Manuel des Seigneuries de Champsigny et de Champecullion

Roland Niaux

 

Les données contenues dans ces pages sont mises à la disposition de tous : chercheurs, archéologues, historiens ou amateurs. Merci de respecter le code déontologique de la recherche et de ne pas utiliser ces textes sans en indiquer la provenance ni leur auteur.

ACCUEIL

 

Manuel[1] des Seigneuries de Champsigny[2] et de Champecullion[3] pour l’année 1739 et suivantes...


Manuel relié carton, de 0, 37 m sur 0,35 m. comprenant 31 feuillets, dont 25 écrits, en mauvais état, jaunis, bords effilochés, quelques mots effacés ou illisibles, plus un feuillet mobile, un parchemin, un libelle, deux pièces d’état civil, un plan de la chapelle Saint Georges[4].

 

 

Feuillet mobile : Etat des rentes et redevances dues annuellement à la ci-devant terre et seigneurie de Champsigny tant par les habitants dudit lieu que par ceux de Champecueillon et ceux de Chevane[5] conformément au manuel.

Droits cy devant généraux.

- quatre charoys de chacun une queue de vin prises en Beaunois ou Chalonnois à raison de 18 livres chacun, surquoy il faut déduire 4 mesures de sigle estimées 4 livres 10 sols la mesure

 

reste

54 lt

21 oisons à 30 sols la pièce

31 lt10 s

6 journées de charue à 10 livres

60 lt

42 poulles à 12 sols

25 lt 4 s

21 journées de fauches à 3 livres

63 lt

21 corvées de moissonner à 3 livres 10 sols

73 lt 10 s

21 mesures avoine à 6 livres la mesure

126 lt

42 douzaine d’oeuf à 10 sols la douz.

21 lt

Chevane

 

6 journées de charue à 10 livres

60 lt

2 journées de fauche à 3 livres

6 lt

rentes du moulin en argent

100 lt

droits de moudre la subsistance du fermier

100 lt

4 poulets à 20 sols

2 lt

les reconnaissances remontent annuellement à

46 lt 13 s 9 d

6 mesures de froment dont 2 combles

40 lt

2 mesures 3/4 d’avoine à 6 lt la mesure

16 lt 10

                                   pour chaque an

825 lt 7 s 9 d

 


page 1 Champsigny

 

            Le domaine seigneurial de Champsigny consiste dans le château exclusivement ... autres bâtiments dans la basse cour et au village pour les métayers, dans les bâtiments du meunier, du moulin battoir et huillerie plus dans 260 journaux de terres labourables et en 134 soitures 3/4 de prey, plus dans les cens et rentes en argent qui se montent à 24 livres 9 sols 9 deniers, deux mesures combles de froment, un tiers de mesure d’avoine, mesure d’Autun, et dans les droits généraux annuels et casuels cy après expliqués.

 

Champecullion

 

            Le domaine seigneurial de Champecullion consiste dans les bâtiments d’une métairie, plus dans 109 ouvrée de vigne, 171 journaux de terre, 24 soitures 1/3 de prey et 3 journaux de bois ; plus dans les cens et rentes en argent qui montent à 22 livres 4 sols 10 deniers, 4 mesures de froment, 2 mesures 1/4 et 1/6e d’autre mesure avoine, mesure d’Autun, et dans les droits généraux annuels et casuels cy après expliqués.

 

page 2 Table alphabétique du présent manuel avec le montant des rentes et cens en argent et en grains.

 

 

page

argent

froment

avoine

Jean Berthaud de Lally[6]

45

          10 sols

 

 

Lazare Berthaud de Lally

32

          15

 

1/4

Antoine Bonne de Chanlon[7]

17

            3

 

 

Lazarre Bouttière de Champsigny

8

3lt       5

 

 

Louis Bretin de Champsigny

9

1lt

 

 

ledit Bretin

24

           4

 

 

Claude Bretin de Thillot[8]

34

           9     2d

 

 

le sieur Clerc, d’Autun

31

3lt

 

 

le cure de Viesvy

35

1lt      10

 

 

Jean Defontaine de Champecullion

15

            4

 

 

ledit Defontaine

30

4lt        9

4 mes

1 mes

Jean Dubuet le jeune du grand Moloy[9]

44

1lt      18   10d

 

 

le sieur Generot, de Brèche[10]

16

 

1 comble

 

Meonard Fichot du petit Moloy[11]

33

          11    8d

 

 

François Gaudry du grand Moloy

43

            2   6d

 

 

Leonard Gaudry d’Esbruère[12]

40

            5

 

 

Leonard Jaquelin du grand Moloy

42

                    5

 

 

Pierre Jaquelin d’Essertaine[13]

38

            4      7

 

 

le sieur Jaquelin d’Essertaine

36

          16     8

 

 

Estiennette Lavolaine du petit Moloy

41

            4

 

 

Lazare Maubon du grand Moloy

37

            3     9

 

 

Pierre Perrot de Champsigny

11

1lt        2

 

 

ledit Perrot

26

           18

2/3 comble

 

Jean Pyot de Champsigny

10

             8     6

 

 

ledit Pyot

25

             1     6

 

 

Jean Renaud de Sully

39

             3     9

 

 

Charles Repiquet de Champsigny

5

5lt       16

2/3 comble

 

ledit Repiquet

21

2lt

 

1/6e

François et Claude Repiquet de Champsigny

13

5lt       14

1/6 comble

1/6e

lesdits Fr. et Claude Repiquet

28

1lt         6

 

 

les enfants de  Claude Repiquet

14

5lt

1/6 comble

1/6e

les dits enfants de Claude Repiquet

29

           18     6

 

 

François Troncis de Champsigny

6

1lt         4

 

 

ledit François Troncis

22

6

 

 

les enfants Louis Truchot de Champeculion

12

6

 

 

Denis Vidalliat de Champsigny

7

              7    3

 

 

ledit Denis Vidalliat

23

              2    6

 

 

les enfants de Louis Truchot[14]

27

1lt          4

 

 

 

Le total du présent manuel cy devant monte à quarante six livres 13 sols 9 deniers.

Six mesures de froment dont deux combles

avoine 2 mesure 3/4

 

Note : les cens et rentes sont dus par les personnes possédant des droits réels sur le territoire des seigneuries de Champsigny et de Champecueillon, soit 28 personnes dont 26 chefs de famille ou de communautés, tous domiciliés – à une exception près – sur le territoire de St Leger-du-Bois ou des communes limitrophes de Curgy, Sully et Vievy, mais 8 seulement sont domiciliés à Champsigny et 2 à Champecueillon. (R.N.)

 

page 3  Droits généraux des seigneuries de Champsigny et Champecullion

 

1. La totalle justice haute moyenne et basse dans toute l’étendue desdittes seigneuries.

2. Le droit d’instituer et destituer tous officiers

3. Le droit de faire exercer laditte justice et de faire tenir les jours auxquels les justiciables sont obligés de comparoir en personne à peine de 16 sols damande et de plus grande arbitraire

4. Le droit d’épave qui doit être r... dans 24 heures au seigneur ou à ces officiers à peine damande de 3 livres

5. Le droit de confiscation amande de delict et mesus, avec celuy davoir pilori et signe patibulaire.

6. Le droit d’indire aux quatre cas portés par la coutume

7. Le droit de faire agaudiller touttes mesures a grain, vin, balance poids crochets, et autres instruments avec amande et confiscation en cas de fausseté

8. Le droit de deffendre touttes dances publiques baladoires et de jeux dinstruments avec amande de 3 livres 5 sols

9. Le droit de semparer de tous droits vacants

10. Le droit d’empescher tout colombier en pied a peine de destruction et lamande avec dépens dommages et interrest.

11. Le droit de chasse et de lamande avec depens dommages et interrest.

12. Le droit de pesche dans la rivière[15] qui est bannale et ou il n’est permis a aucun estranger de pescher a peine de l’amande et dans laquelle rivière les habitans de Campsigny ont droit de pescher depuis le guet proche le buisson Jeannin jusqu’au guet Pyot, et ceux de Champecullion depuis le guet Pyot jusqu’au moulin de Champecullion pour lequel droit de pesche les habitans de Champsigny et Champecullion doivent annuellement à la S. Martin dyver un oison de rivière sans qu’il leur soit permis de pescher ailleurs qu’aux endroits cy dessus parqués a même peine que contre les estrangers dans toutte l’étndue d’icelle.

13. Le droit de moulin bannal auquel tous les habitans de Champsigny et Champecullion sont tenus de faire moudre leurs grains à peine damande arbitraire et de paier pour la mouture de vingt mesures v...

14. Le droit de guet et garde au château de Champsigny en tems d’extreme peril, de la curée des fossés du pont dormant et autres menus emparements conformément à lordonnance du Jean et à divers autres jugements rendus contre lesdits habitans.

15. Me droit de mainmorte dans toute l’étendue desdittes seigneuries de Champsigny et Champecullion sans exception que de cuex qui peuvent avoir des affranchissements en bonne forme.

16. Plus le droit pour chaque habitant tenant harnois de boeufs ou chevaux d’une corvée de charroy dune queue de vin prise au beaunois ou chalonnois à raison de laquelle il est deu à chaque corvéable une mesure de seigle à la mesure d’Autun ;

17. Plus le droit de deux corvées de labourage l’une en mars et l’autre à faire les bleds par chaque laboureur pour le droit qu’ils ont scavoir ceux de Champsigny paturer leurs boeufs de trait dans la prairie dès le premier septembre jusqu’au jour de feste S. Martin dyver passé lequel ils peuvent ainsy que les manouvriers y mettre paccager les vaches et autres bestiaux jusqu’au 25 mars et ceux de Champecullion de mener paturer leurs bestiaux aux Grandes Toppes et geneuralement dudict lieu en tout tems.

18. Plus le droit d’une poulle de feu, une corvée de faucher et une corvée de moissonner pour chaque habitant desdittes seigneuries en faisant lesquelles corvées il leur est deu nourriture convenable.

19. Plus est deu par chaque habitant desdits lieux une mesure avoine, mesure d’Autun, en terme de feste S. Martin dyver pour le droit de blairie.

20 Plus est deu par chaque habitant desdits lieux une douzaine d’œufs pour le droit de messerie au dit jour de St Martin dyver ;

21. Plus est deu une seconde poulle et une seconde douzaine d’oeufs par chaque habitant desdits lieux pour le droit qu’ils ont de mener paccager leurs bestiaux en tems de vaine pature au bois de Savigny-le-Viel[16]

22. Plus le droit de parcours de vaine pature entre les habitans de Champsigny et Champecullion avec le droit damande de trois livres cinq sols pour tous bestiaux étrangers paturans es dits finages.

23. Plus le droit de lods et retenue en cas de vente sur tous les corps d’héritage desd. seigneuries, lesd lods à raison de la douzième partie du prix des acquisitions avec le droit damande de trois livres cinq sols faute aux acquéreur de dénoncer leurs acquets dans 40 jours.

24. Plus le droit de redevances en argent, grains, et sur les héritages mouvants desdittes seigneuries suivant les reconnaissances particulières de chaque possesseur desd. héritages ;

25. Et les habitants de Chevance sont tenus de venir moudre au moulin banal de Champsigny[17] et doivent par chaque laboureur deux corvées de charrue, l’une en mars et lautre à faire les bleds et par chaque manouvrier une corvée à faucher pour leur droit de paturage en la prairie de Champsigny suivant leurs reconnaissance du 5 mars 1739.

 

Page 4   Déclaration du domaine de la seigneurie de Champsigny

 

1 Le pourpris de château, les fossés et le colombier

2 La basse cour consistant en bâtiment cour et jardin               1 journal

3 Les bâtiments, cour, jardin d’un des matayers sois en la rue du pasquier

4 Les bâtiments et jardin du meunier                       1 journal

5 Les bâtiments du moulin huillerie et battoir

6 Les bâtiments d’un métayer avec Souche du bois             5

7 Les bâtiments du métayer sur la fontaine

8 Les bâtiments proche la fontaine et jardin   1/3

9 Un bâtiment et jardin en la rüe du pasquier pour un manœuvre

10 plus en louche du château             2

...........................................

48.......................................

Total des terres 259 journaux et 5/6e

 

Preys

49 En louche Joniot 4 soitures

.............................................

72.........................................

Total des preys 134 soitures 3/4

 

Page 5   Droits particuliers de Champsigny

 

- mainmorte :

Charles Repiquet fermier 1738

Claudine Fichot veuve Jean Repiquet 1770 à 1784.

François Troncis manouvrier 1738

Claude Viard laboureur 1762 à 1778

la veuve Denis Vidaillot 1762 à 1778

Denys Vidaillot manouvrier 1738

Jeanne Detronchy veuve Denys Vidaillaud[18] 1738

Lazarre Boullière manouvrier 1738

Louis Bertin manouvrier, 1738

Jean Piot manouvrier 1738

-Pasque Bonamour, meunier, demeurant au moulin de Veuvrotte[19]

François et Claude Repiquet, frères, communs en biens, laboureurs

Marie Chaussin, demeurant à Autun 1738

- Affranchis de mainmorte

Jean Defontaine laboureur à Champecullion

Maître André Fenerot, à Brèche 1738

(ult. le seigneur tient par retrait feodal)

Antoine Bonne, manouvrier à Chanlong

(tous locataires de Charles Repiquet, fermier)

 

 Déclaration du domaine seigneurial de Champecullion

 

1. Le château[20] et son pourpris avec une ouche joignant             5

2. Les mazures du moulin avec les aisances

Vignes

3. en mont forrot[21] 10 ouvrée de vigne   10

4. au même lieu      10

5. au même lieu      9

6. au Crane[22]             80

Terres

7. en carreau             3

................................................

37............................................

Preys

38............................................

Bois

.................................................45

 

Total  

terres   171 journaux

vignes  109 ouvrées

preys    24 soitures

bois     3 journaux

 

Note : L’énumération des parcelles composant les domaines de Champsigny et de Champecueillon n’a été recopiée que partiellement, cette énumération ne présentant pas un intérêt majeur au point de vue toponymique, avec 72 parcelles pour Champsigny et 45 parcelles pour Champecueillon. (R.N.)

 

Droit particuliers de Champecueillon

 

mainmorte

Charles Repiquet, de Champsigny 1738

François Troncis, manouvrier

Louis Bretin et Claude Berthier, manouvirer

Denis Vidalliat, manouvrier

Jean Piot, manouvrier

Pasque Bonamour, meunier au moulin de Veuvrotte

François et Claude Repiquet, frères comuns en biens, laboureurs à Champsigny

Marie Chaussin, veuve de Claude Repiquet

Jean Defontaine, laboureur à Champecullion

le sieur Lazarre Clerc, directeur de la poste, demeurant à Autun

Lazarre Berthaud laboureur à Lally

Léonard Fichot, praticien dem. au petit Moloy

Claude Bretin, manouvrier demeurant au Tillot

Affranchi

Maître Pierre Leschalier, en qualité de curé de Viesvy

Sieur Antoine Jaquin demeurant à Essertaine paroisse de Viesvy

Mainmorte

Lazarre Maubon laboureur au grand Moloy

Pierre Jacquelin, lab. à Essertaine

Jean Renaud, lab. à Sully

Leonard Gaudry, lab. aux Bruères[23]

Estiennette Lavalaine veuve de François Berthaud

Leonard Jacquelin, manouvrier

Affranchis : François Gaudry laboureurs au grand Moloy

mainmorte en partie : Jean Dubuet le jeune, du grand Moloy

Mainmorte : Jean Berthaud, laboureur à Lally.

 

Note : L’examen des « droits particuliers » montre qu’il n’existe sur les deux seigneuries qu’une personne aisée, Charles Repiquet de Champsigny, le seul ayant la qualité de « fermier ». Il est précisé que tous les autres justiciables de Champsigny sont ses locataires.

On rencontre encore à Champsigny 32 laboureurs (relativement aisés puisque possédant charue et attelage). Les autres redevables sont « manouvriers » (ouvriers agricoles) ou bien n’appartiennent pas au monde agricole (meunier, curé, citadins...).

Sur un total de 18 chefs de famille, 15 sont mainmortables (dont le fermier Repiquet) les autres affranchis.

A Champecueillon, sur 24 mainmortables et 3 affranchis, on ne trouve qu’un seul laboureur, mais 10 chefs de famille sont recensés à la fois sur Champsigny et Champecueillon. Les autres résident dans les villages et hameaux voisins, tout en exerçant une activité ou en possédant des biens sur la seigneurie. La qualité de mainmortable n’influe pas directement sur l’aisance pécunière. (R.N.)

 

Pièces séparée (parchemin avec texte partiellement effacé)

 

1 – En marge (1ère page)

« Je soubsigné comme ayant charge de madame la comtesse de Rispe confesse aveir receu les lods du présent contrat sans division du meix dont les héritages y mentionez dependent et sans préjudice d’autre droits seigneuriaux.

fait à Sully ce treizieme mars 1672 – Michailis

2. – texte proprement dit :

Au nom de Dieu, amen. L’an mil six cent soisante et dix le vingtroisième jour du mois daost à Autun après midy office et pardevant le soubsigné notaire royal re... par sa mai... ont comparus en leurs personnes Esmilland et Claude pernot frères commungs en biens laboureurs demeurant au village de Mogin paroisse digornay lesquels de leurs bonnes volontés solidairement lun pour lautre ont deux seul et pour le tout sans division ont vendus ceddes quittés remis et transportes vendent ceddent quittent remettent et transportent par icelle avec promesse de conduict et garantie a Me Claude pillot grenetier ... au grenier a sel dautun ... de Montcenis et advocat au parlement demeurant au dict Autun et acceptant pour luy les sciens et ayant cause a perpetuité deux portions de quartiers qui leur appartiennent dans un prey dict le prey du chateau les deux autres portions appartenant scavoir l une au dict Sr pillot lautre a Nicolas Bougeard demeurant a Muse paroisse de drapcy lesdictes deux portions appartenant audicts vendeurs estant de environ trois soitures tenant de soleil levant Sr laurent pbr. curé dudict Igornay de couchant au Sr advocat Rollet et de midy audict Rollet comme aussy de septentrion audict Sr laurent sauf plus ... et meilleurs confins charges dites charges reelles foncieres et seigneurialles pour ladvenir seullement deschargé de celles du passé comme encore de touttes debtes et hipotecques avec translation de toutte propriété jouissance et saisine faisant a cette effect toute d... sure et ... necessaire.

La dicte vente ainssy faite pour et moyennant la somme de cent cinquante Livres que led s. pillot a promis de payer a lung acquict a Claude Deleschallier conseillier advocat du Roy es bailliages et chancellerie dudict Autun dans l’hipotecque desquels il ... pour plus grande assurance de sa garantie ... dict seiur deleschaillier paye s’il reste quelque chose sera ... par lesdcicts vendeurs ou l’un deux déclarant le sieur pillot qu’il accorde volontiers aux vendeurs la faculté de rachapt pendant deux ans pendant lequel temps il leur demeurera loisible de retirer les dict heritages en remboursant la dicte somme ... et loyaux coups et passé ledict temps en ... exclus sans quil y puisse pretendre pour quelque cause et soub quelque pretexte que ce puisse être sans laquelle clause et conditions il ne leur auroit accordé ladicte faculté de rachapt et sans quelle puisse tirer à conséquence jusque auquel payement effectif lesdict vendeurs se sont reservés l’hipotecque special sur le prey et le ... sur tous les biens du dit sr et que ... sans que l... desroge a la spécialité ni au contraire dont les parties sont con... stipulles et accepté par icelles et a l’observance obligent leurs biens par la chancellerie ... renonce fait le ... Lazare pasquer ... clerc et Claude Chapuis charpentier dudict Autun tesmoings requis soubsigné avec le sr pillot lesdicts vendeurs ne signe    signe sur la minutte de cette pell            Claude Chapuis pasqueriau et poillot notaire royal soubsignés.

 

 Note : Le manuel, le feuillet mobile, le parchemin, ont été rendus, de son vivant, à M. Maxime Gagniarre qui me les avait prêtés. Le libelle, les deux pièces d’état civil et le plan de la chapelle St Georges dont il m’avait fait don, ont été par moi redonnés à la Société Eduenne. (R.N.)

 

© Roland Niaux  2003 (Publication électronique : Mars 2006) 


[1] Ce document appartient à M. Maxime Gagniarre, demeurant à Igornay, aujourd’hui décédé.

[2] Champsigny, commune de St Leger-du-Bois, seigneurie mouvant de Glenne au XIIIsiècle, château XVIe, notice dans HMF, 1996, t.3.

[3] Aujourd’hui Champecueillon, commune de St Leger-du-Bois, fief mouvant de Dracy-Saint-Loup au XIVe siècle, maison forte démolie en 1953, notice dans HMF, 1996, t.3.

[4] Chapelle St Georges, hameau de Varennes, commune d’Igornay, disparue, mais emplacement reconnu.

[5] Chevanne, autrefois hameau, aujourd’hui ferme, Commune de Curgy.

[6] Lally, hameau, commune de St Leger-du-Bois.

[7] Champlong, hameau, commune de Curgy.

[8] Tillot, hameau, commune de Curgy.

[9] Le Grand Moloy, hameau de St Leger-du-Bois.

[10] Brèche, hameau de Curgy.

[11] Le Petit Moloy, hameau de St Leger-du-Bois.

[12] Esbruyères, hameau de Vievy

[13] Essertenne, hameau de Vievy

[14] Toutes les familles énumérées dans la page 2 du manuel (à l’exception de Pyot et Vidalliat) ont actuellement une postérité dans la région autunoise.

[15] La Drée.

[16] Bois de Savigny : commune de Curgy.

[17] Le moulin de Champsigny existe toujours sur la Drée.

[18] Imprécision des patronymes connus par la seule phonétique : Vidaillot, Vidalliat, Vidaillaud désignent la même personne (Denis).

[19] L’emplacement du moulin de Veuvrotte est situé sur la commune de Sully, dans un bosque, à 350 m. à l’ouest du lieu dit « Les Grolaux ».

[20] Le château a été détruit en 1593 (voir note 3). Il est possible qu’au milieu du XVIIIe siècle, des ruines restaient apparentes. Dès la seconde moitié du XIXe siècle, il ne restait aucun vestige hors sol.

[21] Mont Frivaut, commune de St Leger-du -Bois

[22] Le Crame, commune de St Leger-du -Bois

[23] (Cf. note 12)