Les animaux que nous prenons en charge


"Le don le plus précieux de l'amour est sa capacité à rendre sacré tout ce qu'il touche." ~ Rûmi






   Nous prenons en charge les animaux dont la situation est très urgente,souvent victimes de maltraitance,d'actes de tortures ou de barbarie,d'abandons répétés,ou sortis des couloirs de la mort,notre effectif est limité de manière à offrir à nos protégés une vie décente,des soins appropriés à leur état,âge,handicap, mais aussi de manière à leur donner attention,amour,et travailler de manière éthologique! De nombreuses espèces d'animaux vivent au refuge,chiens,chats,caprins,chevaux,poneys,oiseaux,etc... dans le respect des législations en vigueur.

 Les adoptions sont sous contrat,avec un suivi de manière à assurer la sécurité de l'animal,certains animaux,trop âgés,trop traumatisés,trop handicapés restent à vie au refuge,ainsi nous avons parmi nous des papys et mamies animaux avec un âge très avancé,qui vivent sereinement! Les chevaux,ânes et poneys mâles sont castrés dès que leur santé le permet ( il doivent subir une anesthésie donc leur état doit être évalué par un vétérinaire de manière à limiter les risques) ,les chiens ,chiennes ,chats,chattes sont tous castrés ou stérilisés dès l'âge de 6 mois  ou dès que leur état permet une anesthésie, le cochon est castré,ainsi que nos caprins mâles,les oiseaux d'espèces rares sont bagués et éjointés,certains font l'objet d'une déclaration aux services compétents,car la détention de certaines espèces est très réglementée,les animaux ont tous un suivi sanitaire et nous sommes contrôlés régulièrement, comme tout refuge déclaré,certains animaux ,chiens,équidés,sont vaccinés,pour d'autres une prophylaxie est mise en place pour éviter les risques de maladies,tous les animaux sont vermifugés,et déparasités de manière à éviter la transmission éventuelle de maladies.


 




La majorité des animaux sont très faibles à leur arrivée et isolés le temps de procéder à un bilan vétérinaire.

Quelque animaux,plus chanceux,ont pu être secourus par des associations ou des particuliers et se retrouvent ici en famille d'accueil.
 Dans certains cas,nous rachetons les animaux avec nos propres moyens (volailles qu'on sauve d'élevages en batterie,etc...) ,nous sommes bénévoles ,nous faisons vivre le refuge par nos propres moyens,ce qui nous demande beaucoup de sacrifices mais nous permet de vivre auprès de nos protégés,nos adhérents nous aident beaucoup,nos membres bienfaiteurs,et nos visiteurs,notre association est jeune,nous travaillons dur  pour restaurer la ferme ou vivent nos protégés,merci à nos adhérents,aux personnes qui nous soutiennent ou viennent nous aider bénévolement!

Nous travaillons à flux tendu,donc n'accueillons de nouveaux animaux qu'au fur et à mesure que des places se libèrent,ainsi le nombre de nos rescapés est constant,ce qui permet un travail efficace ,avec de l'espace. Nous resocialisons les animaux,et leur permettons une vie sans enfermement,proche d'une vie en famille,l'instinct grégaire de certaines espèces est respecté (équins,caprins,etc...) pour les anatidés un plan d'eau est aménagé,les chiens ont accès à un jardin en permanence et à un autre sous plus de surveillance (certains chiens sont handicapés) ,dorment à l 'intérieur quand il fait froid,les chats ont une chatterie chauffée,équipée de jeux,d'arbres à chats et des chatières qui leur permettent de gambader! Le pré est cultivé sans pesticides,avec accès en permanence à un râtelier,des abreuvoirs,des blocs de sels et d'oligoéléments,de plus les animaux peuvent quand bon leur semble venir s'abriter dans les écuries et autres abris.



Petits bonheurs avec nos animaux :










Vivre n'est jamais jouer un rôle. Vivre c'est laisser parler son être.
Lao-Tseu





Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins semons et cueillons des fleurs.
Montaigne


L’amour guérit,
à la fois ceux qui le donnent
et ceux qui le reçoivent.
Dr Karl Menninger





Les grandes transformations se font à petits pas. Pose une pierre chaque jour, n'abandonne jamais ta construction, et l'édifice grandira. Combats le doute et la paresse. Tiens constamment ton esprit en éveil. Observe, comprends, et aime.
Dugpa Rimpoché






"J'ignore aussi s'il est vrai que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Ou si l'on encaisse le coup à terre telle une bête blessée, fragilisée, contrainte de se fuir plus froidement à chaque pas, d'éviter de s'émouvoir, d'aimer, tenue de prendre les armes et l'armure quoique les coques d'acier grincent, mais continuant vaille que vaille le chemin, parce qu'il faut bien y croire un peu, si peu, et mendier quelques miettes à la vie pour satisfaire son estomac."
L'aimer ou le fuir
de Delphine de Malherbe






Cette nuit, l’œil écarquillé, mon regard s’est tourné vers le ciel étoilé ... Et voici le spectacle dont je viens témoigner... Envoûtée par ce décor enchanteur, des mots ont émergé de l’aube de ma mémoire ... Vois comme cette petite chandelle répand au loin sa lumière ... Ainsi rayonne une bonne action dans un monde malveillant …  William Shakespeare



Place la bonté comme base de ta vie, la justice comme mesure, la sagesse comme limite, l’amour comme délectation et la vérité comme lumière.
Peter Deunov





On me demande parfois : Pourquoi dépensez-vous autant de votre temps et d’argent à parler de la bonté des animaux quand il y a tant de cruauté faite aux hommes ? Je réponds : Je travaille à ses racines.
George T. Angell (1823-1909)




Les mains qui aident sont plus sacrées que les lèvres qui prient ...  Sathya Sai Baba




« Pourquoi la souffrance d’une bête me bouleverse-t-elle ainsi ? Pourquoi ne puis-je supporter l’idée qu’une bête souffre, au point de me relever la nuit, l’hiver, pour m’assurer que mon chat a bien sa tasse d’eau ? […] Pour moi, je crois bien que ma charité pour les bêtes est faite de ce qu’elles ne peuvent parler, expliquer leurs besoins, indiquer leurs maux. Une créature qui souffre et qui n’a aucune moyen de nous faire entendre comment et pourquoi elle souffre, n’est ce pas affreux, n’est ce pas angoissant ? » Emile Zola




Comments