Association Jean Debruynne

"En Blanc dans le Texte"

Accueil


Concours Jeunes Créateurs 2020

Une chanson, un texte sur le thème "Guetter"

Voici le texte de Jean Debruynne sur lequel les candidats ont participé cette année sur le thème Guetter

Extrait du jeu scénique donné à Alep en 1994 :

LA DAME CHANGÉE

1.La vieille Dame:

- Depuis deux mille ans, je me lève avant le jour

j'attends le jour où les pierres vont crier

le jour où les hommes seront moins durs que les pierres

moins sourds et moins aveugles que les cailloux

J'attends le jour où les hommes

écraseront moins que les pierres.


Je guette à la fenêtre quand il fait encore nuit

Je guette l'étoile verte

qui donne des ailes aux collines


Je guette à la fenêtre le rire d'un enfant qui fait ses premiers pas.

la première fleur des champs enfilant sa robe neuve avant de se mettre à danser

Je guette à la fenêtre encore éteinte

le premier cri des rues,


que passent les premières ombres du soleil

rendant à chacun son visage.


Je guette à la fenêtre l'instant où les yeux vont s'ouvrir le long des

murs de pierres et où enfin ce sera aujourd’hui..

Natan Remi


est le lauréat pour le prix Jean Debruynne 2020



Voici son texte

Il est quelques heures,

Ou sans doute plus,

Dans l’air flotte comme une envie d’évasion.

Immobile, je m’adonne

Au sensible, au songe,

Des nuages dans la tête, des pensées jusqu’à l’addiction.

Ce matin prend la suite,

Comme tous les autres,

D’une nuit qui nourrit d’imaginaire mon esprit, D’une aurore bleue

Comme l’ambition

D’aller décrocher Dame Lune de son lit.

Ce matin encore, j’attends,

Comme sur le quai,

Ce train qui prend son temps et ne veut apparaître. Je guette le juste instant,

Le bien-être, l’absolument,

Je guette l’approche de cet intense élan peut-être.

Figé, je ne forme qu’un

Avec ce quai aux bras ouverts

Au passage de ce train d’inspiration qui me fuit, Les yeux scrutant l’asphalte,

Les pieds aux aguets,

Prêts à sauter dans le prochain wagon noir-de-suie.

Je voudrais écrire,

Peindre et chanter,

Imaginer les émotions qui dansent avec majesté.

Je voudrais créer le vrai,

Le grand, le sublime,

Mais je n’aperçois pas le marchepied pour me lancer.

J’attends sans cesse ce train,

Qu’il vienne dans un souffle,

Qu’il emporte mon esprit bien au-delà de l’horizon. J’attends de pouvoir m’échapper,

De courir les rêves,

De battre de mes ailes nacrées de liberté et de passion.

Il est quelques heures,

Je trépigne de patience,

Je m’entête d’un parfum matinal de pourquoi pas. L’obsession me guette,

Je guette une vibration,

Cet après-midi, je serai peut-être installé place Créa.


Train d’inspiraTion

Imaginez demain

Comme une page blanche

L'avenir tend la main

Pour vous tirer la manche


Jean Debruynne


365 citations qui disent l’amour, l’humour,

la joie de vivre,

les saines révoltes….

Aux Presses d'Ile-de-France

...

La Parole est toujours une surprise.

29 Janvier

Ma force de vivre est dans l'expérience de ma faiblesse

24 Février

Une paix pour tous les hommes,

et pas seulement pour les privilégiés

"MARCHER"

Prix 2018