La Chapelle sous Huchon

Roland Niaux

Alone, devenu Toulonjon ou Toulongeon

71.30.096

Situation

Arrondissement = Autun
Canton = Mesvres
Carte IGN au 1/25000e = 2825 Est - Autun
Coordonnées Lambert = 746.30/42 - 206.00/12 alt.304
Cadastre 1831 = A1 n°45 ancien château, 44 = fossés, 46 = chapelle, 49 et 54 basse cour et communs (ensemble 43 à 55).
Cadastre 1980 = A1 n° 9 (ancien château).
Diocèse = Autun
Ancien archiprêtré = Autun
Paroisse = La Chapelle-sous-Uchon, probable au IXe, certaine au XIe siècle (W.Berry, Autun-Augustodunum, p. 387). Eglise romane démolie et reconstruite en 1866. Vocable : les saints Nazaire et Celse, patrons primitifs de l'église cathédrale d'Autun.
Alone est à 1km500 à l'est de l'église, à l'ouverture d'une vallée qui s'élargit en direction du bourg de Mesvres et qui sépare les monts de la Certenue et d'Uchon.

Toponymie

Alone, mot peut-être gaulois, désigne 5 communes en France et évoquerait une idée de brillance ou de blancheur associée à une source (Dauzat, Noms de lieux,1926, p.47 et Guyonvarch, OGAM n°72, 1960, p. 458). Ce nom ne subsiste aujourd'hui que dans une parcelle proche dite "Terre d'Alonne".
Alone est devenu au XVIIe siècle Toulonjon, ou Toulongeon, du nom de son propriétaire en 1631. Antoine de Toulougeon.

Vestiges

L'emplacement de l'ancienne forteresse est bien visible : un fort relief bosselé par les substructions, encore entouré d'eau dans les parties nord et ouest. On aperçoit les vestiges d'une tour, à l'extrémité nord.
La primitive "tour d'Alone" était une tour carrée à 3 étages qui n'existe plus. Autour s'étaient greffés ensuite d'autres bâtiments. L'ensemble se groupait sur un îlot de 35 mètres de long sur 18 mètres de large. Les fossés mesuraient 10 à 15m de largeur et étaient reliés au sud à une grande cour par un pont levis. A l'angle NO de cette grande cour était la chapelle et à l'angle SO un colombier. Au sud de la grande cour était la basse cour entourée des communs toujours existants : à l'ouest l'ancienne ferme, aujourd'hui atelier de céramique ; à l'est la forge, les écuries et la grange, en cours de reconstruction ; au sud les logis comportant à l'extrémité ouest du bâtiment une tour ronde médiévale. Les jardins et le parc s'étendaient à l'est de l'ensemble.

Datation

Alone était un fief relevant de la baronnie d'Uchon et, à ce titre, du duché de Nevers. Le premier seigneur connu est Bernard, en 1151. Son fils du même nom accompagna le duc Hugues III aux Croisades. A la fin du XIVe siècle, Marie d'Alone épousa Dalmace de Busseul. Leur fille Philiberte épousa Guillaume de Clugny. Elle obtint, en 1439, un mandement du bailli d'Autun à l'effet de contraindre les habitants et retrayants de sa terre à contribuer aux "réparations, fortifications et emparements de la maison forte d'Alone". Même chose en 1498 en faveur de Louis d'Alone :" curer et nettoyer fossés, faire barrières, ponts levis et dormant", la maison forte étant reconnue comme "place fort tenable en temps de guerre". Alone passa ensuite dans les mains de la famille de Loges, dont les derniers vendirent en 1610 la seigneurie à Antoine de Toulongeon, écuyer, seigneur de Balorre et Trizy, qui épousa Françoise de Rabutin-Chantal, fille de Jeanne Fremyot devenue sainte Jeanne de Chantai. Antoine de Toulongeon travailla à agrandir son domaine érigé en comté en 1630 sous le nom de Toulongeon. Son fils étant mort sans descendance, le comté de Toulongeon passa en diverses mains. En 1756, Théodore Chevignard de Chavigny fit rebâtir un château moderne. Le propriétaire suivant fut Charles Gravier de Vergennes, ministre des Affaires Etrangères qui mourut en 1787. A la Révolution, le château fut pillé puis détruit et les terres vendues comme biens nationaux.

Bibliographie

A. de Charmasse, Cartulaire de l'Eglise d'Autun, III, p. CXVIII et CXX
SHN Autun, 27e bulletin, 1914, PV des séances p. 156-157
MSE - divers XVI, 1888, p.396, XXV 1897 p.78, XXVII, 1899, p.297
A. de Charmasse, Alone, aujourd'hui Toulonjon,
MSE XLIII - 1919 - p.211 à 266
MSE XLV fasc. 1 - 1924 - p.69 et s ;159 et s ;
297 et s ; 403 et s.
Histoire et monuments - Canton de Mesvres p. 87
Crozat, Le château de Toulonjon, "Bulletin des Amis de Montcenis", n°16, janvier 1989, p. 3 à 16

Cadastre

1831

Cliquez pour agrandir :

 

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/cadastrechapellessuchon.jpg?attredirects=0

 

© Roland Niaux, 2008