Texte d'Ovide







Ovide :  Publius Ovidius Naso, né le 20 mars 43 av. J.-C. à Sulmona, dans le centre de l’Italie et mort en 17 ap. J.-C., en exil à Tomis (l’actuelle Constanţa en Roumanie), est un poète latin qui vécut durant la période qui vit la naissance de l’Empire romain.



« Comme il se fait d’horribles goûts, comme il se prépare à verser un jour le sang humain, celui qui égorge de sang-froid un agneau, et qui prête une oreille insensible à ses bêlements plaintifs ; celui qui peut sans pitié tuer le jeune chevreau et l’entendre vagir comme un enfant ; celui qui peut manger l’oiseau qu’il a nourri de sa main ! Y a-t-il loin de ce crime au dernier des crimes, l’homicide ? N’en ouvre-t-il pas le chemin ? Laissez le bœuf labourer, et ne mourir que de vieillesse ; laissez les brebis nous munir contre le souffle glacial de Borée, et les chèvres présenter leurs mamelles pleines à la main qui les presse. Plus de rêts et de lacs, plus d’inventions perfides ; n’attirez plus l’oiseau sur la glu, ne poussez plus le cerf épouvanté dans vos toiles, ne cachez plus, sous un appât trompeur, la pointe de l’hameçon. »
— Ovide, Les Métamorphoses, livre XV122.

Comments