Curgy : Pauvray

Roland Niaux

 ACCUEIL

CURGY
Lieu-dit : Pauvray

71.52.162

Situation

Arrondissement - Autun
Canton = Autun Sud
Carte IGN au 1/25000e = 2925 Ouest-Le Creusot
Coordonnées Lambert = 756,17/22 - 220,72/78 alt 400m
Cadastre 1823 = D2 n°398 terrasse
399 pied de la terrasse (auj. étang)
397 chapelle et habitat
Cadastre rénové (1954) U2 n" 291 à 294
Diocèse = Autun
Ancien archiprêtré = Autun
Paroisse = Curgy, avec église attestée au VIIIe siècle, à côté de l'église actuelle XIe siècle, vocable St. Ferreol.
Le site est à 1km900 SSE de l'église paroissiale, en lisière nord de l'ensemble forestier Feuillies-Battées et en limite des commu­nes de Curgy et Sully, au pied de la hauteur dite "Montaigu", qui a donné ou reçu son nom d'anciens seigneurs de Sully et Pauvray.

Toponymie

On n'a pas de forme ancienne de ce toponyme qui ne semble pas avoir d'homonyme. Sa signification demeure inconnue.

Vestiges

Le site occupe une petite vallée, étroite et profonde, dirigée du sud au nord. Cette vallée était suivie par l'ancien chemin d'Auxy à Antully et par un petit ruisseau sur lequel, à l'orée des bois, un barrage retient une petite réserve d'eau. Juste après cet étang, alors que la vallée commence à s'ouvrir vers le nord, une terrasse surélevée a été aménagée sur sa rive droite. Ses parois sont soutenues par une forte muraille comportant des pierres de remploi, encore visible sur le côté ouest. Cette terrasse mesure environ 50 mètres de côtés nord-sud et 60 mètres de côtés est-ouest. Une chapelle, construite au XVIIe siècle à peu près à l'angle sud-ouest de la terrasse et abandonnée cultuellement à la Révolution, ainsi qu'une maison bourgeoise de môme époque bâtie au centre sont les seuls vestiges de quelque ancienneté. On avait toutefois encore souvenir, au milieu du XIXe siècle, d'une chapelle plus ancienne bâtie près d'une fontaine et toutes deux démolies. 

 

 

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/pauvray.jpg?attredirects=0

 La terrasse occupe les parcelles 395 à 398 de l'ancien cadastre. La parcelle 399, au pied de la terrasse, se nommait le "Pâquier de la Mort". Il a été creusé récemment pour faire un second étang sous la levée du vieil étang établi plus au nord. La terre voisine du Pâquier de la Mort, vers le nord-ouest, se nomme "les Marterets". Ces deux terres ont livré, au XIXe siècle, des stèles funéraires, des sarcophages, des meules, des fragments de tegulae. Les carrières de grès de Pauvray, situées un peu plus haut à la limite des communes de Sully et Auxy ont été exploitées à l'époque gallo-romaine. Le chemin d'Auxy à Curgy longeant la butte de Pauvray était un chemin de desserte de ces carrières.

Datation

Pauvray était, avant la Révolution, un fief de la mouvance de Grosme, propriété épiscopale démembrée de Sully, ledit Sully rele­vant de la baronnie de Couches.
En 1380, Jean Bataillard, écuyer, fait foi et hommage à Philibert de Montagu pour ses terres de Pauvray.
En 1469, le seigneur do Pauvray est Louis Damas d'Alone. En 1640, Simon de Montagu, lieutenant général en la chancellerie d'Autun, donne dénombrement de sa seigneurie de Pauvray. Il n'est jamais fait état, explicitement, d'une maison forte.
La présomption de son existence résulte de la configuration des lieux dont les structures cadastrales conservent le dessin d'une terrasse rectangulaire surplombant la vallée, de la présence d'une maison seigneuriale et d'une chapelle voisine construites au XVIIe siècle avec souvenirs d'édifices plus anciens, enfin de l'impor­tance historique et stratégique du site et de sa situation frontière.

Bibliographie

Abbé Doret, manuscrits M 88/1 et M 88/2, Bibl. Soc.Eduenne
Abbé Lacreuze,
 manuscrits (propriété M.Luas)

 

Cadastre

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/pauvray-cadastre.jpg?attredirects=0

  © Roland Niaux, 2008