Curgy : Savigny-le-Vieux

Roland Niaux

 ACCUEIL

CURGY
Lieu-dit : "Savigny-le-Vieux"

71.52.162 

Situation

Arrondissement = Autun
Canton = Autun Sud
Carte IGN au 1/25000e 2924 Ouest - Arnay-le-Duc
Coordonnées Lambert = 756,73 225,02 alt. 338m
Cadastre 1823 = B1 n°157 Cadastre rénové = B1 n°199
Diocèse = Autun
Ancien archiprêtré = Autun
Paroisse = Curgy, dont une église est attestée au VIIIe siècle, voisine de l'Eglise actuelle, St Ferreol, construite au XIe siècle.
Le site est à 2km700 au NNE de l'église paroissiale, un peu en retrait, côté nord, du CD 107.

Toponymie

"Savigny" est un toponyme courant dans la France entière. Traditionnellement, on y voit le nom du domaine d'un nommé Sabinius, avec le suffixe acum. G.Taverdet pense qu'il peut plus simplement s'agir d'un dérivé de silva, la forêt.

Vestiges

II reste un beau donjon de plan carré, ayant extérieurement 8m75 de côté et environ lom de hauteur, dominant l'angle nord-est d'une enceinte quadrangulaire irrégulière dont subsistaient encore, il y a quelques années, plusieurs tronçons (on ne voit maintenant que le départ de ceux attenant à la tour). Cette enceinte mesurait 21 mètres au côté nord, 35 mètres au côté ouest, 29m 80 au côté sud et 23,55rn au côté est, les trois angles opposés à la tour faisant chacun 85°.
Les murs du donjon ayant 1m30 d'épaisseur, comme ceux de l'enceinte sont formés d'un blocage de maçonnerie coulé entre deux parements appareillés de beaux moellons de grès de 25 à 40 cm. Les murs de l'enceinte avaient 6m de hauteur et étaient entourés d'un fossé depuis longtemps comblé.
Un pont-levis donnait accès à une porte ouverte dans la courtine sud. Le donjon n'avait qu'une porte en arc surbaissé au rez-de-chaussée divisé en deux salles voûtées. On parvenait au plan supérieur par un regard de 0m80 de coté percé dans la voûte. Deux étages se succédaient, surmontés d'une plate-forme à créneaux, avec bretèches et barbacanes et des gargouilles à chaque angle. Le toit pyramidal actuel, couvert d'ardoises, est de construction récente. On remarque des similitudes de conception avec les tours de défenses voisines qui sont celles de St Sernin, Champiteaux, Bost, etc...

Datation

La tour de Savigny peut être datée localement par son archi­tecture, au XIIe siècle.
La toiture à quatre pans couronnant la plate forme est du XIXe siècle.
Le pavillon à deux étages accolé au NO de la tour semble être de la fin du XVIe siècle.
On ne connaît les seigneurs de Savigny que depuis la fin du XIVe siècle : en 1366, Hugues de Drée, en même temps seigneur de Blanzy.
A partir de 1411, Savigny-le-Vieux devint une seigneurie ecclé­siastique. Elle s'étendait, suivant le terrier de 1516 indiquant son bornage, sur environ 250 hectares comprenant la réserve seigneuriale et neuf meix.

Bibliographie

Charles Boëll, La Tour de Savigny-le-Vieux, MSE, XXXIX, 1911, p.410 et MSE, XLI, 1913, p 180 à 209

Plan

 

https://sites.google.com/site/communesmorvanbourgogne/savignylv-cadastre.jpg?attredirects=0

 © Roland Niaux, 2008