Autun : Les Ragots

Par Roland Niaux

Accueil 


AUTUN : Lieu dit Les Ragots "Pâture du Château" autrefois "Epoisses"


71.95.014

 

Situation

Arrondissement = Autun

Canton = Autun
Carte IGN au 1/25000e n° 2925 Ouest - Le Creusot

Coordonnées Lambert = 751,04/08 - 218,52/55 alt. 318

Cadastre 1822 = E1 n° 26 (voir ci-après copie)
Cadastre 1981 = E1 partie de la parcelle 338 et sud de la partie 339

Diocèse = Autun

Ancien archiprêtré = Autun

Paroisse = avant la Révolution, ancienne paroisse St. Branché (St. Pancrace) d’Autun dont l'église était située à 1km 400 plus à l'ouest, à l'angle des actuelles rues Ste.Anne et St.Pancrace (église détruite après la Révolution).

Les "Ragots" se trouvent en bordure nord de la grande voie romaine d'Autun à Chalon-sur-Saône, à la sortie Est d’Autun, au pied de la pente ouest des hauteurs de la Forêt de Planoise. 

Toponymie


"Pâture du Château" est un microtoponyme ne figurant pas sur le plan cadastral, mais sur les matrices. Il évoque le "chastel et maison fort d'Epoisses" qui existait encore en 1596 et appartenait en dernier lieu à un nommé "Ragot" qui a laissé son nom au site (MSE, XVIII, p. 476).

 

Vestiges


Le "chastel et maison fort d'Epoisses" était bâti sur une motte trapézoïdale mesurant respectivement 30 et 35 mètres pour ses petites dimensions et 50 et 55 mètres pour ses grandes dimensions. Elle était entourée de fossés de 5 mètres de largeur. Son plan a été relevé sur le terrain au XIXe siècle par Roidot-Deléage, architecte, et figure dans le recueil de planches dénommé "Autun Ancien et Moderne" à la Bibliothèque de la Société Eduenne. (ci-après photo dont l'orientation, par rapport au plan cadastral, paraît défectueuse).

 

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/ragots01.jpg?attredirects=0

Sur la copie du plan cadastral, la motte ne figure pas. Nous l'avons reportée d'un trait léger (ci-dessous). Elle limite, sur 3 côtés, les parcelles 25, 27 et 31. Le quatrième côté s'articule sur deux changements de direction des côtés de la parcelle 26. C'est le long de ce dernier côté que l'on peut apercevoir au mieux, sur le terrain, le talus interne au fossé, marqué par un léger relief dans le pré bordant les installations de "l’Etrier-Morvan" :

 

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/ragots-web.jpg?attredirects=0

 

Datation


Aucun mobilier archéologique n'a été recueilli sur le terrain. Un document de 1546 mentionne, dans les dépendances de la "Grange d'Epoisses", un "Champ de la Tour" qui ne peut être que notre actuelle "Pâture du Château" d'où il ressort qu'au XVIe siècle existait une tour, à l'état probable de ruine ou de souvenir (MSE, XI, p. 559). Est-ce bien le même monument que notre "chastel et maison fort d'Epoisses" qui, lui, semble bien encore exister en 1596 ? Un doute est permis, mais la motte dont Roidot a relevé le plan et qui demeure partiellement visible, atteste l'existence d'une fortification médiévale d'époque bien antérieure au XVIe.siècle.

 

Bibliographie


- Bibliothèque de la S.E. : Roidot-Deleage, "Autun ancien et moderne", vol. II, n°57 et 61 et I n°6
- A. de Charmasse, PV de la séance du 23.7.1881 de la Société Eduenne, MSE, XI, 1882, p. 557 à 559
- Pièce de procédure du 17.08.1596 mentionnée au PV de la séance du 24.04.1890.

MSE XVIII 1890 p.476. 

 

© Roland Niaux, 2008