Prix 2011 "Partir"


Partir




Si je vais partir,
c'est que je suis déjà parti.
Dès l'instant où j'ai pu m'arracher à moi-même
cette décision de partir,
 mon départ a déjà eu lieu.


Le plus dur n'est pas de partir, mais de le vouloir.



Toutes les raisons sont bonnes pour ne pas partir :
le cœur a ses habitudes, 
l'âme ses tranquillités, le corps ses fatigues,les yeux leur horizon et le visage son cercle.


Il n'existe donc pas de départ sans séparation.
Le départ est donc toujours un acte créateur.
Il rend possible.

Il ouvre un espace.
Accepter de partir, c'est accepter qu'il soit un avenir.
C'est reconnaître que tout n'a pas été dit.
C'est affirmer que notre monde
n'est pas notre prison,
et que notre temps n'est pas sans issue.

Partir c’est toujours aller au bout de soi-même pour en reculer la frontière.

Jean Debruynne

La lauréate 2011


Le prix  a été remis à

Pauline Cuvelier

(23 ans, étudiante éducatrice spécialisée à Amiens) au cirque Grüss, en présence d'Alexis Grüss ami de Jean Debruynne.

Alexis Grüss parraine ce prix  depuis sa création.


Pauline Cuvelier, félicitée par Alexis Grüss

"La Foi est ma force au quotidien, l’Église ma «deuxième famille», et le Seigneur mon compagnon de route, a souligné Pauline Cuvelier.

J’ai vu la proposition dans le magazine de la pastorale des policiers (assez original!) dans la bibliothèque d’une abbaye, où je suis passée fin décembre. J’ai repéré l’annonce et l’affiche du concours, et je suis allée faire la curieuse sur Internet. J’ai laissé l’inspiration me venir dans les quelques jours qui ont suivi, et la première trame de ce texte a été écrite le premier soir de cette nouvelle année 2011. Autant dire que l’année 2011 commençait bien!!

J'avais regardé le magazine car il parlait de saint Martin. J’ai marché sur ses chemins près de Tours, l’été 2010, et quand j’ai vu le concours, j’ai fait le lien avec le thème «Partir». Durant la semaine de marche, j’avais écrit un petit poème sur le thème de la marche et du détachement...
Je me suis vraiment laissé porter par les mots!"


Pauline Cuvelier

Comments