Curgy : Chevannes

Roland Niaux

 ACCUEIL

CURGY : lieu-dit : "Chevannes"

71.52.162

Situation

Arrondissement = Autun
Canton = Autun Sud
Carte IGN au 1/25000e = 2924 Ouest-Arnay-le-Duc
Coordonnées Lambert = autour de 756,30 - 226,34. Altitude 311m.
Cadastre 1823, section A1 n°21 à 24, 55 à 60
Cadastre rénové, édition 1986 = A1 n° 44 à 51-347.348
Diocèse = Autun
Ancien Archiprêtré = Autun
Paroisse = Curgy, dont une église est certaine, dès le VIIIe. s (St. Ferrucion ), reconstruite au XIe. siècle (église actuelle : St.Ferreol).
Le site de Chevannes est à 3km750 au nord de l'église paroissiale, en surplomb et sur la rive gauche de la rivière "la Drée" et à 500 mètres de l'intersection des trois communes de Curgy, St. Leger-du-Bois et Igornay où la voie romaine d'Autun à Langres franchit cette rivière.
Chevannes se trouve également sur une voie secondaire reliant les carrières de Lally à la voie romaine, dite au cadastre "chemin rural de Champecueillon à Chevannes".
Sur la rive opposée de la Drée, à Ikm250 au NE, se trouve la forteresse de Champsigny.

Toponymie

"Chevannes" est un toponyme très fréquent en Bourgogne-Morvan, issu probablement du gallo-romain "capanna" (cabane) et désigne­rait un petit groupe de constructions vétustes.

Vestiges

Le site se présente sous l'aspect d'une terrasse légèrement bom­bée, face au nord-ouest, dont le sommet est occupé par une ferme (habitation et bâtiments d'exploitation) dont l'implantation a effacé toutes traces de fortifi­cations anciennes.
Les travaux de terrassements nécessités par le passage à environ 100 mètres de la ligne du TGV ont achevé de bouleverser le site dont les abords sont recouverts par des remblais. Lors de ces travaux, on a découvert, au droit de Chevannes, des vestiges d'occupation gallo-romaine tardive (site signalé à l'époque sous l'intitulé "les Gorgereaux").
Juste au nord des bâtiments de ferme, le propriétaire, M. Repiquet, nous a montré l'emplacement d'un fossé, aujourd'hui comblé, d'environ deux à trois mètres de largeur, qui entourait extérieurement une ouche rectangulaire et revenait vers le sud-ouest sur le chemin de Curgy à Muse (approximativement les limites de la parcelle 24 sur l'extrait cadastral ci-dessous).

Datation

Les divers éléments retrouvés sont insuffisants pour avancer une quelconque datation.

Bibliographie

Seule mention trouvée : Annuaire départemental de Saône et Loire, année 1874, p.183 : "Après avoir franchi la voie de chemin de fer d'Autun à Epinac... la voie romaine de Langres laisse à droite Chevannes où elle était protégée par une motte entourée de vastes fossés".

Cadastre

 

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/chevane-cadastre.jpg?attredirects=0

 © Roland Niaux, 2008