Rencontre sur l'émigration le 29 novembre 2014

Arette resserre les liens avec la communauté béarnaise de Los Angeles.

A l’invitation de l’association Patrimoine en Barétous et de l’AME, un groupe de personnes intéressées par l’émigration barétounaise s’est retrouvé à la salle de la Mairie d’Arette.

Faisant suite à des échanges par internet entre Retta Etchegaray(1) de Los Angeles et Lydia Fourcade membre de l’AME, le contact entre les Barétounais et les descendants des émigrés en Californie a été établi. L’interview d’Hélène Demeestere(2) a également été très appréciée. Historienne française expatriée depuis 30 ans dans cette ville, elle participe activement à identifier les empreintes du patrimoine français grâce à ses recherches.

A Los Angeles, la communauté béarnaise est très vivante. A sa réunion d’octobre, elle a pu avoir des images d’Arette et d’Eysus (car les émigrés viennent surtout de ces deux villages), et nous avons pu apprécier sur leur site internet www.bearnaisla.com le témoignage de leur rassemblement 2013.

La rencontre de samedi a permis de découvrir beaucoup de familles concernées par l’émigration en Californie. Jean Claude Escarain a répertorié un grand nombre d’entre elles, connues de l’assistance. Des recherches en cours ont pu ainsi être citées.

Un appel est fait pour recueillir d’autres témoignages afin de compléter notre base de données, consultable à la Maison de Barétous. La connaissance des liens familiaux est indispensable pour faciliter les contacts.

Déjà des personnes sont venues rencontrer leur famille. L’espace Amériques d’Arette se veut un lieu d’accueil pour ces rencontres.

(1) Retta Etchegaray originaire d’ISSOR et Claudine Ajeti sont à l’origine du maintien des relations entre béarnais de Los Angeles.

(2) Hélène Demeestere, historienne française, a écrit un ouvrage illustré par de nombreuses photos « Pioneers and entrepreneurs » French immigrants in the making of L.A., 1827 – 1927 qui était consultable sur place.

Pour plus de détails sur les sujets évoqués lors de la rencontre :

Arette strengthens ties with béarnais community of Los Angeles.

At the invitation of the "association Patrimoine en Barétous" and the AME, a group of people interested in the emigration from Baretous met in the Town Hall of Arette.

Following Internet exchanges between Retta Etchegaray (1) Los Angeles and Lydia Fourcade member of the AME, contact between Barétous and descendants of immigrants in California was established. The interview of Helen Demeestere (2) was also highly appreciated. A French expatriate historian for 30 years in this city, she is actively involved in identifying footprints of French heritage through her research.

In LA, the béarnais community is very much alive. At the October meeting pictures were shown of Eysus and Arette (because immigrants come mainly from the two villages) and we enjoyed on their website www.bearnaisla.com the testimony of their 2013 gathering.

Last Saturday meeting allowed us to discover many families affected by the emigration to California. Jean Claude Escarain identified a large number of them, known to the audience. Ongoing researches could thus be mentioned.

We appeal for more evidences to collect, so as to supplement our database, available at the House of Barétous. Knowledge of family ties is essential to facilitate contacts.

Already people came to meet their families. The Arette “Americas space” is meant to be a place of welcome for such meetings.

(1) We owe to Retta Etchegaray, a native of ISSOR and Claudine Ajeti the lasting relationship between Los Angeles and Bearn.

(2) Helena Demeestere, a French historian, has written a book illustrated with many photos "Pioneers and Entrepreneurs" French immigrants in the making of LA, from 1827 to 1927 which could be consulted at the meeting.

More information on the topics mentioned during the meeting: