😇 les Mots Sages .... 😇

POUR DORMIR ... Devenir ZEN & inconditionnelement positif

CHANGER POUR ÊTRE ENFIN ZEN ET HEUREUX

BIENVEILLANT et vivre dans L'EMPATHIE

SOYEZ CURIEUX 🙂 ECOUTER EN MARCHANT 😇 EN CONDUISANT 😀 DANS LES TRANSPORTS đŸ€©

AVANT DE DORMIR 🧐 POUR DORMIR 😔 POUR GRANDIR 😇😇😇....

LES GRANDS PHYSICIENS MAITRE EN PHYSIQUE QUANTIQUE EN MEDECINE EN PHYLOSOPHIE EN MATHEMATIQUE EN NEURO-SCIENCE VOUS EXPLIQUENT COMMENT ET POURQUOI LA PENSEE CREE VOTRE VIE ET CE QUELQUES SOIENT VOTRE RELIGION OU MAITRE A PENSER ....

Michelle-J NOEL L' I N D I S P E N S A B L E dans votre quete du Mieux-Etre

son livre 👍🏿 "ÊTRE L'AUTEUR DE SA VIE" Changer le cours de sa vie est Ă  la portĂ©e de tout individu (homme ou femme) et nous ne sommes pas inĂ©luctablement condamnĂ©s Ă  reproduire des schĂ©mas familiaux nĂ©gatifs.

LE MEILLEUR UNE BONNE SYNTHESE DE TOUT /conférence et livre de Michelle

LIVRE "ÊTRE L'AUTEUR DE SA VIE"

Choisir sa vie

Pourquoi avoir Ă©crit ce Livre ? Parce qu’un trĂšs grand nombre d’individus, dans le monde et de tous les temps, se sont trouvĂ©s un jour dans une impasse de vie, personnelle ou professionnelle. Peut-ĂȘtre bloquĂ©s dans une routine mĂ©diocre qu’ils n’avaient pas choisie ou bien frustrĂ©s dans un travail inintĂ©ressant. Ils se sont mis Ă  croire qu’aucun autre choix n’était possible ou tout simplement, ne se sont pas posĂ© la question de savoir ce qu’elles voudraient Ă  la place.
La premiĂšre Ă©tape de ce livre consiste Ă  comprendre qui nous sommes, d’oĂč nous venons, par quel processus nous en sommes arrivĂ©s Ă  l’état d’aujourd’hui. Pour cela, nous Ă©tudierons certaines rĂ©flexions sur l’Univers, la nature, les rĂšgnes et les programmes familiaux.Ensuite, il sera question de dĂ©couvrir son potentiel mental et surtout de savoir s’en servir. J’ai utilisĂ© certaines Ă©tudes qui Ă©manent de la physique moderne, de la physique quantique, des facultĂ©s du cerveau et de la CybernĂ©tique. Nous possĂ©dons Ă  l’intĂ©rieur de nous-mĂȘmes toutes les ressources pour rĂ©aliser les changements que nous dĂ©sirons avec un cerveau extraordinaire dont les capacitĂ©s dĂ©passent les performances des ordinateurs actuels les plus sophistiquĂ©s. Nous pouvons reprendre en main notre trajectoire existentielle et programmer un avenir plus appropriĂ© Ă  notre idĂ©al. (CybernĂ©tique - Intelligence artificielle)Maintenant, si chaque individu peut choisir et rĂ©ussir sa vie, il fallait un mode d’emploi concret, rationnel et reproductible. J’ai utilisĂ© l’application pratique de la CybernĂ©tique, la PNL ( Programmation Neuro Linguistique) pour dĂ©finir des objectifs rĂ©alistes et atteignables. Ensuite, nous dĂ©couvrirons nos stratĂ©gies mentales, les programmes inconscients que nous reproduisons de nos parents et grand-parents, appelĂ©s « MĂ©ta-Programmes », afin de choisir ceux qui nous mĂšnent au succĂšs. Il n’est pas nouveau de lire que la pensĂ©e crĂ©e. Mais comment peut-on rĂ©soudre un problĂšme et quel est le raisonnement adĂ©quat pour trouver la solution ? (Travaux de Alfred North WHITEHEAD et Bertrand RUSSEL – Les Typologies de la pensĂ©e appelĂ©s les niveaux logiques). N’importe quelle personne, ruinĂ©e, dĂ©pressive peut, avec ce livre, se ressaisir et tout changer dans sa vie. J’ai voulu Ă©crire un chapitre sur l’ABONDANCE, parce que la rĂ©ussite Ă  long terme demande de respecter certaines lois universelles qu’il me semblait opportun de redonner ici, dans un monde oĂč l’économie et la rentabilitĂ© font partie des principales prĂ©occupations. Par ailleurs, nous vivons entourĂ©s d’un monde invisible qui peut nous venir en aide, c’est pourquoi j’ai consacrĂ© un chapitre sur les SYNCHRONICITES. Ce livre, Ă  la portĂ©e de tous, est un mode d’emploi pratique, concret et rĂ©aliste pour le changement et la rĂ©alisation de ses rĂȘves. La rĂ©ussite est possible pour tout individu, prĂȘt Ă  s’en donner les moyens. Michelle-Jeanne NOEL

Michelle-J NOEL est conseil en communication et relations humaines, spécialisée dans la résolution des problÚmes, sorties de crises et thérapies brÚves.

Michelle-J NOEL a créé la société MJN.D dans le but de former des experts dans leurs domaines respectifs :

  • StratĂšges entreprises

  • Consultants : RĂ©solutions de problĂšmes, Organisation et sortie de crises, ThĂ©rapies brĂšves

Depuis de nombreuses années, MJN rejoint la pensée d'Alfred North Whitehead qui s'inspirait des différentes sciences comme les mathématiques, la physique, la théologie. MJN ajoute maintenant les neurosciences. Ayant toujours utilisé cette synergie avec succÚs, MJN décide aujourd'hui de l'enseigner.

Cette union de la PNL, de la cybernétique, des neurosciences et de la métaphysique représente 30 années de recherches, d'études et d'applications concrÚtes. MJN a créé un modÚle unique avec un label de certification "Human Cybernetics Sciences - Expert's training"

son site: http://www.mjndeveloppement.com/boutique.html

son livre qui est exceptionnel LIVRE

"ÊTRE L'AUTEUR DE SA VIE"

Choisir sa vie

Pourquoi avoir Ă©crit ce Livre ? Parce qu’un trĂšs grand nombre d’individus, dans le monde et de tous les temps, se sont trouvĂ©s un jour dans une impasse de vie, personnelle ou professionnelle. Peut-ĂȘtre bloquĂ©s dans une routine mĂ©diocre qu’ils n’avaient pas choisie ou bien frustrĂ©s dans un travail inintĂ©ressant. Ils se sont mis Ă  croire qu’aucun autre choix n’était possible ou tout simplement, ne se sont pas posĂ© la question de savoir ce qu’elles.....

Joe Dispenza, son livre 👍🏿: "DEVENIR SUPER-CONSCIENT"

auteur de « Faites évoluer votre cerveau », a étudié la biochimie à l'université Rutgers. Il détient un baccalauréat Ús sciences avec une spécialisation en neurosciences et a également obtenu un doctorat en chiropratique de l'université Life d'Atlanta, en Georgie. Comptant parmi les scientifiques, chercheurs et enseignants apparaissant dans le film ""Que sait-on vraiment de la réalité !?"", le docteur Joe Dispenza a tenu des conférences dans de nombreux pays pour informer les gens sur les fonctions du cerveau humain.

Gregg Braden

est reconnu Ă  l’échelle internationale Ă  titre de pionnier des liens entre la science et la spiritualitĂ©.


AprĂšs une carriĂšre rĂ©ussie de gĂ©ologue informaticien pour Phillips Petroleum pendant la crise Ă©nergĂ©tique des annĂ©es 70, Gregg Braden a Ă©tĂ© concepteur principal de systĂšmes informatiques auprĂšs de Martin Marietta Defense Systems, au cours des derniĂšres annĂ©es de la guerre froide.En 1991, il est devenu premier directeur technique pour Cisco Systems, oĂč il a vu au dĂ©veloppement de l’équipe de soutien mondial qui assure la fiabilitĂ© du rĂ©seau Internet actuel.

Depuis plus de vingt-cinq ans, Gregg parcourt des villages de haute montagne, des monastĂšres isolĂ©s et se penche sur des textes oubliĂ©s pour en dĂ©voiler les secrets Ă©ternels. Son travail est prĂ©sentĂ© aux chaĂźnes History Channel, Discovery Channel, Sci Fi Channel et NBC. À ce jour, les dĂ©couvertes de Gregg ont donnĂ© lieu Ă  la publication de livres qui ont grandement participĂ© Ă  l’évolution d’anciens paradigmes. Citons des ouvrages tels que L’Effet IsaĂŻe, La Divine Matrice, La guĂ©rison spontanĂ©e des croyances ainsi que son livre, Le Temps fractal, qui s’est classĂ© en cinquiĂšme position au palmarĂšs du New York Times deux semaines seulement aprĂšs sa parution!

L’Ɠuvre de Gregg est publiĂ©e en 17 langues dans 33 pays. Elle nous montre de maniĂšre incontournable que la clĂ© de notre avenir rĂ©side dans la sagesse de notre passĂ©.

VADIM ZELAND, son livre 👍🏿: TRANSURFING , Transurfing, c’est une technique rĂ©volutionnaire de dĂ©veloppement personnel mise au point par le physicien Vadim Zeland. La premiĂšre fois que cette idĂ©e lui est apparue, c’est au cours d’un rĂȘve ordinaire. Depuis, sous l’effet d’une fulgurance, l’auteur a Ă©crit ce livre qui a transformĂ© la vie de millions de personnes dans le monde

Transurfing, terme proposĂ© par l’auteur, nous apprend que nous pouvons crĂ©er nous-mĂȘmes la rĂ©alitĂ© que nous souhaitons et que nous aimons. Pour cela, il suffit d’appliquer une technique simple et rigoureusement scientifique, fondĂ©e sur les lois de la physique quantique. Cette mĂ©thode, qui rĂ©unit nos aspirations Ă  la fois matĂ©rielles et spirituelles, vise Ă  transformer nos vies et Ă  nous faire gagner !

Transurfing est un livre dont on ne cessera de parler. Ses bases scientifiques ont ralliĂ© les plus sceptiques, tandis que son approche spirituelle entre en rĂ©sonance avec tous ceux qui aspirent: Ă  l’Eveil. Il jette un regard neuf sur notre condition d’humains et nous invite Ă  Toujours

Transurfing : surfer à travers la réalité

le livre "Transurfing – ModĂšlequantique de dĂ©veloppement personnel Tome 1 : L’espace des variantes" de Vadim Zeland et est "hyper-intĂ©ressant !"

Il met en lien les expériences que j'ai pu faire ces derniÚres années et mes lectures sur l'existence d'un champ d'information, base d'un nouveau paradigme scientifique. Le livre d'Ervin Laszlo explique en quoi cette théorie du champ d'information tient la route et ce livre de Vadim Zeland nous montre comment fonctionne ce champ et comment nos pensées-énergie mentale- interfÚrent avec ce champ en décrivant les liens de causes-effets entre nos attitudes et ce qu'il nous arrive dans notre vie.

J'ai rédigé un résumé de ce livre, avec trois ou quatre annotations. Je n'en suis pas complÚtement satisfaite mais en attendant de l'améliorer je le mets là :

Transurfing, "surfer Ă  travers la rĂ©alitĂ©" c’est la mĂ©thode pour choisir son propre destin.

Fondements de la théorie

Toute thĂ©orie n’est rien d’autre qu’un fragment de la manifestation de ce qui est notre rĂ©alitĂ© aux multiples facettes. Ceux qui pensent que le destin est prĂ©dĂ©terminĂ© ont le comportement d’un bateau balancĂ© par les vagues de la mer. Ceux qui pensent façonner leur destinĂ©e prennent les commandes du bateau.

"Notre choix se transforme toujours en rĂ©alitĂ©. Nous obtenons toujours ce que nous choisissons. Quelque soit la vision du monde que nous adoptons, ce sera toujours la bonne. Toutefois soyez bien conscient que les autres ne seront pas d’accord et qu’ils s’opposeront Ă  vous, parce que tout simplement, ils ont aussi raison, quelque soit la vision du monde qu’ils adoptent."

Chaque chose tangible se compose Ă  partir d’une Ă©nergie intangible.

On retrouve la théorie des champs d'Emile Pinel.

Pour faire comprendre son concept d'espace des variantes, Zeland utilise une comparaison: une vague dans la mer. La vague est la manifestation matĂ©rielle. La mer est l'espace des variantes. Une molĂ©cule d’eau est une variante.

La vague se dĂ©place mais la masse d’eau reste en place.

La manifestation matĂ©rielle (vague) se dĂ©place dans le temps et l’espace et les variantes (molĂ©cules d'eau) restent Ă  leur place et continuent d’exister Ă  jamais (la mer).

Il utilise une autre comparaison pour ceux qui auraient le mal de mer : un homme avec une lampe dans une forĂȘt pendant la nuit. La lumiĂšre est la manifestation matĂ©rielle. La forĂȘt est l'espace des variantes. Un arbre est une variante. La lumiĂšre se dĂ©place mais la forĂȘt reste.

La manifestation matĂ©rielle (lumiĂšre) se dĂ©place dans le temps et l'espace et les variantes (les arbres) restent Ă  leur place (la forĂȘt).

Pour les artistes, on peut penser Ă  un homme dans une galerie d'exposition. L'homme choisit dans quelle salle il entre, quels tableaux il regarde. La galerie et les tableaux sont lĂ  et chacun fait son parcours dans l'exposition.

On perçoit le mouvement du temps en projetant un film. Si on dĂ©bobine le film on peut regarder toutes les images en mĂȘme temps. Le temps reste statique jusqu’au moment oĂč nous regardons de façon sĂ©quentielle une image aprĂšs l’autre.

HypothĂšse de base : "Les radiations de l’énergie mentale matĂ©rialisent une variante potentielle.

L’énergie mentale d’une personne n’est pas enfermĂ©e dans la boite crĂąnienne de cette personne pour y circuler sans but. Au contraire elle se disperse dans l’espace oĂč elle interagit avec les champs Ă©nergĂ©tiques (je dirais informationnels) environnants."

Les ondes mentales ont leur fréquence pour paramÚtre.

Par rĂ©sonance, nos ondes mentales s’engouffrent dans un secteur de l’espace des variantes et c’est ce secteur qui se matĂ©rialise.

Quand on pense Ă  une chose, en bien ou en mal, nos ondes mentales rĂ©sonnent avec ce secteur de l’espace des variantes et ces variantes se matĂ©rialisent.

Nous sommes sur une ligne de vie tant que notre attitude reste inchangĂ©e. Si notre attitude envers la rĂ©alitĂ© Ă©volue alors nous changeons de ligne de vie. Si nous n’aimons pas ce secteur et nous battons contre ses obstacles alors nous restons sur une ligne de vie remplie d’obstacles. On ne peut pas modifier un scĂ©nario, on ne peut qu’en choisir un autre.

On ne peut pas changer l’expo si elle nous dĂ©plait mais on peut changer de salle.

Si on pense qu’il n’y a pas de salles qui nous plaisent davantage c’est une fausse limite.

Difficulté : comment faire pour choisir la salle ?

Il ne suffit pas de rĂȘver d’une salle parfaite. Faire un choix n’est pas dĂ©sirer.

LES BALANCIERS

Un balancier est une structure Ă©nergĂ©tique informĂ©e formĂ©e par les ondes mentales de toutes les personnes qui pensent Ă  une mĂȘme chose.

Exemples de balancier : un club de volley, la guerre, une entreprise, une association, un parti politique, la maladie, la pauvreté, une personne


Quand nos pensĂ©es rĂ©sonnent avec un balancier, elle l’alimente, que ces pensĂ©es soit nĂ©gatives ou positives.

Un balancier meurt quand il n’est plus alimentĂ©.

Un autre balancier peut défaire un balancier. Un homme seul ne peut rien.

Un balancier se nourrit de l’énergie des pensĂ©es des personnes « adhĂ©rents » et aussi des personnes « opposantes ».

Les « adhĂ©rents » adoptent des comportements et des attitudes, dont ils prennent l’habitude, en accord avec le balancier.

Les balanciers destructeurs sont en concurrence. Un balancier n’est jamais constructif pour un individu. Par contre un individu peut ĂȘtre le « prĂ©fĂ©rĂ© » d’un balancier pendant un certain temps. Et un individu peut participer consciemment Ă  un balancier en vue de ses objectifs.

Nous nourrissons un balancier quand nous sommes affectés par ce que nous considérons indésirable car nous en avons peur ou nous le détestons et ces sentiments négatifs font que ces « indésirables » se manifestent.

Pour que ces « indésirables » ne fassent plus partie de notre vie, il faut cesser de nourrir le balancier et pour cela il existe deux solutions : mettre en échec le balancier ou le désactiver.

Mettre en Ă©chec un balancier

Pour mettre en Ă©chec un balancier, il faut refuser de se battre avec lui, de ne pas ĂȘtre en colĂšre contre lui, de ne rien lui reprocher et accepter les choses comme elles sont, qu’on l’aime ou non, tel un tableau dans la salle d’expo, sans perdre notre bonne humeur.Ok, j'ai conscience que cette salle de l'expo existe mais elle ne me plait pas, j'en sors et je n'y pense plus.

Accepter pour reconnaitre le droit d’exister pour ensuite ignorer, lñcher-prise. Rejeter hors de sa vie ce dont on ne veut pas. Il faut vider notre relation avec ce balancier.

Si on ignore un enquiquineur, il posera des problĂšmes Ă  d’autres. Dans le cas oĂč nous sommes obligĂ©s d’écouter l’enquiquineur, ne faisons que semblant de prendre part au jeu, laissons-le frapper dans le vide. Comme dans l’AĂŻkido, accepter la tactique de l’attaquant, l’accompagner sur un petit bout de chemin en faisant semblant et le laisser partir en faisant un pas de cĂŽtĂ© ou en dirigeant son mouvement sans obstacle dans la direction que nous voulons.

Pour arrĂȘter un balancier

Pour arrĂȘter un balancier, quand on ne peut ni l’ignorer, ni lui Ă©chapper, il faut faire quelque chose qui sort de l’ordinaire, que l’on attend pas de nous, qui ne va pas dans le sens des Ă©vĂšnements, qui surprenne.

En fait, c’est Ă©mettre une frĂ©quence trĂšs diffĂ©rente de celle du balancier et entrer en dissonance pour casser son rythme.

Il serait absurde de marchander avec un balancier qui n’a rien à perdre, mieux vaut "donner un peu de cash".

MĂȘme fou de rage, il faut rĂ©ussir Ă  ne pas rĂ©pondre aux provocations.

La visualisation aide, on peut imaginer l’enquiquineur dans un monde oĂč il aurait tout ce dont il a besoin : santĂ©, confiance, paix


Résoudre un problÚme rend plus fort, confronté à nouveau à ce problÚme il sera plus facile à résoudre.

Les solutions inattendues et intuitives arrivent quand on se libĂšre du balancier. Tant que nous l’alimentons, nous restons prisonniers de l’étroitesse des variantes de son secteur et ne pouvons entrevoir les solutions.

Notre liberté est de se détacher des balanciers des autres pour atteindre, en la choisissant une ligne de vie qui nous mÚne au bonheur. Nous ne pouvons, ni ne devons, nous libérer de tout balancier, certains sont bons pour nous, il faut juste en faire un usage personnel qui nous mÚne au bonheur sans se mettre sous leur influence.

LA VAGUE DE SUCCÈS

La vague de succĂšs est une structure Ă©nergĂ©tique qui nous est favorable, c’est une succession de chances, d’évĂšnements inattendus et plaisants. C’est une accumulation de lignes favorables dans l’espace des variantes. Les succĂšs s’enchainent si nous sommes inspirĂ©s par le tout premier. Cette vague nous transfĂšre sur une ligne de vie heureuse. Des balanciers destructeurs peuvent nous Ă©loigner de cette vague.

EFFET BOOMERANG

Nourrir des pensĂ©es nĂ©gatives, des inquiĂ©tudes, se plaindre, ĂȘtre pessimiste signifie rejoindre et alimenter les balanciers destructeurs. C’est une habitude nocive.

Ne plus les alimenter, c’est nourrir des pensĂ©es positives, penser Ă  ce que l’on souhaite obtenir. PlutĂŽt que dĂ©tester et mĂ©priser la maison oĂč l’on vit en disant « vivement que j’en trouve une autre », accepter la situation et voir les points positifs de cette maison, ĂȘtre reconnaissant, ensuite penser Ă  la maison que l’on veut, Ă  ce que l’on souhaite avoir dedans, consulter des annonces, visiter des magasins


PlutÎt que de rùler aprÚs la pluie et vouloir que le temps soit ensoleillé pour les vacances, accepter le mauvais temps du moment et se visualiser sous le soleil pendant les vacances.

On se retrouve sur la ligne de vie qui est en résonnance avec nos ondes mentales, qui correspond à la radiation de notre énergie.

LA TRANSMISSION

Pour faire bon usage des balanciers qui nous sont utiles, il faut se nourrir de tout ce qui est bon, positif, plaisant et rassurant, dans tout ce que l’on vit, lit, voit, entend, il faut regarder les bons signes partout et dans toute chose, sans nourrir de rancune envers les problĂšmes et « indĂ©sirables » rencontrĂ©s. En Ă©tant heureux de notre prĂ©sent, de notre ligne de vie actuelle, nous surfons sur la vague du succĂšs et Ă©voluons vers les lignes de vie qui donne de plus en plus de bonheur car on se dĂ©place sur la ligne de vie qui correspond aux paramĂštres de nos pensĂ©es.

Ça me fait penser à trois choses :

- Au rituel d’enregistrer chaque soir tout ce qui a Ă©tĂ© bon dans la journĂ©e et de remercier la vie (gratitude) et chaque matin, de se souhaiter une bonne journĂ©e et de s’ouvrir Ă  tout ce qu’elle apporte de bon (ouverture).

- Ă  la psychologie Xin Li qui propose comme premier exercice d’inspirer consciemment une chose heureuse au moins trois fois dans la journĂ©e, ce peut ĂȘtre un beau paysage, l’odeur d’une fleur, la prĂ©sence d’une personne aimĂ©e, des mots gentils
 Au dĂ©but ces choses ne sont pas forcĂ©ment Ă©videntes Ă  trouver et puis ça devient automatique et on le fait sans s’en apercevoir, jusqu’à que ce soit une nouvelle attitude : vivre pleinement et garder en mĂ©moire tous les bons moments d’une journĂ©e.

- au livre « Vivre sa spiritualitĂ© au quotidien », si on n’émet pas de pensĂ©es nĂ©gatives on ne libĂšre pas d’espace pour en recevoir, si on Ă©met des pensĂ©es positives on libĂšre de l’espace pour en recevoir.

En devenant un rĂ©cepteur et un transmetteur d’énergie positive, on glisse de plus en plus facilement vers les lignes de vie heureuse et quand la vague de succĂšs se prĂ©sente on se laisse embarquer vers le succĂšs.

ÉQUILIBRE

Les potentiels en excĂšs

La loi de l’équilibre fait que tout potentiel en excĂšs subit une force d’équilibrage pour annuler le dĂ©sĂ©quilibre en Ă©liminant ce potentiel.

Donner un sens absolument dĂ©raisonnable Ă  une Ă©valuation, accorder trop d’importance Ă  quelque chose crĂ©e un potentiel en excĂšs. C'est-Ă -dire donner des caractĂ©ristiques excessivement nĂ©gatives ou excessivement positives Ă  un objet, une situation, une personne et que cela ait une grande signification pour nous, c'est-Ă -dire donner de l’importance. Donner trop d’importance Ă  une chose ou une situation c’est nĂ©gliger d’autres domaines de notre vie : par exemple donner beaucoup trop d’importance Ă  son travail et nĂ©gliger son temps libre et sa vie de famille.

Insatisfaction et jugement

Il n’y a pas de dĂ©sĂ©quilibre si notre insatisfaction nous pousse Ă  nous amĂ©liorer.

Il y a potentiel en excĂšs et dĂ©sĂ©quilibre si on se complait Ă  nourrir du ressentiment envers soi-mĂȘme ou si on se punit pour ce que l’on aime pas.

Il vaut mieux accepter ses dĂ©fauts et ses faiblesses et s’aimer soi-mĂȘme, c’est ainsi que notre subconscient redevient l’alliĂ©e de notre conscience.

Se battre contre ses dĂ©fauts ou tenter de les dissimuler demande beaucoup d’énergie et nous attire dans les lignes de vie oĂč ces dĂ©fauts sont accentuĂ©s, si on cesse de le faire alors cette Ă©nergie peut ĂȘtre utiliser dans le dĂ©veloppement de nos qualitĂ©s et on peut Ă©voluer vers des lignes de vie oĂč nos qualitĂ©s prĂ©dominent sur nos dĂ©fauts.

Etre insatisfait du monde, c’est entrer en conflit avec un grand nombre de balanciers.

Une euphorie démesurée crée également un potentiel en excÚs.

Par contre, ĂȘtre positif envers soi-mĂȘme et envers le monde ne crĂ©e pas de potentiel en excĂšs. Au vue des interprĂ©tations spirituelles ou philosophiques, ceci peut s’expliquer par le fait que l’ « Amour » est la force crĂ©atrice est que les forces d’équilibrage ne peuvent se retourner contre l’ « Amour ».

Il est donc constructif de perdre l’habitude d’exprimer son insatisfaction et de trouver du bon en chaque chose, et quand cela est vraiment trop difficile alors on peut se rappeler que « Ceci, aussi, passera ».

Les relations de dépendance

IdĂ©aliser, vĂ©nĂ©rer, surestimer quelque chose ou quelqu’un crĂ©e un potentiel en excĂšs. Les forces d’équilibrage vont faire tomber du piĂ©destal l’objet idĂ©alisĂ©.

Si l’amour tourne en relation de dĂ©pendance, un potentiel en excĂšs est crĂ©e.

Quand il y a comparaison entre deux choses, cela conduit Ă  un conflit et un inconfort Ă©motionnel et il y a aussi potentiel en excĂšs.

Il est constructif de ne pas dĂ©sirer possĂ©der quelqu’un ou quelque chose, de ne pas le surestimer, ne pas l’idĂ©aliser, de ne pas ĂȘtre dĂ©pendant, il est plus sain d’aimer inconditionnellement et sans attente, sans droit de possession, d’aimer tout simplement sans essayer d’ĂȘtre aimĂ©. NĂ©anmoins quand on aime, il est bien difficile de raisonner logiquement et de suivre ces recommandations


Mépris et vanité

Condamner, avoir une estime de soi surfaite, mépriser les faiblesses des autres ou devenir vaniteux crée un potentiel en excÚs.

Supériorité et infériorité

Se comparer en supériorité ou infériorité crée un potentiel en excÚs.

Il vaut mieux diriger son intention dans le développement de nos qualités sans se soucier de notre position sur le barÚme de la supériorité. Conséquence : moins de problÚmes et plus de confiance en notre propre puissance.

Il est préférable d'éliminer toute pensée de vouloir contrÎler ou manipuler le monde et choisir son destin sans marcher sur les pieds des autres.

Si on se sous-estime, si on se bat avec ses complexes, les consĂ©quences obtenues par les forces d’équilibrage sont plus dĂ©plaisantes que le complexe lui-mĂȘme. Exemple : quelqu’un qui se sous-estime peut passer pour un prĂ©tentieux en cherchant Ă  montrer ses meilleurs cĂŽtĂ©s.

Il vaut mieux compenser ses dĂ©fauts avec d’autres qualitĂ©s.

Le dĂ©sir d’avoir et de ne pas avoir

Vouloir tellement quelque chose au point de risquer tout ce qu’on a pour l’obtenir crĂ©e un gros potentiel en excĂšs.

Il y a trois formes de désir :

Un dĂ©sir qui se transforme en une forte et pure intention d’avoir et d’agir dĂ©nuĂ©e d’une importance excessive dĂ©sir satisfait car l’énergie est consacrĂ©e Ă  la rĂ©alisation de l’action.

Un dĂ©sir inactif et tourmentĂ© gaspille l’énergie ou attire des problĂšmes car potentiel en excĂšs.

Un dĂ©sir qui devient une dĂ©pendance envers l’objet dĂ©sirĂ© Ă©puisement d’avoir essayĂ© de possĂ©der et renoncement.

Culpabilité

Se sentir coupable entraĂźne une peur d’ĂȘtre puni et un scĂ©nario punitif.

Il vaut mieux se comporter de maniÚre à ne pas se sentir coupable par la suite, ne pas se justifier face à qui que ce soit car nous ne devons rien à personne. Si on est fautif alors on répare, on demande pardon, une seule fois suffit à se libérer du potentiel en excÚs, mais on ne culpabilise pas.

Les manipulateurs obtiennent du pouvoir en faisant culpabiliser pour renforcer leur propre position, ils agissent par excùs de doutes, d’incertitudes et manque d’assurance.

Personne n’ose nous juger si nous ne nous sentons pas coupables, il faut retrouver le droit d’ĂȘtre soi-mĂȘme.

Ça me fait penser au juge intĂ©rieur des 4 accords toltĂšques qu’il faut renvoyer bouler !

L’argent

L’argent est un attribut complĂ©mentaire sur le chemin de notre but.

Il est bon d’ĂȘtre heureux d’en avoir, de se satisfaire de ce qu’on a, ne pas rejeter son dĂ©sir d’en avoir, poursuivre ses propres objectifs et voir l’argent comme un moyen d’atteindre ses buts. Il vaut mieux penser aux objectifs en eux-mĂȘmes et non Ă  l’argent, ne pas ignorer l’argent et le traiter soigneusement.

Il est prĂ©fĂ©rable de ne pas se plaindre de ne pas en avoir ou d’en avoir dĂ©pensĂ©, de ne pas ĂȘtre anxieux d’en avoir de moins en moins, de ne pas tomber sous la dĂ©pendance de l’argent ou en faire un objectif, regretter une dĂ©pense, laisser s’accumuler et dormir l’argent.

La perfection

Il est vain de vouloir que tout soit parfait, il suffit de vouloir faire de son mieux

Le perfectionniste se donne le droit de juger et condamner les autres, il pense avoir raison sur tout et savoir comment les autres doivent se comporter, penser.

L’importance

Tout potentiel en excĂšs dĂ©coule d’une importance excessive. Rester vigilant Ă  ne pas donner trop d’importance permet de rester indĂ©pendant des balanciers. Cela ne signifie pas combattre ses Ă©motions. Les Ă©motions proviennent des attitudes, c’est en changeant les attitudes que les Ă©motions et les sentiments changent. Cela ne signifie pas ĂȘtre indiffĂ©rent mais ne pas transformer une situation en problĂšme et ainsi se torturer soi-mĂȘme et ses proches.

Faire un choix est possible si on ne gaspille pas son Ă©nergie Ă  combattre avec les balanciers et les forces d’équilibrage. Faire un choix c’est savoir quel est notre objectif.

La seule maniĂšre de pouvoir faire des choix est de se dĂ©barrasser des importances excessives en se dĂ©tachant de l’objet auquel nous avons accordĂ© une telle signification. Il ne s’agit pas de surmonter les obstacles mais de rĂ©duire leur importance. LĂ  encore, c’est le changement d’attitude et non le refoulement des Ă©motions et des sentiments qui vont permettre de rĂ©duire cette importance. Attention il ne s’agit pas non plus de nĂ©gligence, qui est de l’importance avec un signe moins. Il ne s’agit pas non plus de se rĂ©signer, plutĂŽt de s’offrir le luxe d’ĂȘtre soi-mĂȘme, sans minimiser ou exalter dĂ©fauts et qualitĂ©s. Pour rĂ©duire la peur, prĂ©voir un plan de sĂ©curitĂ©.

L’humour est un trùs bon outil, c’est une caricature de l’importance.

L’autodĂ©rision aide Ă  gagner confiance en soi, on prend du recul, on grossit les dĂ©fauts, les problĂšmes et on en rigole.

Face Ă  un problĂšme, diminuer son importance en rĂ©alisant qu’il est lui-mĂȘme le rĂ©sultat d’un excĂšs d’importance, secouer les dĂ©sillusions puis changer d’attitude face Ă  l’objet en question.

Recette du succÚs : spontanéité, improvisation, attitude légÚre.

Se faire du souci sans agir augmente l’importance. Ne pas penser mais agir et s’il est impossible d’agir alors ne plus y penser en dirigeant son attention sur autre chose.

Pour ĂȘtre efficace, focaliser son attention sur le processus plutĂŽt que sur soi ou sur le rĂ©sultat dont on peine Ă  rĂ©duire l’importance.

C’est l’intention qui vient de l’ñme (du subconscient) qui se rĂ©alise.

Dans tous les cas, ne pas se vanter de ce qu’on a, est ou fait.

Si on est dans une situation trÚs compliquée, il y a toujours une issue.

Attention pas de dĂ©mesure dans l’autre sens non plus, on peut perturber un peu l’équilibre tant qu’on abuse pas. Il ne s’agit pas d’ĂȘtre parfait.

Etre attentif sans s’inquiĂ©ter.

Transition induite

Pire nous considérons le monde, pire il devient.

Répondre négativement à un évÚnement implique le transfert vers une ligne de vie négative.

Accorder de l’importance aux catastrophes (accidents, Ă©pidĂ©mies, chĂŽmage, pauvreté ) induit l’introduction d’un Ă©vĂšnement nĂ©gatif dans la vie de la personne.

RĂ©agir avec mĂ©contentement et insatisfaction induit que la situation s’empire.

Solution : Ne pas laisser entrer d’informations nĂ©gatives, c'est-Ă -dire les ignorer intentionnellement et non les Ă©viter, ne pas s’y intĂ©resser.

LE COURANT DES VARIANTES

Les donnĂ©es du champ d’information sont la vĂ©ritĂ©, de l’information objective, libre de toute interprĂ©tation.

Notre subconscient a accùs au champ d’information, c’est l’intuition.

Notre conscience a accĂšs au champ d’information en interprĂ©tant les donnĂ©es externes.

Quand elle passe par le filtre de notre esprit l’information devient connaissance.

Une inspiration est une information recueillie dans le champ par notre subconscient. L’esprit s’occupe de la rĂ©alisation en analysant les donnĂ©es reçues par le subconscient mais n’invente rien de nouveau.

Par le subconscient, nous pouvons accĂ©der au champ d’information : clairvoyance, prĂ©monition, retrouver des faits passĂ©s, visions


Notre conscience peut Ă©couter notre subconscient, mais nous n’apprenons pas Ă  dĂ©velopper notre intuition car dans notre sociĂ©tĂ© nous nions le subconscient et donnons trop d’importance Ă  l’esprit. Notre Ă©ducation dĂ©veloppe davantage le cerveau gauche, aux dĂ©pends du cerveau droit.

Quand l’esprit expĂ©rimente une chose nouvelle, il ne la comprend pas, il ne peut l’identifier, il sait juste que c’est rĂ©Ă©l.

L’esprit met des dĂ©finitions, des Ă©tiquettes.

Pour recevoir l’intuition il faut que le contrĂŽle de l’esprit s’affaiblisse, il faut que les pensĂ©es se taisent. On peur percevoir des sensations instinctives de paix ou d’inconfort car notre subconscient sait si un choix est bon pour nous ou pas.

L’ñme ne pense pas, elle ressent et sait, elle ne commet pas d’erreur.

L’esprit doit Ă©couter l’ñme pour prendre une dĂ©cision.

Trois profils :

Le demandeur : personne qui remet son destin dans les mains d’autrui et demande ce qu’il veut. Il est rĂ©signĂ©, n’agit et n’obtiendra pas ce qu’il veut. Il se place dans les mains des manipulateurs.

L’offensĂ© : il manifeste son insatisfaction et exige ce qu’il veut. Il ne l’obtient pas non plus.

Demandeur et offensé vont avec le courant de la vie.(courant = enchaßnement des causes et effets)

Le guerrier : sa vie est un combat qui demande beaucoup d’énergie, il obtient parfois ce qu’il veut mais pĂ©niblement.

Le guerrier remonte le courant.

Solution : aller et prendre

Aller avec le courant tout en tenant la barre avec calme vers le cap de nos objectifs en Ă©vitant les zones dangereuses.

choisir la direction du courant = nos objectifs

avoir confiance dans le courant et ne pas faire de mouvements brusques.

rejeter l’importance interne et externe pour ne pas ĂȘtre pris par les balanciers et ne pas crĂ©er de potentiel en excĂšs.

ne pas se perdre dans l’intellect pour trouver des solutions complexes, suivre le courant car il prend le chemin le moins couteux en Ă©nergie, celui qui prĂ©sente le moins de rĂ©sistance, bref le chemin le plus simple et le plus facile. La conscience, seule, ne peut faire ce choix lĂ  car son raisonnement logique ne concorde pas forcĂ©ment avec la chaĂźne des causes Ă  effets du courant.

voir les signes indicateurs (phrases spontanĂ©es d’autrui, inconfort interne..) qui indiquent un virage possible, c'est-Ă -dire quand un transfert vers une autre ligne de vie est mis en Ɠuvre, questionner le signe : est-il positif ou nĂ©gatif ? prendre garde, ĂȘtre attentif sans s’inquiĂ©ter ni chercher des signes partout.

refuser les dĂ©sirs qui Ă©voquent de l’inconfort, du doute, de l’apprĂ©hension ou de la culpabilitĂ©.

"Quand notre ñme dit oui, nous n’avons pas à nous persuader de quoi que ce soit."

Le bon sens est utile mais l’esprit fait l’erreur de s’y limiter et cela l’empĂȘche d’observer ce qui n’est pas en accord avec ses rĂšgles.

LĂącher-prise sur la situation : baisser le contrĂŽle, ne pas vouloir tout rĂ©soudre, tout calculer Ă  l’avance, donner plus de libertĂ© d’action au monde qui nous entoure, laisser place Ă  l’imprĂ©vu.

"L’esprit doit contrĂŽler ses propres mouvements dans le courant mais pas le courant lui-mĂȘme." "L’esprit doit contrĂŽler le niveau d’importance."

Les DalaĂŻ-Lamas

Ils sont considĂ©rĂ©s par les bouddhistes tibĂ©tains comme des manifestations d’AvalokitĂšshvara (ou ChenrĂ©zig), le bodhisattva de la compassion et le saint patron du Tibet. Les bodhisattvas sont des ĂȘtres rĂ©alisĂ©s, mus par le souhait d’atteindre l’éveil parfait, qui ont fait le vƓu de renaĂźtre dans le monde pour aider tous les ĂȘtres vivants.

Wayne Dyer - Les excuses, ça suffit !

Nous possĂ©dons tous le pouvoir unique de la maĂźtrise de soi - le pouvoir de faire tout ce que nous voulons et d'agir comme nous le voulons. Mais nous Ă©prouvons tous des doutes et des peurs qui nous empĂȘchent de rĂ©aliser nos rĂȘves et nos dĂ©sirs, et d'accomplir tout ce que nous voulons. Comment dĂ©passer la petite voix qui dit : "Je ne peux pas" ?

Dans son dernier ouvrage, Wayne Dyer montre clairement que vous pouvez dépasser cette voix - et vous y arriverez - en effaçant le doute et commençant à croire. Il examine attentivement comment nos pensées, nos sentiments et nos comportements nous poussent à agir comme nous le faisons, et comment nous pouvons les modifier afin de fournir de l'inspiration, de l'encouragement et un systÚme de soutien vital à notre estime personnelle. Vous pouvez changer et vivre votre vie comme vous le voulez - cessez simplement de trouver des excuses !

Qui est đŸŒŒ Cedric michel đŸŒŒ

Il y a encore quelques annĂ©es, dans ce qui me semble aujourd’hui ĂȘtre une autre vie (avant de commencer mon chemin vers la sĂ©rĂ©nitĂ©). J’étais salariĂ© dans une grand entreprise de promotion immobiliĂšre, j’étais dĂ©velopper foncier, et j’adorĂ© mon job
. j’avais une copine, des amis, un bon niveau de vie et de revenus, mais je me suis rendu compte que finalement je n’étais pas si heureux que ça, que je dormais pas trĂšs bien malgrĂ© une pratique de mĂ©ditation quotidienne depuis plusieurs annĂ©e Ă  l’époque je pratiquais Vipassana (6 retraites de 10 jours). Mais il me manquez quelque chose, j’avais entre guillemets un fort niveau de concentration, jâ€˜Ă©tais bon, assis sur mon coussin de mĂ©ditation, mais niveau sĂ©rĂ©nitĂ© une fois plongĂ© dans la vie de tous les jours c’était plutĂŽt moyen, et le soir je m’endormais tard ou je me rĂ©veillais dans la nuit donc le matin j’étais fatiguĂ©.

Et mĂȘme si pour certaines personnes, il est difficile de comprendre que l’on puisse en mĂȘme temps s’intĂ©resser Ă  des pratiques comme l’hypnose et la PNL qui sont terre Ă  terre, 100% techniques. Et en mĂȘme temps Ă  des disciplines plus spirituelles comme le yoga et la mĂ©ditation.

Pour moi et pour de plus en plus de personnes c’est le trait d’union qu’il manque dans beaucoup de dĂ©marches de mieux-ĂȘtre et de dĂ©veloppement personnel.

Je me suis donc Ă©mancipĂ© du discours ambiant, j’ai fait confiance Ă  mon intuition, Ă  mon inspiration pour dĂ©velopper mon approche, mon idĂ©e de la sĂ©rĂ©nitĂ© et de ce que j’avais envie de partager au monde. Et humblement, je pense.. de toute façon.. qu’aujourd’hui, il n’y a rien de vraiment nouveau dans toutes ces approches et que ce qui change c’est juste l’interprĂ©tation et la maniĂšre de transmettre le message (et parfois le nom). Et c’est trĂšs bien, car nous sommes tous diffĂ©rents et nous "matchons" plus ou moins avec tel ou tel enseignant, tel ou tel maniĂšre de transmettre les idĂ©es.

Comme vous le savez pour moi il n’y a pas de succĂšs, il n’y a pas de rĂ©ussite, pas de vĂ©ritable Ă©panouissement, sans sĂ©rĂ©nitĂ© mais cela c’est juste mon point de vue.

Dr Christophe André : hÎpital Sainte-Anne à Paris,

Psychiatre et psychothérapeute, il exerce dans le Service Hospitalo-Universitaire de l'hÎpital Sainte-Anne à Paris, au sein d'une unité spécialisée dans le traitement et la prévention des troubles anxieux et dépressifs. Il a notamment introduit l'usage de la méditation dans les pratiques de soins en France, et rédigé de nombreux ouvrages, parmi lesquels "Méditer jour aprÚs jour", publié aux éditions de L'Iconoclaste.

Un de ses ouvrage : MĂ©diter jour aprĂšs jour

J’aurais attendu dix ans avant d’oser Ă©crire un manuel de mĂ©ditation. Mais, Ă  y bien rĂ©flĂ©chir, c’est en gros le temps habituel de pratique professionnelle qui m’est nĂ©cessaire avant de prĂ©tendre aborder un sujet de maniĂšre approfondie, ce qui est le cas dans un livre.

Dix ans donc que je pratique la méditation de Pleine Conscience, à titre personnel et professionnel. Et dix ans que cela continue de me réjouir, de me nourrir, et de me faire souffrir (certains jours !).

J’ai voulu dans cet ouvrage proposer toutes mes convictions et mes recommandations pour une pratique heureuse et fructueuse. Je me suis appuyĂ© sur 25 magnifiques peintures, qui composent un Ă©crin et une introduction Ă  chacune de mes leçons (qu’il faut recevoir comme conseil amical et non discours magistral). Un CD d’exercices, d’initiation et d’approfondissement, complĂšte le tout.

Vous voilà bien équipés pour débuter, ou réviser


importer un mp3 d une video youtube

Pour importer le son d'une vidéo YouTube il suffit de télécharger sur votre ordinateur cette application https://ytmp3.cc/et de copier l'adresse ( de votre navigateur ) du film dont vous désirer la bande son, attendre quelques secondes ,selectionner "Download" vous retrouverez ainsi dans vos téléchargements la partie MP3 de la vidéo et vous pourrez écouter ses différentes vidéos sur votre téléphone directement en MP3 ou dans votre voiture
 ou mieux en marchant ...

Dr OLIVIER MADELRIEUX et l'Ho'oponopono

Quelques mots sur Olivier Madelrieux

Docteur en pharmacie, homéopathe, nutritionniste, phyto thérapeute, coach mental et hypnothérapeute, cet expert aux mille et une casquettes a su étudier le fonctionnement du cerveau, et du corps humain. Depuis 25 ans, il étudie les pouvoirs du subconscient et les techniques permettant de les maßtriser et a visité plus de cinquante pays à travers le monde pour s'imprégner des différentes cultures initiatiques. Conférencier et formateur reconnu dans le monde francophone du développement personnel, le Dr Olivier Madelrieux a coaché plus de 6 000 personnes, parmi lesquelles des chefs d'entreprises, des cadres, des sportifs de haut niveau, des personnalités politiques de premier plan ou encore des artistes français reconnus.

Ho'oponopono : 1/8.

La loi de responsabilité. Ho'oponopono : 2/8 Nous sommes tous interrelliés.

Ho'oponopono 3/8. Conscient, subconscient, supraconscient et divinité. Ho'oponopono

4/8. Comment nettoyer les memoires erronées ? Hoponopono

5/8. Conception quantique de la vie selon les hawaiiens Hoponopono

6/8. Changer de croyance et changer sa mission de vie Ho'oponopono

7/8. Fleurs de bach : utilisations pratiques. Ho'oponopono

8/8. Philosophie de base