Yoho : Lake O'Hara

Sa 05/09/09


Nous ne manquerions pour rien au monde la mythique randonnée du lac O'Hara. 

Seule une poignée d'élus peut, chaque jour, obtenir le fameux sésame et il a fallu que je sois très persévérante, il y a trois mois, jour pour jour, pour arriver à joindre, par téléphone, le service concerné. Pendant deux jours, je me suis obstinée à faire le numéro constamment occupé. 

Une réservation au moins aussi compliquée que celle de Coyote Buttes (pour les connaisseurs) et qui ne peut se faire que par téléphone. Heureusement, j'avais pris soin de bien préparer mon discours et de réviser la prononciation de l'alphabet en anglais (pour épeler mon nom et mon adresse, hé, hé !)

Alors, pour être à l'heure au parking situé sur la Hwy 1 entre Field et Lake Louise, nous avons mis le réveil à six heures… pour un rendez-vous sur place à 8 h 10. Avant sept heures, nous sommes déjà sur la route, bientôt récompensés pour ce réveil matinal par le lever du soleil absolument somptueux ! Journée prometteuse !






 

Bien sûr, nous sommes largement en avance, de quoi prendre le temps de tout préparer minutieusement. Il faut se couvrir. Malgré un franc soleil, il fait très frais et j'enfile même mes gants !

A 8 h 10, deux bus jaunes s'avancent et 42 randonneurs tout excités s'y engouffrent pour douze kilomètres de piste à travers la forêt.

Pas une minute à perdre. Pendant que nos compagnons de bus s'attardent autour du chalet d'accueil (café, infos, pipi), nous prenons une longueur d'avance et déjà un peu de hauteur pour admirer le lac.


 

La montée vers Wiwaxy Gap est implacable mais le spectacle, depuis là-haut, est à la hauteur de nos efforts.



Au sommet... un "inukshu" = empilement de pierres de forme humaine utilisé par les populations inuit du Canada comme point de repère pour se guider dans les vastes étendues de neige. C'est aussi l'emblème des prochains JO de Vancouver 2010.

Nous ne sommes qu'au début de nos découvertes, le sentier en corniche nous livre de nouvelles vues à chaque virage.


Vue sur O'Hara Lake



Vue sur Oesa Lake

 

Nous voici au lac Oesa, le temps d'une halte.


 

Le petit lac Leffroy, à ses pieds, est lui aussi de toute beauté. 




Suite du sentier en corniche au pied du Mont Yukness et toujours la même exclamation : que c'est beau !



 

... à travers les éboulis... jusqu'au plateau Opabin.

Ici le lac Opabin.


 

La boucle est bouclée à l'arrivée sur la berge du lac O'Hara. Il est 15 h 30, il n'y a plus qu'à attendre le bus.


 

Magnifique journée, temps splendide, peu de monde, randonnée d'exception qui restera le coup de cœur de notre séjour !

Pourquoi ne pas clore cette journée d'exception par une très bonne table ? J'ai ma petite idée.

J'ai prévu d'avancer, ce soir, jusqu'au début de la route des Glaciers. Alors, après une douche à l'arrivée au camping-car (mais oui, voilà un gros avantage), nous voilà tous frais pour prendre le volant.

A 34 kilomètres de l'intersection de la Trans Canada Hwy et de l'Icefields Parkway, j'avais repéré le Num-Ti-Jah Lodge sur les berges du lac Bow. Hélas, le restaurant donne la priorité à ses hôtes et ne sert pas les non-résidents.

Bien, il va falloir faire la popote… mais on ne bouge pas du parking du lodge. Super emplacement, au bord du lac. Le parking apparemment n'est pas privé (pas de panneau dans ce sens) et pas de panneau du National Park, non plus, interdisant le stationnement de nuit.

Profitons par conséquent de ce "vide juridique" pour nous installer pour la nuit !

Le lodge photographié le lendemain (le gros truc blanc devant, c'est notre véhicule).



Icefields Parkway (1) >>

<< Yoho : Iceline Trail