il y avait surtout cette ambiance sympathique et familiale qui fait le charme de cette manifestation. Les enfants peuvent gratuitement passer par l'atelier, fabriquer et décorer leur propre cerf-volant puis aller l'essayer au côté des plus grands. Le public est invité à participer à des démonstrations, comme tracter un cerf-volant, ce qui n'est pas forcément évident !

Programme

10 h.- Ouverture au public. et jusqu'à 17 h, démonstrations de cerfs-volants pilotables, monofils, traction, combats de rokkakus et coupe d'Europe de cerfs-volants de combat. Dans le parc : jeux, promenades en calèche. •                                                    

 

                          natu06.gif                                              arb-plante-038.gif

Saluons au passage du Parc du Mont Soleil le merveilleux travail effectué par les jardiniers. 

Cliquez pour agrandir les photos

Le Parc du Mont Soleil vers 1983. 

Le Parc du Mont Soleil c'est 17 hectares de verdure " perchés " à 67 mètres et qu'on peut parcourir à travers des petits chemins sinueux dont chacun a sa forme et son charme, bordés par des rideaux d'arbres d'une multitude variétés ; ornés ici et là par des massifs colorés et dessinés de façons  judicieuses  dont vous pourrez vous rendre compte à travers les photos que je vais afficher.

Des jeux divers à tous les endroits pour les enfants, des terrains de tennis, de football, de golf et une petite "Guinguette " où vous pouvez vous rafraîchir et vous restaurer.

 

Deux petits parterres avec en toile de fond 2 sortes de " bosquets" différents. 

         
 
 
                            
 

On pourrait penser à un petit ruisseau coloré  qui descend la pente verdâtre

 

Un autre bateau

                                    nature 2nature 2nature 2nature 2nature 2

Des Barbecues ont été installés à plusieurs endroits aux alentours à chaque fois différents mais qui ont tous un charme égal, chaque coin à sa " personnalité". Pour ceux qui habitent une H.L.M. cela leur permet de changer l'ordinaire et de passer en plein air un exellent moment de détente en famille.

 

Un peu partout toutes sortes de jeux sont installés pour le plus grand plaisir des enfants qui peuvent se défouler et qu'on entend crier et rire, heureux de leur journée passée au Parc du Mont soleil.

 

Quelle belle image de voir sur le visage d'un enfant la joie de vivre quand il est sur ces jeux. 

 

 

Une belle prise, un massif  sauvage et  les arbustes qui se regardent dans le miroir de l'étangs.

 

UN RETOUR EN ARRIERE POUR MIEUX SE RENDRE COMPTE DE L'EVOLUTION DU PARC DU MONT SOLEIL.

Plantation d'arbres avec les élèves ; de gauche à droite Guy Mordacq, Jean-Jacques Tudal qui tient l'arbre, Didier Turpin et l'adjoint aux écoles Louis Flo, institutrice inconnue. 

 

Photo Familiale de 1987

                                                                  Photo de 1992 de " Phénix Magazine.

                                 Des arbres déshabillés, de leur tablier de feuillages, sur un tapis blanc  et sous un ciel menaçant  rempli de neige prêt à tomber sur la ville aux toits recouverts de draps blancs... 

   

         Un petit retour dans le passé : 1981 Robert EDOUART 

Le Parc du Mont Soleil n'était qu'un désert où vagabondait l'herbe sauvage...On aperçoit sur la gauche le C.E.S. Jean MOULIN. Au font les H.L.M  du Portel. A droite vers le garage Caron des Baraquements 
 
 

                          

 
 

D'autres photos d'Aujourd'hui

L'Homme a un besoin nécessaire, mais il ne le sait pas toujours ; c'est de vivre en harmonie avec la nature. Le Parc du Mont soleil c''est une montagne de verdure juchée au milieu de la ville d'Outreau.      
                                                                                      
 
 
                          
 
 
   L' âne dans son grand parc .
 
 

    oiseaux 13                                                oiseaux 13                                         oiseaux 13                       Un petit coin qu'envahissent les épineux ...   

 

       

          Un ciel bas que parvient à rejoindre le toit des jeux.

 

Vue des années 1990, on aperçoit les H.LM Beethoven,Verdi, Faure ; Le Portel est niché derrière ;  et la mer.

 

      #1#1 
 
 
            Les premiers spectacles de cerfs-volants.
 
       

                                                            Photos personnelles de 1984 et 1987.                                                 Vue sur le C.E.S Jean M'oulin du Portel, qui se trouve sur le territoire de notre commune. On aperçoit les A.P.O. Les jeunes arbres de 1984  ne formaient pas encore cette masse de verdure qui aujourd'hui a pris une telle ampleur qu'elle niche la ville du Portel..  On aperçoit aussi la  " Tour " de la Résidence Pierre Loti et d'autres H.L.M.  

                                            

Le Mont Soleil en 1984 vue  sur la Résidence et le foyer des Acacias et la Z.A.C et l'école des Tilleuls.    

                         

           Et les premiers jeux  qui avaient du succés

Les tout premiers jeux du Parc du Mont Soleil, le parcours du combattant
 
 
  
 

Dans l'herbage encore frêle  un enfant effectue une acrobatie, son frère semble observer quelque chose : un jeu dont l'escalade n'est pas chose facile pour son âge... Sa volonté l'emportera... 1987... Il y a 20 ans ? !!!

 

Notre PARC DU MONT SOLEIL en Automme nous offre d'autres visages

   

      
          

L'entrée du Parc du Mont Soleil par la rue Lamartine. Et  nos terrains de sports

                
 
 
 

                                

Souvenez-vous du premier bateau venu s'installer à sa retraite au Parc du Mont Soleil ? (Photo 1998)

                                       Un clic et un zoom pour visualiser...

 

 
 

BATEAU BLEU DU PARC DU MONT SOLEIL.

Bateau sous les arbres rouillés
Bateau sous un ciel barbouillé
Bateau sous un temps endeuillé
Bateau toujours bien habillé

Bateau bleu du Parc du Mont Soleil.

Les cimes des arbres balancent
Et dessinent des vagues avec leurs branches
Elles se dépouillent en offrant, en avalanches,
Leurs feuilles brodées de messages de reconnaissance.
La nature qui s'est dévoilée le caresse
Alors, il reste plein d'allégresse
Noyé sans cesse dans l'ivresse
Du souvenir de l'océan qui le berce.
Autour de lui la terre forme des houles
Qui roulent, s'enroulent, déboulent,
Sans que jamais rien ne bouge
Seule l'imagination y découle. 
Il rêve, admire, ancré sur l'herbe
Le spectacle de la mer dans la tempête
Il contemple les vagues qui déferlent
Et qui jettent dans le ciel,
Pour lui faire une grande fête,
De merveilleuses et grandes gerbes.
Bateau sous les arbres mouillés
Bateau sous un ciel barbouillé
Bateau sous un temps endeuillé
Bateau toujours bien habillé
Bateau bleu  du Parc du Mont Soleil.

Pascal- Branly BERNARD

OUTREAU 1998.
 
Voix du Nord du Mardi 2 Novembre 2007. ( Cliquez pour agrandir). 
"Dans cette crise de société qu'est la notre, il y a souvent des opinions qui me choquent, ce n'est pas qu'on leur demande trop aux jeunes c'est qu'on ne leur demande pas assez..." de F.M.
 

       Encore une fois, un grand coup de Chapeau au Personnel pour la création,  l'imagination et l'entretien...

     

                
              Poursuivons notre agréable promenade pour poser nos yeux sur d'autres lieux étincelants.

        

Un regard du Parc sur la ville du PORTEL.

     
Le Parc du Mont Soleil c'est une évasion de la ville au sommet de celle-çi, non seulement  jeunes et adultes peuvent s'épanouir,  se défouler et refaire les grands matches sur les différents terrains de sports- mais à tous les endroits garnis à chaque fois par des formes différentes, un autre dessin de verdure,  se trouvent des jeux adaptés pour les enfants de tous les  âges, chacun y trouve son bonheur.                                                

Parcourir les sentiers sinueux  bordés , brodés par une nature riche et variée  qui appelle  à la détente mais aussi à la culture, découvrir les espèces d'arbres qui sont si nombreux,  identifier telle ou telle variété de fleurs, savoir observer,  s'arrêter et poser son regard sur un coin qui nous a attirés plus qu'un autre, selon son goût, ou tout simplement parce qu'on a su y prêter plus d'attention vu qu'auparavant on avait été distraits  ou transportés dans les nuages vu que le Parc du Mont Soleil c'est une petite montagne...              

      La montagne de la ville d'Outreau qui touche les nuagesdonc tous voyages et toutes rêveries sont permis.

 

 

                              

DIVERS VUES DANS LE LOINTAIN SUR NOTRE VILLE D'OUTREAU, LE PORTEL ET BOULOGNE

     
 
 Fin Novembre les jours sont courts, parfois un soleil pâle et timide fait son apparition et fait tout son possible pour nous inviter à  parcourir  Le Parc du Mont Soleil, et il nous offre encore de magnifiques vues...
 
 
 
 

 

Tout le décor s'engouffre dans la nuit, la faune se confond dans le noir, le bateau lui aussi s'est couché ;  un étrange silence s'installe dérangé parfois par de mystérieux  petits bruits, c'est le secret de la nature ... des craquements, des murmures, des sons bizarres et inconnus, un vent léger qui frisonne. Une atmosphère qui vous fait frémir et qui semble vouloir vous retenir mais qui finit par vous faire fuir...

Novembre 2007 

                

NOTRE PARC DU MONT SOLEIL SOUS LA NEIGE 

Cliquez pour agrandir les photos.   Avril 2008      

               Le bateau sur une mer de neige
 
     oiseaux 27                                                          oiseaux 27                 
 
         

 
 
 

  
 
                       Souvenirs du Parc du Mont Soleil de PHENIX MAGAZINE de juillet à Septembre 1994
 

 

                              Entrée du Parc du Mont Soleil par le Boulevard Raymond SPLINGARD

 

    Des multitudes de couleurs dans le ciel du Parc du Mont Soleil

avec les CERFS-VOLANTS et JARDIN DU VENT
  
 

       

         
 

   

       Samedi matin le temps n'était pas très rassurant heureusement le soleil illumina l'après-midi.

 
  Le plaisir de voir naviguer dans le ciel des figures originales et de toute les couleurs.
               

 

     Battus par le vent assez fort toutes sortes de figures, toutes sortes d'animaux se promènent dans le ciel

 

                                               
                      
               
 

 

Josette et toute sa famille, même les petites filles ! étaient venues " donner un sacré coup de mains " en s'occupant du stand des boissons et à la confection des crêpes. Ils étaient nombreux à venir se restaurer. Retrouvez l'association " L'arc en ciel de la Tour du Renard" dont s'occupe Josette ainsi que sa présence dans d'autres associations  en cliquant sur le lien suivant  Josette MARLOT
 

 
 
 
 
 
 
 
 
                                                              
 

                                       
 

 

 

                                            LA FÊTE DE LA JEUNESSE

 Malgré le temps gris et des températures qui n'étaient pas au rendez-vous nombreux étaient présents les visiteurs venus écouter les orchestres, faire profiter les enfants des jeux géants, et s'arrêter aux stands pour manger une crêpe, une barbe à papa et s'offrir une boisson.
 

 

 

 

                        
                         Les grands jeux ont fait le bonheur des enfants qui hurlaient de joie. 

                                          
                                      
 
 
 Les enfants ont aussi profité de faire le tour du Parc du Mont soleil dans la petite charette tirée par l'âne toujours fidèle à chaque rendez-vous accompagnée par Régis.
 
                                                       

 
 Du Parc du Mont Soleil, par endroits, " une trouée " offre une vue magnifique sur le Portel et la mer.
  
            
 
 
Vue du soir sur le C.E.S. Jean Moulin     
    
 
  et le bateau que couvre un ciel violacé         

 

     LA BATTERIE FLAK DU MONT SOLEIL.

Notre petite montage de verdure, avec ses jeux, ses étangs et ses lieux de détente fut un endroit occupé par les allemands et leur batterie FLAK durant la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui le bruit du feuillage, les cris de joie des enfants, le chant des oiseaux ont remplacé les coups de tonnerre des canons, des bombardiers... Et les nombreux massifs, la verdure, tout cela donne de jolies couleurs qui changent et apaisent les pages noires de cette terrible période.

              Mais ne jamais oublier de se souvenir et  garder la mémoire de nos villes meurtries....  

Notre colline d’Outreau dominant la mer et le Portel avait déjà été exploitée sous Napoléon, elle était gardée par les troupes du camp de gauche ; durant la seconde guerre mondiale sous l’occupation de notre ville les allemands de 1940 à 1944 trouvèrent là un endroit idéal de défense juste en face de l’Angleterre. Ils utilisèrent les anciennes forteresses sur une partie plus importante et la construction de blockhaus et y établirent une batterie lourde de Flak ( défense contre avions )

Cette batterie de Flak établie au Mont Soleil était l’une des deux batteries de la Luftwaffe défendant le ciel de Boulogne. La position du Mont Soleil avait pour nom de code «  StP 256 Wegerich » qui veut dire plantain. 
 
    
    

                                   

 
Batteries Flak (dont le célébre 88 mm) tirant (avec succés dixit la propagande allemande) sur des avions britanniques volant au dessus de la Norvège (septembre 1940).

Flak est l'abréviation d'un mot allemand: Fliegerabwehrkanone, signifiant canon antiaérien. Le mot peut être pris selon deux sens : la flak (n.f., lui-même abréviation de Flakartillerie) étant le nom générique des unités de batteries antiaériennes statiques, ou les unités de DCA attachées aux unités combattantes; le flak (n.m.) peut désigner quant à lui un canon antiaérien (par ex. le 88 mm flak).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Flak  

La batterie disposait de six pièces en encuvement autour d’un P.C. directeur central. Chaque pièce comportait un encuvement carré pour le canon, et en contre bas, d’un blockhaus servant de soute à munitions et d’abri à l’épreuve, d’un bâtiment en brique servant au logement du personnel de service et de latrines extérieures. Les encuvements des pièces étaient en surface et protégés latéralement par des parapets en béton dans lesquels étaient aménagés des niches pour les réserves d’obus.

Quant aux bâtiments-casernes, ils étaient situés en contrebas des emplacements des pièces ; où on accédait par des escaliers. La plupart des ouvrages en cuvette étaient camouflés par des filets.

Ces petits bâtiments en briques avec toit en ciment, servaient de poste de veille pour le personnel de service à la pièce ( 8 à 10 personnes ). Le artilleurs assuraient un services par tiers et, quand ils n’étaient pas aux pièces, ils logeaient dans de grands baraquements aménagés en dortoirs, réfectoires ou aussi infirmerie, construits au fond des profondes cuvettes.

 

Blockhaus et une batterie pointée vers le ciel...     
 
                                             

     La batterie se composait d’environ 130 hommes commandés par un lieutenant. De nombreux  ouvrages annexes en briques ( logement, réfectoire, sanitaires, mess, cuisine etc… complétaient l’installation.En plus des pièces de 88mm, la batterie du mont soleil disposait de quatre petits canons de 20mm Flak en encuvements sur des abris soutes.Toutes ces pièces étaient dirigées par un P.C. central sous béton, équipé d’un radar parabolique Vurzburg FMG ( Flak )39 T qui nécessitait à lui seul huit opérateurs pour sa mise en œuvre. Il s’y trouvait aussi deux projecteurs à longues portées , sur bunkers.Chaque pièce comportait un armement de 6 hommes. Le canon avait une longueur totale de 8 mètres et pouvait tirer 15 à 20 obus à la minute, jusqu’à une latitude de 10 600 m.

 

             Note de L. VASSEUR page 39-40-41 du Cercle Historique Portelois. N° 17 Année 1998

                                     La batterie de Flak du mont Soleil (L. VASSEUR)

                                      Notes et documents N° 17 — Juillet 1998

    Retrouvez toutes les revues du Cercle Historique Portelois avec les sommaires :   http://site.voila.fr/chportelois/1990_1999.htm

   La batterie du Mont Soleil, située à 65 mètres d’altitude  et à 1125 mètres de la plage du Portel, était ainsi aux avants postes face à l’Angleterre. Renseignée d’abord par le grand radar Mammuth d’Equihen-Le-Noquet, son petit radar parabolique Wurzburg 39T, d’une portée de 30 km lui donnait toutes les coordonnées de tir. Cette batterie lourde de Flak fit partie début 1943, des batteries dites «  de barrages » contre les vagues de bombardiers lourds anglo-américains qui commençaient à déferler sur l’Allemagne.
 
 

 

 

 

A cette époque, les bombardiers lourd ( Halifax ), Lancaster et Fortress B.17 ne volaient guère à plus de 450 à 500 km/heure et, pour échapper à la Flak lourde, il leur fallait prendre de l’altitude, mais leur possibilité ne dépassait pas 7000 mètres, or les canon de 88 Flak tiraient avec efficacité jusqu’à  10 670 mètres ! Les obus fusants explosant au milieu des formations serrés des bombardiers, amenèrent les alliés à disperser leurs forteresses sur une partie plus importante au dessus de la Manche avant de les regrouper au dessus de la France pour voler ensuite vers leur objectif.
 
 

  

Le site du mont Soleil repréentait, à la côte 65, un mamelon dominant le Portel. Cette colline, les Canadiens l’avaient baptisée du nom « BUTTERCUP » ? l’assiette au beurre…allez  savoir pourquoi ? Les différentes positions des pièces et des beaux passifs étaient réunis par un réseau de chemins bétonnés formant une croix dans un cercle, le tout communiquant avec la route allant d’Outreau vers Le Portel ( actuelle D225 ) et était entouré d’un réseau de fils de barbelés.

 LES COMBATS DE LA LIBERATION.

 On peut s’étonner que lors des attaques aériennes des 8 et 9 septembre 1943 qui occasionnèrent la ruine du Portel ( opération Starkey ), la batterie du Mont-Soleil fut si peu inquiétée. Les objectifs des alliés lors de ces bombardements étant, soit disant, deux batteries lourdes, l’une situé prés de l’aérodrome d’Alprech ( 4 x94mm de D.C.A.) et l’autre à Henriville, alors que cette dernière n’était pas « lourde » mais légère, groupant toutefois une dizaine de petits canons de 20mm de D.C.A. Ainsi, Starkey posera toujours un point d’interrogation.

 Les bombardements de l’été 1944 touchèrent le Mont Soleil et les Allemands, lors du départ de la 47ème division d’Infanterie pour le front de Normandie à la fin juillet, y amenèrent un renfort de quelques canons de 88.

 

Nous avons vu que ces pièces de tirs efficaces, pouvaient tirer tout azimut, c’est ainsi qu’elles furent utilisées en antichar lors des combats de la libération de l’agglomération boulonnaises. Les pièces étaient boulonnées sur un socle de béton ; mais j’y ai vu certaines pièces en position de batterie sur leur quatre pieds à vérins et avec leur bouclier en place. C’était, bien sûr des pièces de secours amenés là pour suppléer aux pièces détruites ou endommagées.

 
 

Ce fut le 19 septembre 1944 que le régiment Stormont, Dundas and Glengarry Higlanders de la 33ème division canadienne s’attaqua au Mont Soleil en venant d’Outreau. Voici en quels termes le colonel Stracey raconte cette attaque «  Campagne de la Victoire  », volume III de l’histoire officielle de l’armée canadienne 1944-1945 (Ottawa, 1960) :

« Entre Outreau et la Manche, s’élevait une colline, haute de 250 pieds (en réalité 65 mètres), surmontée d’une batterie allemande de six pièces de 88 et de quatre de 20. L’examen des lieux, plus tard allait révéler que l’un des 88 et deux des 20 avaient été endommagés par le bombardement , plus un 88 mis hors d’usage par notre artillerie.

Cette position formidable , désignée sur le plan sous de « Buttercup » était attaqué le 19 par les Glengarrians, avec un gros appui d’artillerie. Suivant de prés le barrage, l’infanterie se répandit sur la colline attaquant à la baïonnette et à la grenade dès avant la chute des derniers obus. La prise de « Buttercup » fit entrer encore 185 prisonniers dans les parc déjà encombrés de l’arrière… »

 Ce compte rendu du lieutenant colonel ROWLET, bref et trop modeste, nous donne avec exactitude la composition de la batterie au moment des combats de la libération, rectifiant ainsi les données fantaisistes avancées par certains historiens boulonnais qui ont traité de ce débat.

 Longtemps la position du Mont Soleil demeura abandonnée avec ses canons encore en batterie, certaines dirigées vers le ciel, d’autres vers Outreau d’où surgissaient les Canadiens. Vers 1950 on les démonta mais les nombreux ouvrages bétonnés demeurèrent. Quant aux bâtiments légers, portes, fenêtres et parfois briques furent récupérés par les sinistrés Portelois ou Outrelois qui voulaient reconstruire leurs maisons.

 

       Sur cette photo on aperçoit dans la lointain Boulogne...Autre remarque : la qualité des photos ! 

  J'ai pensé qu'il était utile et indispensable de se souvenir et faire connaître à notre jeunesse actuelle et aux générations futures ce que fut le Parc du Mont Soleil avant de devenir ce merveilleux parc d'attraction et de nature.

En 1970 la municipalité s’empara du terrain…Aprés un long et difficile travail et un côut financier important, des idées, des projets, au file des années comme on peut le constater dans cette page consacrée au Parc du Mont soleil, notre colline, notre petite montagne est devenue un coin de paradis qui fait le bonheur de tout le monde et les nombreuses activités organisées chaque année attirent une grand foule.

 

     Aujourd'hui le Mont-Soleil est une colline verdoyante, flambloyante par ses centaines d'arbres d'espèces diiférentes ; par la création de magnifiques massifs dessinés et fleuris judicieusement. Les jeux, les airs de repos et les espaces aménagés de tables et de barbecues, les étangs et les différents endroits où on peut jouer au football, au hand, au basket et au tennis et autres activtés font du Parc un endroit où l'on se sent bien. Oui le chant des oiseaux, le bruit du feuillage, les cris de joies des enfants et des adultes, la vue merveilleuse  qu'apporte son sommet tout cela a remplacé le vacarne des canons, le brouhaha des avions...

 Une page de toutes les couleurs a transformé  une page noire en espérant que nos enfants ne connaissent jamais ces terribles années...Mais que la Mémoire soit sauvegardée ; ne jamais effacer et se souvenir.  

Un trou de bombes...Traces de la dernière guerre mondiale...    Il a la forme d'un coeur que garnissent des fleurs de toutes les couleurs, couleurs de la Paix retrouvée                                                                                                                                      

  

Notre Parc du Mont Soleil en 1987, on aperçoit les A.P.O aujourd'hui disparus.
 
    
 
 
 Dans le lointain le Parc du Mont Soleil, même dans l'hiver, offre un havre de paix et ceux qui ont connu la seconde guerre mondiale voyaient une colline occupée de laquelle s'envolaient, traversaient, assombrissaient le ciel dans un nuage de fumée les milliers de tirs de la batteris Flak.
 
 

 
Le 11 Janvier 2009 le froid intense a gelé l'étang .

 

 

 
 Vue sur le sud d'Outreau
 
 
free counters  free counters compteur pour blog
 
compteur pour blog
 
 

        

 
 

Comments