Le vieux rom et le loup


Dans une épaisse forêt, vivait une bande de loups menée par un vieux mâle. Il avait affronté bien des dangers au cours de sa longue existence. Bien souvent, il avait risqué sa vie, mais il s'était toujours tiré d'affaire, grâce à son courage et à son intelligence.

Ce vieux loup savait qu'un jour il serait trop vieux pour conduire la meute. Il n'aurait plus la force de chasser et de se battre contre ses adversaires. Alors, pour lui, ce serait la fin.

Cependant, il continuait de courir, utilisant sa ruse pour dénicher le gibier, et ramenait encore assez de nourriture pour sa bande.

Mais cet hiver-là, il fit si froid qu'il était presque impossible de chasser, et la nourriture se fit de plus en plus rare. Pour la première fois, il vit du mépris, et même de la haine dans les yeux des autres loups. Les jeunes n'avaient plus peur de lui, car ils voyaient qu'il devenait vieux et bientôt il lui faudrait les affronter.

Alors, un soir, il attendit la nuit noire pour s'éloigner discrètement de la meute et s'enfonça seul dans la forêt. Les autres loups ne furent pas longs à s'apercevoir de son absence et ils se lancèrent à sa poursuite. Mais le vieux loup, qui connaissait mieux qu'eux la forêt, savait où aller. Il se dirigea vers une clairière où se trouvait une cabane en bois dans laquelle vivait un vieux Rom solitaire.

Ce Rom lui aussi avait longtemps été le chef d'une grande et puissante tribu. Il avait conduit ses frères roms sur toutes les routes, à travers tous les pays. C'était un homme fort et courageux. Cependant, lui aussi était devenu vieux. Peu à peu, il avait senti la grande fatigue venir et la faiblesse envahir tout son corps. Il arrivait à peine à conduire sa roulotte et n'était plus assez fort pour commander sa troupe. Il était encore respecté pour sa sagesse, mais les jeunes hommes, les "Ternear", ne lui obéissaient plus et il commençait à se sentir trop faible pour leur tenir tête.

Un jour, c'était en hiver, la "kompania" campait près d'un village, à l'orée d'un bois. Il faisait très froid et les hommes étaient partis chercher du bois pendant que les femmes faisaient des courses au village. Le vieux Rom, rassemblant ses dernières forces, partit discrètement se bâtir une cabane dans la forêt. Et il resta seul au fond des bois.

Quand la "kompania" reprit la route au printemps, leur vieux chef n'était plus là. Les Roms l'avaient cherché mais ne l'avaient pas trouvé. Ils pensèrent qu'il s'était perdu dans une tempête de neige et qu'il avait été dévoré par les loups.

Depuis ce jour, le vieux Rom vivait seul au fond des bois, se nourrissant d'un peu de chasse et de baies sauvages. Il connaissait tous les animaux de la forêt et ne craignait rien. Aussi, quand une nuit il entendit le cri du loup errant, il n'eut pas peur. Il alluma une torche et ouvrit sa porte. Devant lui se trouvait le vieux loup qui le regardait comme pour lui demander son aide. Plus loin, derrière les arbres, il pouvait distinguer la meute prête à attaquer. Mais lorsqu'il brandit la torche, les loups reculèrent et disparurent dans les ténèbres.

Alors, les deux anciens se regardèrent avec tendresse : le Rom passa sa main dans la fourrure de la bête et le vieux loup se coucha à ses pieds avec reconnaissance. Ils vécurent encore longtemps ensemble comme deux amis qui s'aiment et se respectent.


Source: Conte moi



Comments