19 août 2017

La semaine de Pierre de Jade

Citation de la semaine

" Oublier ses souvenirs c'est se rappeler que l'on a perdu la mémoire. "

Revue de presse

Cette semaine j'ai fait un cauchemar, j’étais rescapé d'une guerre atomique avec Cyril Hanouna et il ne me restait que des œufs contaminés pour me nourrir.

Yohann Diniz est enfin devenu champion du monde du 50 Km marche à 39 ans. A plus de 14 Km/h de moyenne pour le battre à la marche vous pouvez toujours courir !

Plusieurs épisodes orageux ont sévi en France au cours de la semaine. Avec tous ces gens qui essuient des orages, la production de la serviette-éponge va être du tonnerre cette année.

Un déséquilibré a déclaré vouloir se suicider en entrant dans une pizzeria à Sept-Sorts en Seine et Marne. Son explication n'est pas crédible quand on sait qu'il suffit de manger régulièrement au MacDo.

Deux sénateurs du parti de Donald Trump ont émis publiquement des doutes sur son état mental après ses déclarations suite aux événements de Charlottesville. Ils sont longs à la détente comme on dit dans le Texas. Vous noterez toutefois que Trump n'a pas encore déclaré que les torts étaient partagés à Barcelone car les passants entravaient le passage de la fourgonnette.

Samedi Jean-Luc Mélenchon a eu 66 ans, confirmant que les Insoumis n’hésitent pas eux-aussi à se partager le gâteau.

Selon une étude publiée par l'INSERM, la lumière bleue émise par les ampoules à LED serait nocive pour la rétine. Ça ne va pas relancer le marché de LED à domicile.

Boutades à l'ancienne

Je ne sais pas si Dieu a créé l'homme mais je suis sûr que son service après-vente laisse franchement à désirer.

L'argent n'a pas d'odeur mais le blé a du son.

On passe tous les jours du rêve à la réalité mais en réalité ça n'a jamais empêché de rêver.

Paradoxalement les lendemains de fête on arbore toujours une mine défaite.

La nouvelle de la semaine

Vue sur belle-mère

On a déjà beaucoup écrit sur les belles-mères et en rajouter pourrait faire mauvais gendre. Mais considérant leur propension légendaire à se mettre à la place des autres depuis que les beaux-fils et belles-filles existent, je ne vais pas me priver de les remettre à celle qui est la leur.

En plus de sa tisane à la camomille, la belle-mère a la science infuse. Einstein lui-même aurait peiné à opposer sa théorie de la relativité à la pratique de la certitude de la mère de sa femme.

Qu’elle soit dans son assiette ou pas, quand elle vous invite elle met les petits plats dans les grands n’hésitant pas à mettre les pieds dans le plat petit ou grand elle n’est pas regardante, quitte à remettre le couvert entre la poire et le fromage pour critiquer la couleur vert-pomme de votre rideau de douche.

C’est bien là sa marque de fabrique, la caractéristique qui permet à coup sûr de distinguer la belle-mère d’une tondeuse à gazon, elle ne peut réfréner une pulsion irrépressible de se mêler des affaires de son rejeton ou de sa rejetonne. Comme si elle n’avait jamais pu couper le cordon avec lequel parfois on a une envie tout aussi irrépressible de l’étrangler. Elle a son avis sur tout et elle a surtout un avis. Le malheureux ou la malheureuse qui oserait la contredire s’exposerait ipso facto au risque de terminer le repas de famille par une soupe à la grimace, ce qui soit dit en passant n’est pas pire que le sempiternel moka au café.

Pour être juste, quand elle n’est pas insupportable on peut tout à fait la supporter même si je rappellerais qu’il est communément admis qu’il vaut mieux se rendre à Belle-Ile en Mer que sur une île avec sa belle-mère.