P.11 Alphonse P.61

L’autre regarde toujours Alphonse avec le même sourire.

C’est une sorte de porte ouverte.

Il dit :

«Quand il y a assez d’amour on ne manque jamais de pain …»

Jean Debruynne

Alphonse P.61

© En Blanc dans le texte

Reproduction et représentation interdites sauf accord de l'auteur enblancdansletexte@gmail.com