Récoltes

Plantes comestibles

Les récoltes du jardin potager vont

  • aux étudiants
  • au personnel
  • aux jardiniers

Cela va de l’auto-cueillette à un partage organisé selon les années et le moment de la saison.

Plantes médicinales

Les récoltes des plantes médicinales dépendent de différents projets gérés par le département d’acupuncture.

La mélisse, l’hysope, la camomille, le basilic sacré, la lavande, la menthe et d’autres plantes fraîches, dont les feuillages entrent dans la composition de différentes tisanes, nous procurent l’occasion d’expérimenter leurs vertus calmantes, toniques, digestives ou rafraîchissantes, pour le plus grand plaisir des membres du comité.

2018 aura été la première année où nous avons aussi

  1. produit une variété de teintures (dans l’alcool),
  2. récolté des variétés destinées à être conservées à sec, autant des sommités fleuries que des racines,
  3. effectué nos premiers prélèvements de semences.

L’objectif pour l’aspect médicinal est purement expérimental (production à petite échelle, usage domestique par les membres du comité).

Le jardin n’a pas été créé initialement pour offrir des herbes aux patients de la clinique-école, même si cette perspective pourrait sembler bien sympathique et suscite notre réflexion.

Le comité jardin veut d’abord permettre aux étudiants et membres du comité de prendre contact avec une variété de plantes, en prendre soin d'une année à l'autre, améliorer le compagnonnage et l’adaptation de ces plants à notre environnement, créer un intérêt pour l’herboristerie et des contacts avec des praticiens de cette discipline.

La clinique-école du Collège de Rosemont répond aux besoins de formation du programme d'acupuncture et se limite aux pratiques de cette profession. La clinique-école ne permet pas, pour l’instant, d’utiliser d’autres modalités de traitement de la médecine chinoise, comme les herbes provenant d'un commerçant ou du jardin.

Si l’enseignement de la profession était appelé à évoluer pour inclure l’usage d’herbes, ce serait le résultat d'une réflexion et d’accords conjoints du milieu de l'enseignement et de l'encadrement de la profession.

Si sympathique soit le projet du jardin, il ne vise pas à brûler les étapes. Ce qui n'empêche pas de rêver et d'espérer une pratique plus intégrée de la médecine chinoise en nos murs... un jour !


(mis à jour le 5/12/18 PM)