00-a la Ville

  
               


                                                
Moselle

Géographie et plan d'Uckange :

- L'altitude de la mairie d'Uckange est de 155 mètres environ.
- L'altitude minimum et maximum d'Uckange sont respectivements de 150 m et 190 m.
- La superficie d'Uckange est de 5.56 km ² soit 556 hectares.
- La latitude d'Uckange est de 49.302 degrés Nord et la longitude d'Uckange est de 6.154 degrés Est.
- Les coordonnées géographiques d'Uckange en Degré Minute Seconde calculées dans le système géodésique WGS84 sont 49° 18' 09'' de latitude Nord et 06° 09' 19'' de longitude Est.
- Les coordonnées géographiques d'Uckange en Lambert 93 du chef-lieu en hectomètres sont:  X = 9 295 hectomètres  Y = 69 160 hectomètres
 




 


vue vers le village depuis le Haut Fourneau 1 - env. 1900


            Uckange a commencé son implantation réelle à partir du 10ème siècle, le site étant traversé par la Route du pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, ancienne Voie Romaine de Metz à Trêves, qui rallie alors Trêves à l’Espagne.

 

            Longtemps séparé en deux groupes de maisons (Feux), du moins du 12ème au 17ème siècle, le village se concentrait d’une part au bord de la Moselle et d’autre part autour de l’église, qui n’était pas celle que nous connaissons aujourd’hui, mais qui se situait déjà au même emplacement.

 


            En 1860, Uckange est formée d’à peine 10 voies : route de Thionville, rue des Juifs (rebaptisée rue de la Moselle le 9/11/1920), les rues des tilleuls (couarail), de l’abreuvoir (place du vieux marché), de Metz, du chantier, du presbytère, de Longwy (ou route n°63) et de Fameck, ainsi que la Grand’Rue (rue Jeanne d’Arc).







            Aujourd’hui, Uckange s’étend sur 556 hectares (5,56 km²).

 

Uckange GOOGLE MAPS






Les plus anciens vestiges de notre passé Uckangeois que l’on peut encore admirer sont :

 


  •  à l’église, un relief du baptême du Christ par Saint Jean-Baptiste (dont le bras a été cassé et resculpté en bois) de 1634, (inscrit à la liste supplémentaire des monuments historiques en 2006)

 

  •  Un taureau ailé en haut d’une maison, route de Thionville, provenant du démontage de l’abbaye du Justemont juste après la Révolution.

 

  •  Le calvaire sur la rue de la Moselle, datant de 1698.

 

  •  La croix Bonjean (du nom du Maire de l'époque qui l'a offerte à la ville), sur le côté gauche de l’église est un souvenir éloquent. Déménagée en 1933, elle trônait depuis 1710 dans la rue des Tilleuls (bord de la Moselle) et donnait alors l'heure aux mariniers grâce à son cadran solaire.



                       

de gauche à droite :
1- CROIX SAINTE BARBE  calvaire Rue de la Moselle
2- BAPTEME DU CHRIST 1634     On note la différence de couleur du bras gauche de Saint Jean Baptiste : la pierre y est remplacée par du bois suite à une casse.
3 -rue de Thionville   TAUREAU AILE



                      
LES NOMS SUCCESSIFS DE LA COMMUNE :

  • Utingas (1106 et 1152),
  • Uegeheim (1115),
  • Uckinga (1178),
  • Ukenge (1181), 

XIIIème siècle : quelques parchemins donnent à Uckange un nom aléatoire :

  • Ukenges et Hukanges (1224),
  • Ukange (parchemins en 1262 et 1293),
  • Encangez (pas de date)
  • Eukangez (parchemins en 1269, 1275, 1288, 1293 et 1298)
  • Ucanges (parchemins en 1275 et 1288),
  • Ukanges (parchemins en 1293 et 1298),


  • Unquenghem (1302),
  • Eukanges (1361),
  • Ucquainge (1458),
  • Ukignen (XVe siècle),
  • Ukinga (1517),
  • Huchenigen (1544),
  • Uckingen (1574),
  • Huckange (1790),
  • Ueckingen (1871 à 1918),
  • Uckange (1918 à 1940)
  • Ückingen (1940 à 1944)
  • Uckange (1944 ...)

En 2015, l'équipe municipale en place lance l'idée de rebaptiser la ville en UCKANGE SUR MOSELLE.

Outre la présence de la rivière, le changement de nom doit permettre d'apporter un renouveau  sur le plan local : un notoriété en décalage avec les aspirations des gens de la commune et des perspective d'avenir particulièrement favorable font que Uckange doit donner une nouvelle image d'elle-même. Le changement de nom est l'une des étapes de ce renouveau.

Processus long et incertain dans son aboutissement, il n'en reste pas moins au cœur des ambitions communales.


en PLATT (francique lorrain) : Ickéngen puis Ickéng.

 
atlas de France - 1953 - parlers germaniques


Concernant le Platt :

Ernest de Bouteiller,

dictionnaire topographique du département, 1868 :



« Si vous tirez une ligne oblique du Nord Ouest au Sud Est, c'est-à-dire de Mont-Saint-Martin à Uckange, puis, en suivant, d'Uckange à Gros-Tenquin, le département sera partagé en deux moitiés, dont on peut dire que l'une, au Nord Est, est toute allemande et l'autre, au Sud 0uest, toute française. Il arrive parfois que deux villages, quoique voisins, se comprennent difficilement ou ne se comprennent pas du tout, et cette différence de langage a existé de temps immémorial ».


« Dans l'arrondissement de Thionville, il existe un patois allemand dont les différences caractéristiques se rapportent à une langue particulière. Des mots propres qui ne se trouvent pas dans l'allemand ».

 



 Le nom de la ville trouve ses origines dans son passé gaulois-belge (les habitants locaux étaient alors les trévires)

certainement au début du premier siècle avant notre ère : 


littéralement, UCKANGE signifie :


ANGE =

LE LIEU HABITÉ

   

ou, plus précisément,

ENCLOS FORME PAR DES ARBUSTES ENTRELACES 

(traduction littérale du suffixe belge Ingen resté Ingen en allemand puis devenu Ange en français, Ingenent signifie arbre greffé en fente)

UCK =
de HUCBERTUS

du nom probable du chef de village, au début de l'implantation des Trévires sur nos rives de la Moselle.


Le nom exact de ce Chef s'est perdu définitivement dans les couloirs du temps, on ne peut que supposer qu'il s'agissait de ce nom. Mais, ce pourrait tout aussi bien être UGO, HUCHO ou encore HUCDO ... autant de prénoms courants à cette période.


Je reviens dans un autre chapitre de manière un peu plus approfondie sur cette origine du village et de son nom :

02- des danubiens aux gallo-romains








doit-on dire ... D'UCKANGE ou DE UCKANGE ?

        Ah, les joies de la langue française ...

                En fait comme il s'agit d'un nom propre, il ne devrait pas y avoir d'apostrophe, mais comme la tradition orale le permet, je m'autorise à utiliser les 2 formes tout au long de mes pages.

                Je présente donc mes excuses aux puristes et demande leur indulgence.



LES VOIES ET LIEUX D'UCKANGE

retrouvez dans cet autre chapitre, tous les lieux d'Uckange
     





Enfin, pour conclure ce chapitre, il faut noter que UCKANGE fait partie de la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch qui comprend 10 communes :


    Michel PARADEIS, ancien Maire de la commune, en a été le premier Président.

ą
Olivier Clause,
16 juil. 2015 à 21:07
Comments