Accueil

 

La Confrérie a été officiellement créée le dimanche 23 septembre 2007.
 

Cà y est. C'est enfin officialisé : la confrérie de l'Auveloise a tenu son 1er chapitre ce dimanche 23 septembre 2007. A cette occasion, les 17 membres ont inauguré la médaille de la confrérie et le sergent, un magnifique sceptre sculpté dans le bois par Philippe Piéfort , qui représente le verre de la bière l'Auveloise, les deux clés du Jumelage, un morceau de partition de la chanson locale "Gn'a qu'à Auvelais" et l'effigie des trois géants d'Auvelais, Jean le Porion, Marie d'el Potée et Maxence t'chiot Meunier.

Mais si la confrérie vient à peine de naître , la bière, elle, est quelque peu plus âgée puisqu'elle existe depuis 1990.

Le but premier de la confrérie vise avant tout à conserver, à maintenir et à faire connaître la culture des géants d'Auvelais, véritables symboles de l'industrie minière et verrière qui a fait la réputation de la région. Nous voulons redécouvrir nos racines et défendre notre ville, la représenter.
  

 

 

 

Jean le Porion.

Né le 29 août 1956 à Auvelais. Héritier direct de Jean-Le-Houlleur, échevin en 1512 et de Jeanne Quinquet, chef de file à la badauderie de la Haute Cour St-Feuillen du Voisin. Le géant a été reconnu être du sexe masculin et porteur de sous-vêtements aux couleurs locales: l'orange et le Le géant mesure 3m80 de haut et pèse 82 kg. Son costume a nécessité 23 mètres de tissus. En souvenir de l'industrie houillère. Il a été baptisé le 30 août 1956.

Marie d'el Potée.

Née le 11 septembre 1966 à Auvelais. Fille de verrier née de Joseph d'el Potée et de Marie Dufer. (La potée: sulfate de fer qui mouillée, en faible ou en forte dose effaçait les éventuels défauts dans le verre). Le géant mesure 3m60 de haut. En souvenir de l'industrie verrière. Elle a été baptisée le 18 septembre 1966.

Maxence T'chiot Meunier.

Née le 1er janvier 2000 à Auvelais. Fils de Jean le Porion et de Marie d'el Potée. En souvenir des liens d'amitiés entre deux villes (Auvelais et Pont-ste-Maxence) depuis 30 ans. Il a été baptisé le 14 mai 2000.

 Gn'a qu'à Auv'lais.

En 1956, on annonçait dans les colonnes du journal "Vers l'avenir", la création de : "Gn'a qu a Auv'lais", le chant dont Mr Willy Félix, pour les paroles, venait de doter son village natal. L'idée en vint, nous apprend "El Bourdon" de Charleroi à Mr François Sarteel et la musique de Mr Jean Fahy.