Les commerces d'Outreau depuis les années 1900.

Le salon de coiffure de monsieur Michel FLAHAUT, chez "Michel", se situait au lieu dit "La Petite Gare", très exactement au N° 133 de la rue Hippolyte ADAM. Monsieur Michel FLAHAUT exerça de 1955 à 1976.

Le salon de coiffure chez " Michel" au 133 rue Hippolyte Adam à Outreau, sur la photo monsieur Michel FLAHAUT et son collaborateur monsieur Albert MAFRANT qui avait fait son apprentissage dès l'âge de treize ans ; malheureusement sept ans plus tard monsieur Albert Maffrant est décédé accidentellement.

Ce quartier d’Outreau est encore appelé « La Petite Gare » par les anciens en raison de l’implantation de la gare desservie par le train Le Portel-Bonningues. La section traction électrique Le Portel- Bonningues fut inaugurée le 16 août 1900, il y avait une halte au quartier de l’Avé Maria dit " La Petite Gare." Carte postale vers 1920 du salon de coiffure à l'angle de la rue Hippolyte Adam.

La boulangerie et café HUMEZ-GEST. Géry Constantin Théodore HUMEZ est né le 3 janvier 1893 au hameau de Nieppe à Renescure dans le Nord et Félicienne Georgina Maria GEST est néele 19 novembre 1895 à Outreau. Ils se marient le 2 février 1921 à Outreau. Photo de la boulangerie Humez-Gest.vers 1924...Le jeune homme à gauche c'est Firmin Blondeel ouvrier boulanger, Résistant Outrelois qui sera fusillé le 9 février 1944 à Bondues.

Boulangerie Humez Gest en 1928

Géry Constantin Théodore HUMEZ est né le 3 janvier 1893 au hameau de Nieppe à Renescure, il est le fils de Théodore Auguste Humez cultivateur né le 7 février 1856 et décédé le 25 décembre 1933 et Reine Philomène Huyssen née en 1851 décédée en 1930 (de Bavinchove dans le Nord) ; mariés le 24 juillet 1882 à Bavinchove.

Photo de Géry HUMEZ en 1921époux de Félicienne Georgina GEST archives de Maurice Humez

Géry Constantin HUMEZ  en 1921

D'après l'entrevue de Eugène Marié, dans" la revue" Les Gens d'Outreau, avec Madame Marie-Claire BEZU-HUMEZ son père Géry HUMEZ avait quitté sa Flandre natale durant la première mondiale et travaillait comme boulanger rue du Moulin à vapeur à Boulogne-Sur-Mer. C'est dans le café- Boulangerie qu'il connut celle qui allait devenir sa femme...

Nieppe fut pratiquement rasé pendant la première guerre mondiale. Photos archives Pascal BERNARD.

Nieppe où est né Géry Constantin Théodore HUMEZ le 3 janvier 1893

L'Eglise de Nieppe avant et après la première guerre mondiale. 255 Nieppois sont morts pour la France, et 53 victimes civiles des bombardements.

Nieppe village natale de Géry Constantin Théodore HUMEZ le 3 janvier 1893  boulanger à Outreau.

Félicienne Georgina Maria GEST est née le 19 novembre 1895 à Outreau dans" l'appartement" du café-Boulangerie de ses parents, elle est la fille de Louis Eugène Désiré GEST né en 1854 et décédé le 1er juin 1913 à Outreau et de Maria Désirée MOLFROID née le 3 mars 1866

Photo de Félicienne Georgina GEST épouse de Géry Humez photo de 1921. archives de Maurice Humez.

Felicienne Georgina  GEST épouse de Géry Humez photo de 1921

Le père de Félicienne Georgina Maria GEST était Louis Eugène Désiré Gest né le 2 mars 1854 à Outreau au lieu dit Le moulin de Gravois ; son père était meunier marié à Louise Blangy Photo des ruines de l'habitation et Moulin de Gravois..

Moulin de Gravois ruines et habitation

Louis Eugène Désiré Gest était marié en première noce avec Marie Félicité Augustine GAMBART le 21 octobre 1879 à Outreau elle était née à Baincthun le 7 février 1856 ( filles de Léon Gambart et Charlotte Chochoix). De cette union est né un fils Eugène Auguste Gest né le 17 novembre 1880 au MOULIN DE Gravois à Outreau. Marie Félicité Augustine GAMBART est décédée très jeune, le 6 novembre 1881 à l'âge 26 ans à son domicile au Moulin de Gravois.

La famille de Géry HUMEZ et de Félicienne GEST. Photo vers 1930.

a famille de Géry HUMEZ  et de Félicienne GEST Photo vers 1930.

Un coin de la place d'Outreau et la boulangerie Humez-Gest vers 1930.

Boulangerie Humez vue de la tour du jardin public place d'Outreau dans les années 1970

Photo de Germaine au marché d'Outreau

Chez Germaine anciennement "Le Bazar de la Misère" c angle du Boulevard de la Liberté et de la rue Pasteur à Outreau.

Le Bras d'or photo du 5 février 2012

C’est au Bras d’Or que la commune d’Outreau connut le premier drame durant la seconde guerre mondiale. Le dimanche 12 octobre 1941 avait lieu un mach de football… Lors d’un bombardement des alliés, une salle du Bras d’Or qui servait de vestiaire, est touchée ; 11 personnes seront tuées. Le soir environ 25 maisons seront détruites dans les rues du Mont Neuf ( rue du maréchal pétain pendant l’occupation) et rue Jean Jaurès…

Le Bras d'Or en 1920, archive du regretté Louis Micke Résistant O.C.M

Café du Bras d'Or qui a été tenu à l'époque par la famille LEPRETRE ). Sur l'affiche est inscrit commune d'Outreau établissement des Bains Douches

Commerce Charles PRUVOST, 255 rue du Biez...La marque "La crie Boissier.

Le café Loeuillette près du Monument aux Morts ; sur cette carte postale datée des années 1930 ; l'éditeur a fait une erreur : ce n'est pas le château Lonquety mais l'église d'Outreau que l'on aperçoit...

Commerce de Mr et Mme LACOUR rue Auguste Comte (dans les années 1980) ; après qu'ils eurent " tenu" le commerce " La Tentation "dans les stands du haut de la rue de la paix Cité République ; voir photo...

Avant de se situer rue Auguste Comte Mr et Mme Lacour avaient un commerce dans les stands du haut de la rue de la paix de la Cité République, La Tentation. A la Tentation " chez Charlotte" était un commerce au 161 rue Jean Jaurès qui avait réouvert son commerce en 1947. Il fut racheté par Mr LACOUR qui s'installa rue de la Paix cité République. Après la démolition de la cité le magasin droguerie, meubles et décorations fut transféré rue Auguste COMTE à peu près en face des 5 rangées de baraquements en dur. A sa retraite le commerce de Mr LACOUR fut racheté par les Témoins de Jéhova. Publicité de la droguerie LACOUR dans le journal municipal de l'année 1965

Le stand des cinq commerces de la cité République dont la droguerie de Monsieur et Madame LACOUR.

Augustynek Radio télévisions Boulevard de la Liberté.

Lebecq -Lanoy alimentations récépissé de février 1922

Café des fleurs à Outreau carte postale datée de décembre 1944.

https://sites.google.com/site/outreau2/lescommercesd'outreaudepuislesann%C3%A9es1900

Ave Maria à Outreau Blanchisserie des Moulineaux en tête de 1930.

https://sites.google.com/site/outreau2/lescommercesd'outreaudepuislesann%C3%A9es1900

Tonnellerie des marais à Outreau la famille Trenaux photo début 1900.

La tonnellerie du marais de 1906 à 1911 propriétaire famille Lacres-Legrand et de 1911: la famille Trenaux jusqu'en 1930 environ.

La tonnellerie du marais, photo de la famille et les tonneaux chargés sur la charrette.

La graineterie DUFOURNY rue des Masurettes photo aérienne des années 60

Photographie de l'orchestre du Boer, des propriétaires et des membres de la famille. Le Boer et la rue Jean Jaurès ; en face où il y a les arbres: la propriété du château ANSART actuel square Blanqui.

Intérieur du Boer la grande salle.

Carte photo de l'extérieur du Boer avec le grand portrait d'un Boer et vue sur l'intérieur de la salle qui était réservé pour les noces et les banquets ainsi que les bals.

Le Boer devint ensuite le café Le Cyrano et la grande salle fut transformée en cinéma

Intérieur du cinéma

Le café du Bon Accueil appartenait à Madame puis ensuite à sa nièce avant d'être repris par Mr et Mme Cazet ,sur la photo le jeune homme serait Mr Bézy

Boulevard de la Liberté le café de la petite gare qui se trouvait en face du café tabac le Concorde.

Le café des Fleurs route d'Equihen maintenant rue Pantigny

Personnages photographiés devant le café des Fleurs...Certainement les propriétaires

Café des fleurs à Outreau carte postée en décembre 1944

Après le café des Fleurs fut rajouté Dancing vers 1970..

La ruche près du café tabac " Le Concorde " Boulevard de la LIberté.

Début 1900 à 0utreau coiffeur à l'angle de la rue Hippolyte ADAM et la petite gare

Gaston ISCOVISCO photographie moderne 46, rue Auguste COMTE à Outreau

Café du bras d or qui a été tenu à l'époque par la famille LEPRETRE (merci à Alain Goeusse pour l'information ). Sur l'affiche est inscrit commune d'Outreau établissement des Bains Douches

Epicerie Ducrocq-Coquelin rue PROUDHOM à OUTREAU vers 1933

Pharmacie Carpentier à l'angle de la rue Jean Jaurès et la place d'Outreau : Le garçon photographie devant la pharmacie ( Carpentier ) est mon père Robert Goeusse ; avant la pharmacie le commerce était tenu par Félicie Geffroy épouse de Paul Goeusse c était une mercerie Merci à Alain Goeusse pour ses précieux témoignages. Je pense que cette photo date des années 1930. On retrouve ce garçon Robert Goeusse dans la page Les monuments, édifices, Patrimoine,Archives et Divers

Manufacture de Voitures d'enfants commande de fer à Outreau...commande de fer du 16 mai 1947

Elle en aura vu passer des écoliers la dame qui vendait aussi des bonbons au détail ; elle les voyait tous les jours, plusieurs fois par jour même ; d'une grande gentillesse elle n'hésitait pas bien souvent à en offrir quelques-uns.

Ces photos m'ont été offertes par Monsieur Louis MICKE Le café de l'Union ( chez grand-mère LEBLOND ) en 1921

La petite fille dans les bras de la dame (qui est sa maman) est Raymonde Justin fille de Louis Justin ( 1897-1966) et Marguerite Leblond (née 1899 à Samer, décédée 2001). Louis Justin était contre-Maître à l'usine des Céramiques d'Outreau, son père Justin était garde champêtre d'Outreau dans les années 1900.

Café de l'Union une autre vue...

La Boucherie Charcuterie HENAUT-GENEAU qui fait angle avec la rue de l'Asile et l'impasse des Masurettes

Manihen dans la rue des Hauts Fourneaux

Le café du Vieux Moulin se trouvait en face de l'entrée de l'usine 1 à Manihen. Il fut construit vers 1900.

Commerce de Monsieur et Madame Théodore Louis MiCKE situé à l'angle de la rue Jean Jaurès et la rue Anatole France. Théodore MICKE avait fait la guerre 14-18 et été revenu mutilé.

Manihen ; A droite, avant la cheminée, l'entrée de l'usine 1 de Manihen. Les cafés et cafés-tabacs épiceries étaient nombreux et ouvraient leur porte de bonne heure pour ceux qui prenaient le poste de 6HOO-14HOO et allaient prendre un café entre copains et qui croisaient ceux qui avaient fini leur poste de nuit. La place de Manihen aussi avait ses nombreux cafés et commerces, ainsi qu'en face des Aciéries. Manihen avec les A.P.O et d'autres petites entreprises, a connu une activité intense. Manihen face à l'ancienne usine 1 des A.P.O

Commerce rue Lonquety

Dans les années 1920 le café sur la place ( actuellement le BRAZZA )

Sur cette seconde photo on aperçoit plusieurs commerçants et surtout l'étage ajouté au café de la place d'Outreau et sur le côté gauche du café c'est une librairie. Photo de 1938 . Les photos qui suivent montrent l'aperçu de chaque commerce avec des transformations et des changements de propriétaires ou noms des cafés.

Café tabac de la poste qui faisait, une des dernières maisons après texti Bébert... cette photo montre que le café se trouve pratiquement à l'angle de la rue de l'Asile

Puis au bout de la rue après tous ces commerces il y avait la boucherie charcuterie Henaut- Géneau qui faisait l'angle avec la rue de l'Asile. Ce commerce existe toujours en 2009.

La boulangerie rue H.ADAM avant 1940.

Commerce rue du Mont Neuf

free counters
free counters