Cyprien Bastit Saint-Martin

Par Andrea Lasserre

Cyprien Bastit-Saint Martin (BSM), une personnalité française à Buenos Aires

Né à Ogeu-les-Bains, en 1869, il émigre en Argentine en 1888, où il se dédie au commerce. Mais pas seulement !

Cyprien était une personnalité des plus connues dans la colonie française à Buenos Aires. Dès son arrivée en Argentine, il s’était affilié à une société de secours mutuels française. Il ne tarda pas à occuper plusieurs postes dans les conseils d’administration des mutualités françaises pour lesquelles il est devenu très dévoué. Lorsque quelques mutualités françaises entreprirent de grouper toutes les mutualités françaises d’Argentine en une fédération, il s’y est attaqué avec toutes ses forces et fut appelé à siéger au premier conseil de la Fédération lorsqu’elle fut fondée. Plus tard, lorsqu’il fut question d’unir toutes les mutualités françaises de Buenos Aires en une seule société, Cyprien fut encore celui qui s’occupa le plus activement d’arriver à cette fusion et il fit une véritable campagne en sa faveur. Elle fut couronnée de succès et Cyprien BSM fut appelé à occuper la présidence de la Société Française de Secours Mutuels de Buenos Aires qui était née de cette fusion. Ce poste lui fut confié à différentes reprises, et il aurait pu l’occuper en permanence, si par modestie, il n’avait tenu à céder la place à d’autres personnes aussi dévouées que lui. D’après les coupures de presse de l’époque, Cyprien BSM, était un véritable apôtre de la mutualité française en Argentine.

Le gouvernement français, reconnaissant les services rendus, lui avait décerné, en 1919, la médaille d’argent de la Mutualité, puis en 1931, il le nomma chevalier de la Légion d’honneur.

Il est décédé le 9 janvier 1935, des suites d’une longue maladie.

Extrait de la revue Partir N° 10