Infos‎ > ‎

les INFOS


Bon été 2018

publié le par sylvain oerlemans   [ mis à jour : ]

Bonnes vacances d'été à tous:  à la mer, à la montagne, en forêt, dans le désert ou à la rencontre de votre famille, dans ce village ou plusieurs générations de vos ancêtres ont vécu....


.. et RV à la rentrée de septembre:
- au Forum des Asso les samedi 8 et dimanche 9
- à notre 1° réunion le mercredi 19 (18h00)

3° Journéalogique des Lilas

publié le 25 mai 2018 à 22:45 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 18 juin 2018 à 07:38 ]

Généalogie et Histoire locale >> les conseils avisés de 
Laurence ABENSUR-HAZAN et Pierre-Valéry ARCHASSAL, de la présentation de Christophe MARIN et des histoires d'écoliers de Sylvain OERLEMANS. 
Une série de conférences inédites dans le cadre de verdure 
du Centre Culturel des Lilas, 35 place Charles de Gaulle
https://sites.google.com/site/genealilas/infos/les-infos/3jq2018

__________________________________ 
Programme des Conférences 

10h30 - Champollion 2.0 :  l'aide à la paléographie
par Christophe MARIN   (excusé)

Présentation du logiciel dédié aux travaux d'analyse et de transcription de documents anciens numérisés. Il met en regard une image et sa transcription et propose un grand nombre d’outils pour visualiser, indexer, renseigner son projet, améliorer les conditions de lisibilité des manuscrits, annoter directement l'image, faire interagir texte et image, redresser et recadrer. Il ne transcrit pas à notre place mais apporte aide et confort.  

Christophe MARIN est passionné de généalogie depuis 30 ans. Ingénieur en électronique, il a étendu son savoir-faire à la programmation et au développement de logiciels. Il apporte en ce moment son soutien au lancement d'une start-up innovante.  Il fut semi finaliste aux Innovator ShowDown de RootsTech 2017, aux USA. Son site: champollion2.com/site

Programme des Conférences (suite)

11h00 - Ancêtres juifs :  mythes et réalité
par Laurence ABENSUR-HAZAN
 
Avoir des ancêtres juifs est encore souvent source de questions lorsque l’on veut remonter le cours de son histoire familiale. Les généalogistes se sentent parfois démunis, ne sachant comment et par où commencer leurs recherches. À cela s’ajoutent légendes et idées reçues qui peuvent mener sur de fausses pistes. De nombreuses questions viennent à l’esprit des chercheurs : quelles sources faut-il explorer? Sont-elles les mêmes que pour les non-Juifs? Existe-t-il des "archives juives"? Les Juifs apparaissent-ils dans l’état civil? Depuis quand les Juifs portent-ils des noms de famille? La diversité des sources, qu’elles soient spécifiques au monde juif ou non, permet bien souvent de retracer par les documents l’histoire d’une famille juive, toutes origines géographiques confondues, au moins jusqu’au début du XIXe siècle et souvent au-delà.
 
Laurence ABENSUR-HAZAN est généalogiste à Paris, spécialisée en généalogie juive. Présidente de l’Alliance syndicale des professionnels de la généalogie (ASPG alliancegenea.fr) elle collabore à la Revue française de généalogie. Elle est également l’auteur de plusieurs ouvrages historiques et guides de généalogie, notamment "Rechercher ses ancêtres juifs" paru aux Éditions Autrement en 2006. Une nouvelle version de ce guide, actualisée et complétée, paraîtra en 2019 aux Éditions Archives & Culture. Son site: lah-geneal.wixsite.com/lah-genealogiste 


13h30 - Les Institutions Gay, Ségaux, Vaysse
par Sylvain OERLEMANS  

Trois familles d'enseignants privés et laïcs ont éduqué, depuis la fin du 19°siècle, des générations de têtes blondes aux Lilas et au Pré St Gervais. Elles ont chacune créé leur institution quand l'école publique était encore balbutiante. Leur niveau d'exigence et leur implication dans la vie citoyenne leurs ont permis de prospérer jusqu'à la fin du 20° siècle. Tour d'horizon de leurs parcours.

Sylvain OERLEMANS anime  les cercles de Généalogie des Lilas et de Romainville. Il se dédie également à l'Histoire locale de la ville des Lilas, avec la création d'une carte inter-active, un parcours de flash-code dans la ville, un site dédié (leslilasavant.fr) et une page mensuelle "histoire" dans le magazine Infos Lilas. Pour les 150 ans de la ville en 2017, il a collaboré à l'exposition des 20 panneaux sur les grilles du Théâtre, au spectacle "Si les Lilas m'étaient contés" et a organisé ballades urbaines, rallye des enfants, rallye des commerçants.
  

14h15 - Recettes de Famille(s) :  quand la Généalogie s'en mêle (s'emmêle?)
par Pierre-Valéry ARCHASSAL
 
La Généalogie nous en révèle autant sur nos ancêtres que sur nous mêmes. Les recherches effectuées permettent souvent de découvrir ce qu'on n'avait jamais eu l'idée de chercher!  En  diversifiant ses sources, on tombera sur des aspects méconnus d'une histoire familiale (levées d'écrou, déclarations de grossesse... recettes de cuisine).  Et on dépassera les limites ou orientations qu'on s'était soi-même fixés (généalogie ascendante, patronymique, descendante..).  Aventure personnelle ET collective, elle implique les aînés que l'on mettra à contribution, mais aussi des parents plus lointains, attirés par la reconstitution de l'aventure familiale, voire par une cousinade. 

Pour Pierre-Valéry ARCHASSAL, l'histoire individuelle est plus extraordinaire que l'histoire officielle. Écrivain, formateur et conférencier sur les thèmes de la généalogie ou de la paléographie, il est spécialiste des possibilités ouvertes par l'Informatique, internet et la numérisation des données. Il défend une généalogie libre, gratuite et collaborative, fondée sur l'entraide et le partage. Auteur de nombreux ouvrages, il collabore régulièrement à la Revue française de généalogie et depuis 2010 à l'émission TV de France 2 "Retour aux sources". Son blog: http://www.racines.org
Au final: plus de 60 participants se sont répartis sur les 4 conférences de la journée !  Merci aux conférenciers et à tous ceux qui se sont déplacés aux Lilas

Ils en avaient parlé avant: 

Salons 2018 : les CONFERENCES en mairie du 15°

publié le 10 mars 2018 à 04:28 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 11 mars 2018 à 08:39 ]

15-17 mars:  2,5 journées  au 4° Grand Salon de Généalogie organisé par Archives & Cultures et GeneaNet à la Mairie du 15° (pour s'y rendre  m°Vaugirard)

Jeudi 15 mars

15h30 : UNIFORMES & DECORATIONS à travers les
   photos de famille, par Éric Labayle, docteur en histoire,
    auteur d'ouvrages sur l’histoire militaire de 1850 à 1945, 
    fondateur des Éditions Anovi puis directeur de collections 
    chez Alan Sutton

- 17h : Explorer les archives DIPLOMATIQUES, Isabelle
    Nathan, conservatrice générale du patrimoine,
    département des publics, direction des archives du
    ministère des Affaires étrangères, et Grégoire Eldin,
    conservateur en chef du patrimoine, spécialiste des fonds
    et recherche sur l’état civil et la généalogie 

- 18h30 : Retracer des généalogies ANTILLAISES, par
    Emmanuel Gordien, fondateur du Comité de Marche 98
    pour la recherche des origines des descendants 
    d'affranchis

Vendredi 16 mars

- 12h : Retrouver ancêtres et cousins au    
   CANADA, par Marcel Fournier, historien, généalogiste,    
    membre de l’Académie internationale de généalogie,
    ancien président de la Société généalogique canadienne-
    française, prix Archange Godbout 2003, initiateur du
    Projet Montcalm, officier des arts et des lettres 

- 14h : Retrouver les archives sur les RESISTANTS VICTIMES CIVILES de la Seconde Guerre mondiale
   par Thomas Fontaine, historien spécialiste de l'histoire de
    la Résistance et de l'Occupation, écrivain, président du
    Musée national de la Résistance, et Henri Dropsy,
    président du Cercle généalogique des cheminots 

- 17h : Comment PRESENTER sa généalogie ? Alain
    Rouault, créateur de Passion Généalogie, pour partager le
    fruit d'années d'observations des pratiques et des
    possibilités de présentation des arbres et des filiations

- 18h : Utiliser FILAE, par Laurent Fordant, directeur des
    développements de Filae 

Samedi 17 mars

- 14h : Annonce des noms des lauréats des prix 
   littéraires 2018 d'Archives & Culture à l'issue des
    délibérations des deux jurys pour les prix « Souvenirs
    familiaux » et « Généalogie et Histoire », par M. Philippe
    Goujon, maire du 15e arrondissement

- 15h : Utiliser GENEANET, par Benoît de Maigret,
    directeur des partenariats Geneanet, partenaire du Salon
https://www.salondegenealogie.com/les-conferences-

Salon 2018 : les EXPOSANTS en mairie du 15°

publié le 10 mars 2018 à 00:34 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 11 mars 2018 à 08:45 ]

15-17 mars:  2,5 journées  au 4° Grand Salon de Généalogie organisé par Archives & Cultures et GeneaNet à la Mairie du 15° (pour s'y rendre  m°Vaugirard)

EDITEURS-LIBRAIRES   
Archives & Culture, 
Revue française de généalogie,   
Revue Votre Généalogie, 
Librairie LDEL,  

CDIP-Généatique,  
Heredis, 
Family Search, 
Filae.com, 
Geneanet,  
Fédération française de généalogie,  


PRO
Clic Archives (scan), 
Geneaprime (impression arbres) 
Passion Généalogie (impression d'arbres)
Monika Leoni (artiste peintre),  

Laurence Abensur-Hazan, 
Jérôme Malhache, 
Marie-Odile Mergnac, 
Myriam Provence, 

Béatrice Beaucourt, 
Brins d'histoire, 
Isabelle Calone, 
Christian Duic,  
Patricia Lebègue, 
https://www.salondegenealogie.com/


FOCUS
Association de recherches sur l'histoire des familles (ARHFA), 
Association Les Jeunes et la généalogie,  
Cercle généalogique des cheminots,  
Association Hotel des invalides.fr,  
Cercle généalogique des Postes,  
La France généalogique,  
Fil d'Ariane,  
Service historique de La Défense (SHD),  
Mémoire des Hommes/ Ministère de la Défense DMPA,  
Union des Cercles d'entreprises,  

PAYS
Association Ancêtres italiens
Deutsche Arbeitsgemeinschaft genealogischer Verbände (Allemagne),  
Généalogie Algérie Maroc Tunisie, 
Liliane Hierro (Luxembourg),  
Marie Cappart (Grande-Bretagne, Irlande),  
Tony Neulat (Malte),  
Gen-Ibérica (Espagne), 
Geniwal (Belgique-Pays-Bas), 


DOM-TOM
Nathalie Jovanovic-Floricourt (La Réunion),  
GenealogieCM98 (Antilles),  



>> Coordonnées de TOUS les exposants: le pdf est > ICI <
 

REGIONS
Agena-Anjou
Allier-Généalogie, 
Aprogemere (Cantal)
Association généalogique d'Aurillac et du Cantal, 
Association généalogique de la Charente, 
Association parisienne de généalogie normande, 
Centre d'entraide généalogique de Franche-Comté, 
Centre d'études généalogiques du Pays des Sept Vallées, 
Centre généalogique des Côtes d'Armor, 
Centre généalogique du Finistère, 
Centre généalogique de la Haute-Marne, 
Centre généalogique Midi-Provence, 
Centre généalogique de Touraine, 
Cercle généalogique de l'Aisne, 
Cercle généalogique d'Alsace, 
Cercle généalogique et héraldique des Ardennes, 
Cercle généalogique de l'Auvergne et du Velay, 
Cercle généalogique de la Brie, 
Cercle généalogique de la Côte-d'Or, 
Cercle généalogique du Dauphiné, 
Cercle généalogique de Languedoc, 
Cercle généalogique de Loir-et-Cher, 
Cercle généalogique lorrain d'Ile-de-France, 
Cercle généalogique et historique de la Marche et du Limousin, 
Cercle généalogique de la Marne, 
Cercle généalogique de la Mayenne, 
Cercle généalogique de Picardie, 
Cercle généalogique poitevin
Cercle généalogique et héraldique du Poher
Cercle généalogique de Saône-et-Loire, 
Cercle généalogique Sud-Bretagne, 
Cercle généalogique de Versailles et des Yvelines
Corsica Genealugia, 
Entraide généalogique du Midi Toulousain, 
Fédération girondine de généalogie,
Généalogie 64 (Bayonne), 
Généalogie 59-62-B, 
Genealogie en Corrèze, 
Gerco, Groupement généalogique de la région Nord, 
Le Haillan Généalogie Histoire Bordeaux métropole, 
Le Loiret Généalogique, 
Marmottes de Savoie, 
SLA Cholet section Généalogie, 
Société généalogique du Bas-Berry
Société généalogique du Lyonnais et du Beaujolais, 
Union Aquitaine Pyrénées, 
Union des cercles généalogiques lorrains, 
Union des cercles généalogiques et héraldiques de Normandie, 
Union généalogique de la Bretagne historique, 
Union généalogique du Centre-Val-de-Loire, 
Union généalogique Midi-Pyrénées, 
Union généalogique Poitou-Charentes-Vendée. 

Enquête de FR3 sur la généalogie, mercredi 7 février 2018

publié le 9 févr. 2018 à 21:51 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 9 févr. 2018 à 21:53 ]



REPLAY
de 19m55s à 40m35s
durée de 20 minutes 

On parlait de généalogie sous plusieurs angles, mercredi dernier dans l'émission de la rédaction de France 3 Paris-Ile-de-France. Le magazine "Enquêtes de Région" diffusé une fois par mois après le Grand Soir 3 est présenté par Yannick Le Gall. Son statut de journaliste et de passionné de généalogie à titre personnel est de bon augure...

Les caméras de France 3 se sont intéressées à de multiples aspects de la recherche d'ancêtres. Sans dévoiler les contenus des reportages, on sait que des tournages ont été réalisés chez un célèbre éditeur de généalogie le CDIP, avec la famille Le Rebourg qui a créé et gère le logiciel Généatique.

Aux archives de Paris, une séquence a été réalisée avec la complicité de Pierre-Valéry Archassal sur la recherche d'enfants abandonnés. L'émission s'est également déplacée dans les Yvelines, aux archives municipales de Versailles où des fonds exceptionnels ont été dévoilés par la responsable du service.

Enfin, le témoignage d'un généalogiste professionnel était requis. C'est Jérôme Malhache qui a dressé l'évolution du 2e loisir préféré des Français depuis l'arrivée d'Internet. Tout cela semble prometteur, avec le ton d'un vrai magazine. 

Transmettre sa généalogie

publié le 4 févr. 2018 à 23:44 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 5 févr. 2018 à 00:00 ]

Bravo à Guillaume de Morant, pour ce hors-série aux idées larges. Il redonne du peps à notre démarche généalogique et permet de se sentir au coeur de nos histoires, comme d'y attirer notre entourage. Une mine de bonnes idées
https://www.rfgenealogie.com/le-magazine/49-comment-transmettre-votre-genealogie

Conseils et astuces pour communiquer votre travail généalogique à votre famille et aux prochaines générations

Réunion de famille, voyage, jeux, site Internet, arbre généalogique, album de photos, livre, vidéo, donation, questions juridiques…

Une généalogie... et après ? Que deviendront vos recherches ? Comment intéresser et transmettre cette histoire familiale à votre entourage et vos descendants ? Profitez de conseils et astuces, idées et informations pratiques pour inciter des proches à prendre la relève et pérenniser vos travaux généalogiques : 

Comment intéresser ses proches à la saga familiale
Choisir les bons ancêtres • Donner une conférence • Imprimer un arbre grand format • Oser la décoration généalogique • Publier un blog • Animer une réunion de famille • Organiser un voyage généalogique • Organiser un jeu généalogique...

Comment pérenniser un travail généalogique
Remplir un arbre avec votre généalogie • Mettre en ligne votre généalogie • 6 bonnes raisons pour écrire • 6 étapes pour créer votre livre de famille • Solliciter un biographe familial • Confectionner un livre-photo • Réaliser une vidéo généalogique • Mener un entretien généalogique.

Des solutions pour l’éternité
Scanner vos documents • Confier vos documents aux Archives • Quels documents conserver • Des films de famille à préserver • Quel deviennent vos données sur Internet • Votre testament généalogique • Vos données vous appartiennent-elles ?

Guillaume de Morant 80p  9.95€  RFG ou CDIP

Enfants bâtards, abandonnés, trouvés

publié le 28 déc. 2017 à 23:40 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 29 déc. 2017 à 01:44 ]

Une histoire de la bâtardise qui éclaire et complète bien des zones d'ombre  >>> cliquez >ICI<  (article publié sur le site du mouvement matricien; vous connaissiez, vous?)   



L’abandon d’enfant est un phénomène très ancien qui connut un développement important au 18°siècle.  Ce seraient 3 millions d’enfants illégitimes (bâtards) qui auraient été abandonnés en France entre la 2de moitié du 18° et la fin du 19°, soit 1 enfant sur 2 !

On distinguait les "enfants trouvés", exposés dans les lieux publics, recueillis et transportés dans une institution, des "enfants abandonnés" confiés par leurs parents à un proche, une autorité locale ou une institution... 

>>> cliquez >ICI<  pour accéder à l'article complet qui traite avec ouverture d'esprit d'un sujet méconnu. Liste des thèmes y abordés:
  • Un crime pénal
  • Le mariage seul garant de la reconnaissance de paternité
  • La criminalisation de la procréation hors mariage
  • Une pratique toujours vivace en terre d’islam
  • Enfants naturels, enfants de l’amour
  • Frappés d’indignité et d’incapacité totale de succession
  • Le mariage sans amour cause d’amour sans mariage
  • Fornication et adultère dans la haute société
  • Le national-socialisme réhabilite l’enfant illégitime
  • Vichy et 1789 à l’origine de l’accouchement sous X
  • L’enfant est une charge improductive
  • Les noms donnés aux enfants abandonnés
  • La prise en charge des enfants trouvés
  • Saint Vincent de Paul, père adoptif des enfants sans père
  • L’infanticide des enfants illégitimes à Rome
  • Une alternative au fœticide des petites filles
  • Un dernier baiser
  • Abandonné à l’abri des regards
  • Pour le reconnaître en secret
  • Une mort certaine
  • Un phénomène de masse
  • Jetés aux premiers jours
  • Pour enrayer une épidémie d’infanticides
  • 28 % du total des naissances
  • Une pratique coûteuse abandonnée
  • Qui encourage le vice (sexe hors mariage)
  • Renaissance des tours d’abandon
  • Situation internationale des tours d’abandon
  • La route de la mort 
  • Un taux de mortalité de 20%
  • Les fruits du péché
  • L’esclavage des enfants sans père
  • L’enfer des petits ramoneurs
  • Les marchands d’enfants
  • Valoriser le rôle de la mère
  • L’État proxénète des mères célibataires
  • Pour l’État, l’enfant est une valeur marchande à rentabiliser
  • De la chair à canon
  • Se débarrasser d’une menace pour la paix sociale


Et, pour approfondir dans nos recherches généalogiques :
https://sites.google.com/site/genealilas/infos/les-infos/enfantsbatardsabandonnestrouves

livres de Myriam Provence
          • Enfants abandonnés, enfants sans père, éd° archives & culture 2015 10€ 
          • Guide des recherches sur les enfants abandonnés, éd° brocéliande, 2001 occasion
          • Bébés d’hier, éd° archives & culture 2004, collectif occasion
articles

En savoir plus, après le QUIZ

publié le 27 déc. 2017 à 23:46 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 28 déc. 2017 à 06:09 ]

Un bref rappel des réponses à quelques questions qui nous ont laissés sans voix, à la soirée Buffet-Quiz des 20 ans du Cercle.   
Pourquoi la carotte est-elle l’emblème des buralistes ?

Des buralistes en colère ont déversé quatre tonnes de carottes, en juillet 2015, devant le siège du Parti socialiste. Mais pourquoi des carottes ? C’est, certes, le nom de l’enseigne présente devant tous les débits de tabac. Mais en connaissez-vous la véritable origine ?

La carotte est obligatoire devant les bureaux de tabac depuis 1906  

La carotte, c’est d’abord le nom donné à cette enseigne rouge que l’on trouve à l’entrée de tous les bureaux de tabac. C’est une obligation légale : tous les buralistes sont obligés d’arborer cette signalétique depuis 1906 , pour indiquer qu’ils vendent du tabac. Elle a d’ailleurs beaucoup évolué : elle n’était pas nécessairement rouge à l’origine, parfois marron. Aujourd’hui, elle doit être obligatoirement lumineuse.

L'une des explications souvent entendues au sujet de l'origine de ce symbole est que la carotte permet une meilleure conservation du tabac. Mettre un morceau de carotte dans un pot à tabac permet de le maintenir frais, c'est vrai... Mais ce n'est pas la véritable explication.

Tabac en rouleaux
Mais alors, d’où vient la forme et le nom de cette enseigne ? C’est une évocation de la vente du tabac telle qu’elle se faisait au XVIe siècle : à l’époque, le tabac était vendu en feuilles, que l’on mâchait ou que l’on fumait . Et ces feuilles n’étaient pas rassemblées en paquets, mais en petits rouleaux ficelés… ressemblant à des carottes !

De plus, pour consommer ces rouleaux de tabac, le fumeur (ou le mâcheur) devait le râper , comme une carotte ! Depuis, l’usage du tabac, désormais tassé dans des cigares ou des cigarettes, a 
changé, mais le symbole de la carotte est resté.

On en sait maintenant plus grace à la curiosité de Martine ESPAGNON,  source:
France Bleu 22/07/2015 

Pourquoi le bâton en spirales bleu-blanc-rouge du coiffeur?

Une enseigne de barbier, enseigne de coiffeur ou poteau de barbier est un symbole commercial signalant au public la présence d'un salon de coiffure pour hommes. Elle se présente sous la forme d'un poteau marqué de bandes en spirales bleues, blanches et rouges. Ce poteau, réel ou artificiel, est rotatif ou non. Dans l'Europe du Moyen Âge, les barbiers pratiquaient également des saignées, de petites opérations de chirurgie ou des arrachages de dents.
Le poteau (généralement peint en bleu), signalant au public leur établissement, symbolisait le bâton que le patient devait serrer pour rendre ses veines saillantes. Les bandages ayant servi à recueillir le sang pouvaient y être exposés et enroulés, pour sécher ou attirer l'attention. L'enseigne tricolore reprend ainsi de nos jours les trois couleurs : bleu pour le salon,  blanc pour les bandages  et rouge pour le sang.

source: wikipedia   et Merci à Michel LEVOI pour nous avoir déniché un de ces bâtons, en vitrine d'Oxygène Coiffure, 12 rue Jean Moulin.
Un espace "barbier" vient d'y être ouvert; c'est clair, ça se voit!



Musée de la Franc-Maçonnerie - visite guidée le ven 19 jan 2018

publié le 18 déc. 2017 à 02:33 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 18 déc. 2017 à 02:36 ]



Comme vous le savez nous avons réservé une visite au Musée de la Franc-Maçonnerie, rien que pour nous, pour l'après-midi du 19 janvier 2018, début à 14h00

Le paiement au musée étant demandé en un seul chèque, je me vois désolé de commencer la collecte aujourd'hui, afin de fiabiliser notre visite.
J'accepterai donc vos 11€ en chèque ou espèces le plus tôt possible, c'est à dire
  • Pour les Lilasiens:         à notre réunion du mercredi 20 décembre   ou par courrier** 
  • Pour les Romainvillois : à notre réunion du mardi 19 décembre        ou par courrier**  (attention, c'est la même visite que celle ayant déjà eu lieu le 23 novembre)
** à adresser à : S.Oerlemans, 30 rue Jules David ,93260 les Lilas

>> nota: 
- le déplacement n'est pas inclus 
- la visite guidée commence à 14h00, 
- RV:  soyez de préférence 10mn en avance, au 16 rue Cadet Paris 9°, devant l'entrée du Grand Orient de France, 
- métro Grand Boulevards (lignes 8 & 9)  ou Cadet (ligne 7)
- le tarif de groupe de 11€ est réservé aux membres ayant réglé leur participation 15 jours avant la visite
- cette visite est réservée aux membre actuels ou anciens des Cercles de Romainville et des Lilas, ainsi qu'aux personnes ayant déjà assisté à l'une de nos conférences

Comment utiliser Google pour votre généalogie

publié le 18 déc. 2017 à 01:12 par sylvain oerlemans   [ mis à jour : 18 déc. 2017 à 03:43 ]

Nous évoquons souvent en réunion la recherche sur Google et son potentiel de trouvailles généalogiques. A condition de savoir comment faire, c'est plutôt simple.
Michel Levoi, nouveau membre 2017, nous a retrouvé un article, illustré d'exemples très clairs, de la RFG, utile hier comme aujourd'hui cliquer > ICI <
https://www.rfgenealogie.com/s-informer/infos/medias-web/comment-utiliser-google-pour-votre-genealogie

Avec 1 milliard de sites en ligne, Internet regorge d'informations dans lesquelles nous sommes vite noyés. Découvrez comment optimiser vos requêtes avec le moteur de recherches Google.  Quelques opérateurs à connaître pour mieux cibler votre recherche d'articles ou d'images. Par exemple, les guillemets ("....") permettent de rechercher l’ensemble d’une expression. D'autres exemples à découvrir dans l'article

source: rfgenealogie.com 02/10/2014 sophie boudarel 

1-10 of 257